La divinité de Jésus - Qu'en dit la Bible?

Forum : Discutions libres
Verrouillé
Exode

Avatar du membre

Messages : 2415
Enregistré le : 05 janv. 2008 09:54

Ecrit le 19 janv. 2008 13:32

Message par Exode

la_trinite_sainte a écrit : Et le mot " jehovah " il y est indiqué peut être, ou c'est une sorte de montage
... ?

Il apparait à maintes reprise en hébreu :D, et c'est un nom.

Et votre mot c'est comment LaTriS ? :D
Je me présente : Exode, je ne suis pas Témoin de Jéhovah, pour l'instant.
1Pierre 5:6 Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu,...7 tandis que vous rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous. 8 Restez dans votre bon sens, soyez vigilants.

la_trinite_sainte

Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 14 août 2007 00:10
Localisation : Sous l'Oeil du seul vrai DIEU ==> JESUS

Ecrit le 19 janv. 2008 16:09

Message par la_trinite_sainte

Le mot "Jéhovah" contient les consonnes du Tétragramme
Des Juifs... considérèrent ce nom (JHVH) comme trop saint pour être même prononcé et lui substituaient Adonaï (mon Seigneur) ou Elohim (Dieu) quand ils lisaient à haute voix. Pour rappeler au lecteur qu'il fallait prononcer les titres substitués, les voyelles de ces noms de remplacement étaient écrites sous les consonnes JHVH. C'est ainsi que nous avons aujourd'hui la forme française du mot "Jéhovah" que les Juifs considéraient comme inexprimable. La prononciation correcte du nom divin en hébreu s'est perdue au cours des siècles. Ne sachant donc pas exactement quelles voyelles il faudrait ajouter, on lui a donné la prononciation Yehowah, par combinaison du Tétragramme avec les points-voyelles des mots hébreux Adonaï (Seigneur) et Elohim (Dieu).

Néanmoins, bien qu'il soit considéré comme une "monstruosité", le nom "Jéhovah" contient les quatre consonnes fondamentales du Tétragramme hébreu. La combinaison de ces consonnes avec les voyelles du mot hébreu Adonaï (Seigneur) donna le nom Jéhovah.

Le mot "Jéhovah" est donc la somme des consonnes du nom sacré de Dieu et des voyelles d'un terme de substitution !
Image <<=== Site Catholique.
BLOG : http://jesusvraidieu.skyrock.com/ FORUM : http://forum-religions.comHébreux 1-6 : Que tous les anges de Dieu adorent Jésus ! voir TMN 1963

Eloquence

Avatar du membre

Messages : 306
Enregistré le : 16 nov. 2007 16:19

Ecrit le 19 janv. 2008 16:17

Message par Eloquence

la_trinite_sainte a écrit :Le mot "Jéhovah" contient les consonnes du Tétragramme
Des Juifs... considérèrent ce nom (JHVH) comme trop saint pour être même prononcé et lui substituaient Adonaï (mon Seigneur) ou Elohim (Dieu) quand ils lisaient à haute voix. Pour rappeler au lecteur qu'il fallait prononcer les titres substitués, les voyelles de ces noms de remplacement étaient écrites sous les consonnes JHVH. C'est ainsi que nous avons aujourd'hui la forme française du mot "Jéhovah" que les Juifs considéraient comme inexprimable. La prononciation correcte du nom divin en hébreu s'est perdue au cours des siècles. Ne sachant donc pas exactement quelles voyelles il faudrait ajouter, on lui a donné la prononciation Yehowah, par combinaison du Tétragramme avec les points-voyelles des mots hébreux Adonaï (Seigneur) et Elohim (Dieu).

Néanmoins, bien qu'il soit considéré comme une "monstruosité", le nom "Jéhovah" contient les quatre consonnes fondamentales du Tétragramme hébreu. La combinaison de ces consonnes avec les voyelles du mot hébreu Adonaï (Seigneur) donna le nom Jéhovah.

