Esclave Fidèle et Avisé

Méthode de gestion de l'organisation.
Informations sur les méthodes de gestions sur l'organisation des témoins de Jéhovah.
Répondre
Zouzouspetals

Avatar du membre

Messages : 2205
Enregistré le : 23 oct. 2007 14:35
Localisation : Paris, France

Ecrit le 13 avr. 2008 12:32

Message par Zouzouspetals

Nhoj a écrit : 2 Jésus a parlé du mauvais esclave aussitôt après avoir mentionné “ l’esclave fidèle et avisé ”. Il a déclaré : “ Si jamais ce mauvais esclave dit dans son cœur : ‘ Mon maître tarde ’, et qu’il commence à battre ses coesclaves, qu’il mange et boive avec les buveurs invétérés, le maître de cet esclave viendra en un jour qu’il n’attend pas et à une heure qu’il ne connaît pas, et il le punira avec la plus grande sévérité et lui assignera sa part avec les hypocrites. C’est là que seront ses pleurs et ses grincements de dents. ” (Matthieu 24:48-51). L’expression “ ce mauvais esclave ” nous renvoie aux paroles précédentes de Jésus concernant l’esclave fidèle et avisé. Effectivement, le “ mauvais esclave ” est sorti des rangs de l’esclave fidèle. Comment cela ?
Vous déformez le texte biblique. "Ce mauvais esclave" n'est pas sorti des rangs de l'esclave fidèle. Car comment un homme pourrait-il sortir d'un autre homme ?

Le texte parle d'un "esclave", qualifié de "fidèle et avisé" puisque son maître l'établit comme intendant de la maisonnée en son absence ; seulement, seule l'attitude dans laquelle son maître le trouvera à son retour permettra de confirmer, ou d'infirmer, cette bonne opinion. Si "l'esclave fidèle et avisé" s'acquitte convenablement de sa mission, son maître le jugera ainsi, et le rendra heureux en le récompensant ; mais si "ce mauvais esclave" (comprenez l'esclave tenu pour "fidèle et avisé" mais qui s'est montré infidèle et peu avisé en l'absence de son maître) profite de sa position temporaire et outrepasse ses fonctions, il sera sévèrement puni.

En aucun cas, ce texte ne peut laisser à penser que "ce mauvais esclave" sort des rangs de l'esclave fidèle. Soit l'esclave tenu pour "fidèle et avisé" l'est réellement, soit il ne l'est pas.
Il n'y a qu'un seul esclave, dans la parabole de Jésus. Un seul esclave qui, pas plus que tous les autres hommes, ne peut se couper en morceaux.

Jésus n'aurait pas pris l'image d'un homme pour illustrer le fait qu'une partie se montrerait fidèle et une partie mauvaise. Car Jésus, tout comme ses auditeurs, sait que les hommes ne sont pas un assemblage de pièces détachées autonomes.

A partir de là, vous pourrez donner toutes les interprétations que vous voudrez, comme vos prémisses sont fausses, vos conclusions ne peuvent qu'être erronées.
Tout cela parce que vous transformez une illustration cohérente du Christ en un film de série Z pour coller à votre interprétation personnelle. Bonjour le respect des écrits sacrés !
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 13 avr. 2008 14:31

Message par Nhoj

Il s'agit de dissidents. De la classe de l'esclave fidèle et avisé est sortit de mauvais esclave, des dissidents.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 13 avr. 2008 14:59

Message par question

Nhoj a écrit :Il s'agit de dissidents. De la classe de l'esclave fidèle et avisé est sortit de mauvais esclave, des dissidents.
Vous vous contentez d'affirmer et vous ignorez la brillante démonstration de ZOUZOU.

45 “ Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu ? 46 Heureux cet esclave si son maître, en arrivant, le trouve en train de faire ainsi ! 47 Vraiment, je vous le dis : Il l’établira sur tous ses biens.

48 “ Mais si jamais ce mauvais esclave dit dans son cœur : ‘ Mon maître tarde ’, 49 et qu’il commence à battre ses coesclaves, qu’il mange et boive avec les buveurs invétérés, 50 le maître de cet esclave viendra en un jour qu’il n’attend pas et à une heure qu’il ne connaît pas, 51

Ou voyez vous des dissidents ?
L'expression " CE mauvais esclave " indique que JC fait allusion à l'esclave fidele qui n'est plus à la hauteur de sa mission.

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 13 avr. 2008 15:22

Message par Nhoj

En gros, ce que vous n'acceptez pas, c'est que l'esclave représente un groupe et que des membres du groupe -et non son entièreté- peuvent ne plus être à la hauteur et ne plus en faire partie.

Sa me fait souri car on dit toujours des Témoins qu'ils jouent sur les mots :-), enfin bref.

Au verset 45 on parle bel et bien de l'esclave fidèle et avisé. C'est une caractéristique intrinsèque de cet esclave n'est ce pas ?. Cette caractéristique est démontrée par le fait que cet esclave veille et en est donc récompensé: il recevra les biens du maître.

Puis on parle au verset 48 de "ce mauvais esclave". Celui-ci a aussi une caractéristique intrinsèque ! Si Jésus avait parlé de l'Esclave fidèle qui ne l'est plus au verset 48, l'adjectif "mauvais" n'aurait jamais été attribué d'office. Sa c'est de la langue française. Sa voudrait dire alors que l'Esclave fidèle et avisé est mauvais. Rapportez ce passage à n'importe quel prof de français compétent et il vous dira qu'il s'agitde deux esclaves.

En seconde preuve, je vous cite la suite de l'Evangile de Matthieu : Jésus emploie une autre parabole pour représenter la même chose :

(Matthieu 25:1-12) 25 “ Alors le royaume des cieux deviendra semblable à dix vierges qui ont pris leurs lampes et sont sorties à la rencontre de l’époux. 2 Cinq d’entre elles étaient sottes et cinq étaient avisées. 3 Les sottes, en effet, avaient pris leurs lampes, mais sans prendre d’huile avec elles, 4 tandis que les avisées, en même temps que leurs lampes, avaient pris de l’huile dans leurs récipients. 5 Comme l’époux tardait, elles se sont toutes assoupies et se sont endormies. 6 Au beau milieu de la nuit il y a eu un cri : ‘ Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre. ’ 7 Alors toutes ces vierges se sont levées et ont mis en ordre leurs lampes. 8 Les sottes ont dit aux avisées : ‘ Donnez-nous un peu de votre huile, parce que nos lampes sont sur le point de s’éteindre. ’ 9 Les avisées ont répondu en disant : ‘ Peut-être qu’il n’y en aura pas assez pour nous et pour vous. Allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. ’ 10 Tandis qu’elles s’en allaient pour en acheter, l’époux est arrivé, et les vierges qui étaient prêtes sont entrées avec lui au festin de mariage ; et on a fermé la porte. 11 Plus tard, les autres vierges sont venues aussi et ont dit : ‘ Monsieur, monsieur, ouvre-nous ! ’ 12 En réponse il a dit : ‘ Je vous dis la vérité : Je ne vous connais pas. ’

Là ce pense bien qu'il est irréfutable que le groupe Fidèle et avisé peut exister malgré des membres s'étant écartés par leur sottise.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 13 avr. 2008 16:07

Message par question

L'adjectif démonstratif "ce" (v.48) montre que lorsque Jésus parle du "mauvais esclave", il fait référence à la personne qu'il a précédemment évoquée sous l'appellation d'"esclave fidèle et avisé". Donc il n'y a qu'un seul esclave.
La qualité de fidele et avisé n'est pas permanente, elle peut changer sauf si chaque chrétien se tient aus aguets, éveillé spirituellement.
Rine n'est acquis un fidèle chrétien peut devenir "ce mauvais esclave".