Le mot "Jéhovah" est donc la somme des consonnes du nom sacré de Dieu et des voyelles d'un terme de substitution !
merci pour ces informations et qu'en est il pour le mot "trinité"?

Voici pour votre information:

DEPUIS de nombreuses années, une idée qui se répandait, et selon laquelle Jésus est Dieu, rencontrait une vive opposition, opposition fondée sur les Écritures. Pour tenter de mettre fin au conflit, l’empereur romain Constantin convoqua tous les évêques à Nicée. Une partie d’entre eux seulement, soit environ 300, s’y rendirent.

Constantin n’était pas chrétien. On dit qu’il s’est converti sur le tard; toutefois, il s’est fait baptiser alors qu’il était mourant. Dans L’Église primitive (angl.), Henry Chadwick dit de lui: “Comme son père, Constantin adorait le Soleil invaincu; (...) on ne doit pas voir dans sa conversion un effet de la grâce (...), mais le calcul d’un chef militaire. Sa compréhension de la doctrine chrétienne ne fut jamais très claire. Néanmoins, il était sûr d’une chose: la victoire au combat était un don du Dieu des chrétiens.”

Quel rôle cet empereur, qui n’était pas baptisé, a-t-il joué lors du concile de Nicée? Voici ce qu’on peut lire à ce propos dans l’Encyclopédie britannique: “Ce fut Constantin qui présida. Il dirigea activement les discussions, et ce fut lui qui proposa (...) la formule capitale qui allait exprimer la relation du Christ à Dieu dans le Credo adopté par le concile, ‘de même substance que le Père’ (...). Intimidés par l’empereur, les évêques, à l’exception de deux, signèrent le Credo, ce que beaucoup firent contre leur gré.”

Le rôle de Constantin fut donc déterminant. Après deux mois d’un débat acharné entre les évêques, cet empereur païen trancha en faveur de ceux pour lesquels Jésus était Dieu. Pourquoi cela? Certainement pas en raison d’une conviction nourrie par les Écritures. En effet, selon Une brève histoire de la doctrine chrétienne (angl.), “Constantin n’avait pour ainsi dire aucune compréhension des questions que posait la théologie grecque”. Ce qu’il comprenait, en revanche, c’est que la division religieuse était une menace pour son empire, dont il voulait consolider l’unité.

Au demeurant, les évêques réunis à Nicée ne mirent pas véritablement en place le dogme de la Trinité. Ils statuèrent sur la nature de Jésus, mais non sur le rôle de l’esprit saint. Si la Trinité était une claire vérité biblique, les évêques ne l’auraient-ils pas énoncée à cette époque?

Ce qui se passa ensuite

APRÈS Nicée, les discussions se poursuivirent pendant des dizaines d’années. Ceux qui ne voyaient pas en Jésus l’égal de Dieu reprirent même le dessus pendant un certain temps. Cependant, l’empereur Théodose finit par régler la question à leur détriment. Il imposa le Credo du concile de Nicée dans son royaume et, en 381, réunit le concile de Constantinople pour en clarifier la formule.

Ce concile plaça l’esprit saint sur le même plan que Dieu et le Christ. La Trinité, telle qu’elle est enseignée par la chrétienté, faisait son apparition.

Cependant, même après le concile de Constantinople, tous n’acceptèrent pas la Trinité. Nombreux sont ceux qui s’y opposèrent et qui furent l’objet d’une violente persécution. Il fallut attendre des siècles pour que la Trinité reçoive une formulation précise au travers des symboles ou Credo. L’Encyclopédie américaine fait remarquer à ce sujet: “L’idée trinitaire atteignit son plein développement au Moyen Âge, en Occident, lorsque la scolastique en entreprit l’explication par la philosophie et la psychologie.”

Le symbole d’Athanase

AVEC le symbole d’Athanase, la Trinité reçut une définition plus élaborée. Athanase, qui était ecclésiastique, soutint Constantin lors du concile de Nicée. Le symbole qui porte son nom déclare: “Nous [vénérons] un seul Dieu dans la Trinité (...). Dieu est le Père; Dieu, le Fils; Dieu, le Saint-Esprit: et il n’y a pas trois Dieux, mais un seul Dieu.”