Jésus ne pourrait-il pas leur dire: "Qui, parmi vous, mes disciples, prouvera qu'il est un esclave fidèle et avisé?"
La réponse dépendra des actes de chaque individu, si vous restez éveillé.
JC a illustré cette idée par differentes paraboles, les dix vierges, les esclave aux mines, les esclaves aux talents...

SELON VOTRE raisonnement cela signifierait :

Y a-t-il une "classe à 10 mines", une "classe à 5 mines", une "classe à 10 talents", une "classe à 4 talents"? Si la réponse est affirmative, qui sont-ils?
Les Ecritures ne peuvent être plus claires à ce sujet: Lorsque nous nous trouvons devant le trône de jugement de Dieu, nous y sommes en tant qu'individu, et c'est individuellement que nous devons répondre de nos actes.
La parabole de Jésus relative à "l'esclave fidèle et avisé" ne pourrait-elle pas s'appliquer à tous les chrétiens en tant qu'individus?


Il est évident que chaque chrétien possède certains dons qu'il est à même d'utiliser pour nourrir, soutenir, aider les autres, rendant ainsi un service à ses co-serviteurs dans la maison de Dieu.
L'apôtre Paul écrivit que la "gestion de la congrégation lui avait été donnée par Dieu", qu'il désirait ardemment voir ses frères pour "communiquer quelques dons spirituels", "un échange d'encouragements", qu'il était en fait un des "intendants de saints secrets de Dieu". Pierre fut également nommé comme intendant, avec comme mission, selon Jésus, de faire "paître", mener "paître" les petites brebis. En d'autres mots, de donner à ces brebis une nourriture convenable. (1 Cor. 9:16,17; Romains 1:11,12; 1 Cor. 4:1; Tite 1:7; Eph. 3:2; Col. 1:25; Jean 21:15-1.
Modifié en dernier par question le 13 avr. 2008 16:17, modifié 2 fois.

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17733
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 13 avr. 2008 16:09

Message par medico

un seul qui est bon est mauvais a la fois :)
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

Zouzouspetals

Avatar du membre

Messages : 2205
Enregistré le : 23 oct. 2007 14:35
Localisation : Paris, France

Ecrit le 13 avr. 2008 17:04

Message par Zouzouspetals

medico a écrit :un seul qui est bon est mauvais a la fois :)
Arrêtez avec cela, Médico.
On vous l'a déjà expliqué plusieurs fois.

La parabole de Matthieu 24:45-50 met en scène un esclave, et un seul, à qui le maître a temporairement confié la gestion de la maisonnée en son absence. Forcément, le maître n'a pas pris le pire de ses esclaves pour cela, mais celui qu'il juge le plus "fidèle et avisé".
Cependant, seule l'absence du maître peut déterminer si l'esclave est véritablement "fidèle et avisé", ou s'il ne l'était que "par peur du gendarme".
"Quand le chat n'est pas là, les souris dansent", dit un célèbre proverbe.
Et bien, que constate le maître à son retour ?
Que celui qu'il tenait pour un "esclave fidèle et avisé" l'est vraiment, ou pas.

Toute cette parabole n'a qu'un but : illustrer l'exhortation donnée au préalable à "veiller", à ne pas prendre l'absence du Maître ni pour un abandon, ni pour une occasion de "se lâcher" et d'abuser de son autorité.

Tous les professeurs de français à qui vous pourriez montrer ce texte (je réponds là à Nhoj) verraient dans ce passage un esclave, et un seul.
Le fait qu'il soit qualifié de mauvais avant que l'explication ne soit donnée de la raison pour laquelle il est jugé ainsi est un procédé de la langue française, qui ne postule en rien une caractéristique intrinsèque : "Quel gentil garçon, qui offre des fleurs à sa grand-mère ! " ; 'Hou le vilain, qui tape son frère ! ; "Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage..."

Ce n'est tout de même pas si difficile à comprendre. Je vous signale que nous discutons ici d'une parabole, d'un court récit fictif à visée didactique, non d'une prophétie absconse. Laissez donc vos interprétations personnelles au vestiaire, et relisez attentivement le texte, sans parti pris, sans vouloir y plaquer une explication toute faite.
Car, que vous le vouliez ou non, d'un seul esclave ne peut pas sortir une classe entière de personnes.
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 13 avr. 2008 17:14

Message par Nhoj

A Question et à Zouzouspetals :

Considérez la seconde partie de mon message. Jésus reprend une autre illustration pour expliquer la même chose.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 13 avr. 2008 17:27

Message par question

Nhoj a écrit :A Question et à Zouzouspetals :

Considérez la seconde partie de mon message. Jésus reprend une autre illustration pour expliquer la même chose.
NOHJ, lisez attentivement les postes SVP.

JC a donné d'autres paraboles très similaires à la parabole de l'E F A.
Doit on conclure qu'il existe une "classe à 10 mines", une "classe à 5 mines", une "classe à 10 talents", une "classe à 4 talents"?
Le leçon des ces paraboles est qu'un chrétien doit veillé, la parabole des dix vierges compris.

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 13 avr. 2008 17:28

Message par Nhoj

Très similaires dites-vous ?

Moi j'ai le suivit du raisonnement de Jésus mot à mot, sans nul besoin de devoir l'interpréter. Il dit clairement que des vierges sottes et avisées cohabiteront sur la Terre.

Suivez un peu le contexte.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -

Zouzouspetals

Avatar du membre

Messages : 2205
Enregistré le : 23 oct. 2007 14:35
Localisation : Paris, France

Ecrit le 13 avr. 2008 17:49

Message par Zouzouspetals

Nhoj a écrit :Très similaires dites-vous ?

Moi j'ai le suivit du raisonnement de Jésus mot à mot, sans nul besoin de devoir l'interpréter. Il dit clairement que des vierges sottes et avisées cohabiteront sur la Terre.
Et d'un, il existe des différences marquantes entre la parabole de l'esclave et celle des vierges, même si leur morale est commune. Vous ne pouvez pas établir un parallèle point à point entre chaque élément de ces deux récits. Autrement dit, "l'esclave fidèle et avisé" n'est pas entièrement égal aux cinq vierges avisés. D'ailleurs, même votre organisation n'y croit pas, qui s'auto-proclame "l'esclave fidèle et avisé", mais jamais "les 5 vierges avisées".

Et de deux, même dans la paraboles des vierges, vous n'avez pas besoin de postuler l'existence de deux classes historiques pour comprendre la morale du récit. Lors du retour du Christ, un certain nombre de chrétiens seront trouvés semblables aux vierges avisées, et d'autres seront considérés comme les vierges sottes. Mais le jugement du Seigneur est individuel, pas collectif.
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 13 avr. 2008 17:56

Message par Nhoj

Ah non ?

*** w74 1/11 p. 655-656 Pourquoi Jésus donna l’illustration des “dix vierges” ***

Pourquoi cette image des “dix vierges”

Dans cette illustration, Jésus ne mentionna pas l’épouse. Pourquoi ? Parce qu’il désirait souligner certains aspects des responsabilités de ses “frères” oints, engendrés de l’esprit, tandis qu’ils sont encore sur la terre et avant qu’ils le rejoignent dans le ciel par la résurrection. Il ne voulait pas rendre confuse l’application de l’illustration. Il se contenta donc de les représenter non pas en tant qu’“épouse”, mais sous le symbole de “dix vierges”.

Pendant qu’ils sont sur la terre, ces chrétiens oints sont considérés comme “promis en mariage” à Christ, comme des vierges chastes (II Cor. 11:2, 3). Les quelques membres de cette classe qui restent encore sur la terre “sont invités au repas du mariage de l’Agneau”. (Rév. 19:9.) Le véritable mariage a lieu au ciel. Or, ils n’ont pas encore reçu l’héritage céleste. Les membres de la classe de l’“épouse” sont choisis parmi les “dix vierges”. Comme le montre l’illustration, toutes ne se révèlent pas avisées. Certaines sont sottes. Le terme “épouse” est appliqué aux cohéritiers du Christ en tant que congrégation et en tant que corps céleste de personnes dont le nombre définitif est de 144 000. Sur le plan individuel, qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, ils sont appelés indifféremment “enfants de Dieu”, “frères” du Christ et “vierges” — I Jean 3:2 ; Mat. 25:40 ; Rév. 14:1, 4 ; Gal. 3:28.