Toutefois, les spécialistes sont unanimes à reconnaître que ce symbole n’a pas été formulé par Athanase. On lit dans la Nouvelle Encyclopédie britannique: “L’Église d’Orient n’a pas eu connaissance du symbole avant le XIIe siècle. Depuis le XVIIe siècle, les biblistes admettent que ce symbole n’est pas dû à Athanase (mort en 373), mais qu’il a probablement été rédigé au Ve siècle dans le sud de la France. (...) L’influence du symbole semble d’abord s’être fait sentir, aux VIe et VIIe siècles, dans le sud de la France et en Espagne. L’Église de Germanie au IXe siècle, et un peu plus tard celle de Rome, l’intégrèrent à leur liturgie.”

Ainsi, à partir de l’époque du Christ, il a fallu des siècles pour que la Trinité soit acceptée dans l’ensemble de la chrétienté. Qu’est-ce qui, en tout cela, a guidé les décisions? La Parole de Dieu, ou bien des considérations politiques ou de chapelle? Dans Origine et évolution de la religion (angl.), E. Hopkins répond: “La définition orthodoxe de la Trinité qui finit par l’emporter fut essentiellement le résultat des préoccupations politiques de l’Église.”

L’apostasie annoncée

CE LAMENTABLE itinéraire de la Trinité fait écho aux paroles de Jésus et de ses apôtres. Ils avaient annoncé qu’après leur époque viendrait une apostasie, une déviation, un abandon du vrai culte, qui durerait jusqu’au retour du Christ. Alors, avant le jour de Dieu, jour de destruction du système de choses actuel, le vrai culte serait restauré.

L’apôtre Paul a dit que ce “jour” ne viendrait pas “à moins que d’abord ne vienne l’apostasie et que ne se révèle l’homme qui méprise la loi”. (2 Thessaloniciens 2:3, 7.) Il a plus tard déclaré: “Après mon départ il s’introduira parmi vous des loups redoutables qui ne ménageront pas le troupeau, et (...) du milieu même de vous se lèveront des hommes tenant des discours pervers dans le but d’entraîner les disciples à leur suite.” (Actes 20:29, 30, Jé). D’autres disciples de Jésus ont parlé de cette apostasie et du clergé qui “méprise la loi”. — Voir, par exemple, 2 Pierre 2:1; 1 Jean 4:1-3; Jude 3, 4.

Paul a aussi écrit: “Un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de leurs passions et l’oreille les démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité et détourneront l’oreille de la vérité pour se tourner vers les fables.” — 2 Timothée 4:3, 4, Jé.

Jésus lui-même a indiqué la raison pour laquelle le culte véritable serait abandonné. Alors qu’il avait semé de la bonne semence dans son champ, l’ennemi, Satan, allait semer de la mauvaise herbe par-dessus. C’est pourquoi, lorsque les premières tiges de blé commenceraient à pousser, la mauvaise herbe apparaîtrait aussi. On devait donc s’attendre que le pur christianisme subisse une déviation qui allait persister jusqu’à l’époque de la moisson, époque où le Christ remettrait les choses en ordre (Matthieu 13:24-43). L’Encyclopédie américaine dit à ce propos: “La doctrine trinitaire du IVe siècle ne donnait pas une idée exacte des croyances des premiers chrétiens sur la nature de Dieu; elle en constituait au contraire une déviation.” La question se pose alors: qu’est-ce qui a provoqué cette déviation? — 1 Timothée 1:6.

Quelle influence?

AUSSI loin que l’on remonte dans l’Antiquité, et ce jusqu’à l’époque babylonienne, on constate qu’il était courant d’adorer les dieux païens par groupes de trois, appelés triades. Des siècles avant la venue du Christ et jusqu’après sa mort, l’influence de cette pratique s’est fait sentir en Égypte, en Grèce et à Rome. Après la mort des apôtres, ces croyances païennes commencèrent à envahir le christianisme.