En quel sens sont-ils “vierges” ? La Bible l’explique. À propos des 144 000 qui sont représentés debout avec l’Agneau de Dieu sur le mont Sion spirituel, il est écrit : “Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes [comme la prostituée religieuse appelée Babylone la Grande et ses filles] ; en effet, ils sont vierges. Ce sont ceux qui continuent à suivre l’Agneau peu importe où il va.” (Rév 14:4 ; 17:3-5). Après avoir été engendrés de l’esprit et ayant l’espérance de régner avec Christ au ciel, ils ne se rendent pas coupables d’adultère spirituel avec le monde. Ces chrétiens ne se souillent donc pas avec le système religieux et politique du présent monde. Ils ne se mêlent d’aucune façon à la politique et aux activités des gouvernements humains. — II Tim. 2:3, 4.

L’apôtre Paul a clairement défini la position de ces chrétiens “vierges” quand il écrivit : “Quant à nous, notre citoyenneté existe dans les cieux, d’où nous attendons aussi avec impatience un sauveur, le Seigneur Jésus Christ, qui transformera notre corps humilié pour qu’il soit rendu conforme à son corps glorieux, selon l’opération de ce pouvoir qu’il a de se soumettre toutes choses.” (Phil. 3:20, 21). Ces chrétiens agissent amicalement envers leurs semblables en les visitant pour leur annoncer la bonne nouvelle du Royaume. Mais ils ne sont pas amis du monde, c’est-à-dire de son système. La Bible reprend sévèrement les prétendus chrétiens qui sont amis du monde en disant : “Femmes adultères, ne savez-vous pas que l’amitié pour le monde est inimitié contre Dieu ? Quiconque donc veut être ami du monde se constitue ennemi de Dieu.” — Jacq. 4:4 ; 1:27.

Ceux qui reçoivent l’“appel céleste” doivent donc ‘assurer leur appel et leur élection’. (II Pierre 1:10, 11.) Ils désirent recevoir le sceau qu’est l’approbation finale de Dieu avant qu’il ordonne aux “quatre vents” de détruire le présent système de choses (Rév. 7:1-8). Cela exige un attachement fidèle de leur part, qu’ils soient ‘modelés sur l’image du Fils’ de Dieu (Rom. 8:29). Ils ressemblent ainsi à une fiancée vierge d’Israël désireuse de rester pure. Tandis qu’ils sont sur la terre, ils se soumettent à celui à qui ils sont promis en mariage dans l’attente d’être glorifiés au ciel pour être son “épouse”. (Col. 1:18.) Dans l’ancien Israël, une vierge fiancée qui commettait la fornication avec un autre homme que son fiancé était considérée comme une femme adultère et elle était mise à mort (Deut. 22:23, 24). De même, les chrétiens oints qui se montreraient infidèles perdraient l’espérance de la vie céleste offerte à ces “vierges” fiancées. — Rév. 21:7, 8.

Vous faites preuve de malhonnêteté intellectuelle, voila tout.

Relisez le contexte et voyez la manière dont Christ a enchainé sur cette parabole.

Donc ce que je dis dans mon précédant message est bien vrai.

Continuons donc le chapitre. Nous voici devant une troisière parabole et lisez les versets ! Il s'agit toujours de la même représentation :

(Matthieu 25:14-30) 14 “ C’est, en effet, comme lorsqu’un homme, sur le point de partir en voyage à l’étranger, a appelé quelques-uns de ses esclaves et leur a confié ses biens. 15 À l’un il a donné cinq talents, à un autre deux, à un autre encore un seul, à chacun selon ses capacités personnelles, et il est parti en voyage à l’étranger. 16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en est allé faire des affaires avec [cet argent] et en a gagné cinq autres. 17 De même celui qui avait reçu les deux en a gagné deux autres. 18 Mais celui qui n’en avait reçu qu’un s’en est allé creuser [un trou] dans la terre et [y] a caché l’argent de son maître. 19 “ Longtemps après, le maître de ces esclaves est venu et a réglé ses comptes avec eux. 20 Et celui qui avait reçu les cinq talents s’est avancé et a apporté cinq autres talents, en disant : ‘ Maître, tu m’avais confié cinq talents ; regarde : j’ai gagné cinq autres talents. ’ 21 Son maître lui a dit : ‘ C’est bien, esclave bon et fidèle ! Tu as été fidèle sur peu de choses. Je t’établirai sur beaucoup de choses. Entre dans la joie de ton maître. ’ 22 Celui qui avait reçu les deux talents s’est avancé ensuite et a dit : ‘ Maître, tu m’avais confié deux talents ; regarde : j’ai gagné deux autres talents. ’ 23 Son maître lui a dit : ‘ C’est bien, esclave bon et fidèle ! Tu as été fidèle sur peu de choses. Je t’établirai sur beaucoup de choses. Entre dans la joie de ton maître. ’ 24 “ Enfin, celui qui avait reçu un seul talent s’est avancé et a dit : ‘ Maître, je savais que tu es un homme exigeant, qui moissonnes là où tu n’as pas semé et ramasses là où tu n’as pas vanné. 25 Alors, j’ai été pris de peur et je m’en suis allé cacher ton talent dans la terre. Voilà, tu as ce qui est à toi. ’ 26 En réponse son maître lui a dit : ‘ Esclave méchant et paresseux ! Tu savais, n’est-ce pas, que je moissonnais là où je n’avais pas semé et que je ramassais là où je n’avais pas vanné. 27 Eh bien, tu aurais donc dû déposer mon argent chez les banquiers, et à mon arrivée je recevais ce qui est à moi avec un intérêt. 28 “ ‘ Enlevez-lui donc le talent et donnez-le à celui qui a les dix talents. 29 Car à tout homme qui a on donnera davantage et il sera dans l’abondance ; mais quant à celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera enlevé. 30 Et jetez l’esclave bon à rien dans les ténèbres du dehors. C’est là que seront [ses] pleurs et [ses] grincements de dents. ’
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -

Zouzouspetals

Avatar du membre

Messages : 2205
Enregistré le : 23 oct. 2007 14:35
Localisation : Paris, France

Ecrit le 14 avr. 2008 01:03

Message par Zouzouspetals

Nhoj, je ne sais pas trop à qui s'adresse votre dernière intervention.
Je note toutefois que, pour justifier le fait que votre organisation se soit approprié une expression biblique et en ait fait sa dénomination officielle ("l'esclave fidèle et avisé"), vous êtes obligé de faire des pieds et des mains pour justifier son interprétation.

Jésus a donné plusieurs paraboles sur le comportement que ses disciples devaient adopter en attendant son retour. Ce qui ne signifie pas que chacune est le décalque de l'autre, et que l'on peut faire correspondre chaque élément de l'un à tous les autres. Si tel était le cas, alors votre organisation ne se désignerait pas uniquement comme "l'esclave fidèle et avisé", mais aussi comme "les 5 vierges avisées", "l'homme qui a construit sa maison sur le roc" ou 'l'esclave aux 10 talents" par exemple.

Le fait que votre premier président ait été comparé à "l'esclave fidèle et avisé" de Matthieu 24:45-50, et que le second ait voulu donner un sens collectif à cette expression pour dénier à son prédécesseur d'être le seul détenteur des vérités bibliques ne signifie pas que Jésus avait prophétisé l'apparition d'un groupe futur désigné officiellement par cette expression.
Comme le fait que, même si je compare un ami au lièvre ou à la cigale de la fable, cela n'infère en rien que La Fontaine soit un prophète ayant vu et dépeint à l'avance l'existence de mon ami.