L’historien Will Durant fait remarquer à cet égard: “Le christianisme n’a pas détruit le paganisme; il l’a adopté. (...) D’Égypte vinrent les idées de trinité divine.” Quant à Siegfried Morenz, il déclare dans La religion égyptienne: “[On] faisait de la trinité à la fois une possibilité et un devoir pour les théologiens (...). On réunit donc trois dieux en un seul dont on peut parler au singulier. Mais de cette manière le courant d’influence égyptienne est mis en contact direct avec la théologie chrétienne.”

À la fin du IIIe et au IVe siècle, en Égypte, des ecclésiastiques d’Alexandrie, tel Athanase, transmirent cette influence par les idées qu’ils formulèrent et qui conduisirent à la Trinité. Ces hommes acquirent eux-mêmes une grande notoriété, si bien que Morenz considère “la théologie alexandrine comme l’intermédiaire entre l’héritage religieux égyptien et le christianisme”.

Dans la préface de l’Histoire du christianisme (angl.), d’Edward Gibbon, on peut lire: “S’il est vrai que le christianisme a triomphé du paganisme, il n’en demeure pas moins que le paganisme a réussi à corrompre le christianisme. L’Église de Rome a remplacé le déisme pur des premiers chrétiens (...) par l’incompréhensible dogme de la Trinité. Pareillement, de nombreuses doctrines païennes inventées par les Égyptiens et idéalisées par Platon ont été adoptées parce que considérées comme dignes de foi.”

Selon le Dictionnaire de la connaissance religieuse (angl.), beaucoup de gens disent que la Trinité “est un enseignement corrompu, emprunté des religions païennes et greffé sur la foi chrétienne”. Pour l’ouvrage Survivances païennes dans le monde chrétien, la Trinité est “d’origine entièrement païenne”.

Voilà pourquoi James Hastings déclare, dans l’Encyclopédie de la religion et de l’éthique (angl.): “Dans la religion indienne, par exemple, nous rencontrons la trinité Brahmâ, Siva, et Visnu; dans la religion égyptienne, la triade Osiris, Isis et Horus (...). Ce n’est pas seulement dans les religions historiques que nous trouvons l’idée d’une trinité. Signalons particulièrement la conception néo-platonicienne de la Réalité suprême ou ultime” qui est “représentée sous une forme triadique”. Toutefois, quel rapport y a-t-il entre le philosophe grec Platon et la Trinité?

Le platonisme

ON PENSE que Platon a vécu de 428 à 347 avant Jésus Christ. Bien qu’il n’ait pas enseigné la Trinité sous la forme qu’elle revêt aujourd’hui, sa philosophie a frayé la voie à cette doctrine. Par la suite, divers mouvements philosophiques qui propageaient des croyances triadiques virent le jour et furent influencés par les conceptions platoniciennes de Dieu et de la nature.

Le Nouveau Dictionnaire universel de Maurice Lachâtre dit de l’influence exercée par Platon: “La trinité platonique [platonicienne], qui ne fut elle-même au fond qu’une sorte d’arrangement, de disposition nouvelle, des trinités plus anciennes des peuples qui avaient précédé, nous paraît bien être la trinité philosophique, rationnelle, c’est-à-dire la trinité d’attributs qui a donné naissance à la triplicité d’hypostases ou de personnes divines des Églises chrétiennes (...). Cette conception de la Trinité divine du philosophe grec (...) se trouve partout dans les anciennes religions [païennes].”

La Nouvelle Encyclopédie de la connaissance religieuse (angl.), de Schaff-Herzog, décrit l’influence de la philosophie grecque: “Les doctrines du Logos et de la Trinité ont reçu leur forme à partir des Pères grecs, qui (...) étaient, directement ou indirectement, grandement influencés par la philosophie platonicienne (...). Il est indéniable que cette philosophie a constitué pour l’Église une source d’erreur et de corruption.”

On lit dans