Maintenant, relisons s'il vous plaît, le passage de Matthieu 24:45-50 ; essayons, dans un premier temps, de n'y voir qu'une belle histoire racontée à des enfants. Comment la répéterions-nous, dans nos propres mots, à un copain qui ne la connaîtrait pas ?

Je propose : c'est l'histoire d'un mec qui part en voyage. Comme il a une grande maison, et beaucoup de serviteurs, il décide de choisir l'esclave en qui il a le plus confiance pour s'occuper de ses gens en son absence.
Il désigne Barnabé, il est vraiment "fidèle et avisé", Barnabé (à ce qu'il paraît en tout cas).
Le maître s'en va, et très longtemps après, il revient à l'improviste, sans prévenir personne.
Est-ce qu'il va trouver un Barnabé occupé à la tâche qu'il lui a confiée ? Ou bien un Barnabé qui en aura eu marre d'attendre, aura oublié son maître et se sera cru son propre patron ?
Ta-dam ! Suspense ! La réponse au retour du maître.

Mais pourquoi il a raconté cette belle histoire, Jésus ? Pour nous apprendre que, 18 siècles dans le futur, apparaîtrait un esclave vraiment appelé Barnabé, dont une partie se comporterait comme un "esclave fidèle et avisé", et une autre partie agirait en "mauvais esclave" ? (quelles parties : la tête, les jambes, les bras, le coeur... ?)
Ou bien parce que Barnabé, c'est toi, c'est moi, c'est eux, c'est nous, tous les chrétiens qui doivent faire face à l'absence prolongée de leur Maître, et qui seront jugés, à son retour, conformément à l'attitude qu'ils auront adoptée dans l'intervalle ?
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 14 avr. 2008 07:01

Message par Nhoj

Lire la Bible. Vous appelez ça faire des pieds et des mains vous ? ;-)

Je lis la suite du récit où Jésus continue de démontrer que des sots et des avisés existeront ensemble. Si vous ne voulez pas comprendre, ce n'est pas grave.

C'est vous qui êtes obligé d'écrire des dizaines de lignes pour essayer de justifier un mot alors qu'il suffit de continuer de lire dans la Bible pour avoir d'autres exemples que celui de l'Esclave.

Quand j'aurai plus de temps, je vous expliquera les termes de cette deuxième parabole, vous verrez qu'elle représente la même chose que la première.

A tantôt.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -

Zouzouspetals

Avatar du membre

Messages : 2205
Enregistré le : 23 oct. 2007 14:35
Localisation : Paris, France

Ecrit le 14 avr. 2008 07:09

Message par Zouzouspetals

Nhoj a écrit :Lire la Bible. Vous appelez ça faire des pieds et des mains vous ? ;-)

Je lis la suite du récit où Jésus continue de démontrer que des sots et des avisés existeront ensemble. Si vous ne voulez pas comprendre, ce n'est pas grave.

C'est vous qui êtes obligé d'écrire des dizaines de lignes pour essayer de justifier un mot alors qu'il suffit de continuer de lire dans la Bible pour avoir d'autres exemples que celui de l'Esclave.

Quand j'aurai plus de temps, je vous expliquera les termes de cette deuxième parabole, vous verrez qu'elle représente la même chose que la première.

A tantôt.
C'est étrange, votre obsession à vouloir "zapper" la parabole de l'esclave ? Pourquoi Jésus l'aurait-il donnée, si c'était seulement pour qu'on lise les exemples suivants ? Et pourquoi vouloir discuter d'autres choses, dans un fil consacré à "l'esclave et avisé" ? Restez donc sur le sujet, s'il vous plaît, et racontez-nous avec vos mots la parabole de Matthieu 24:45-50.
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité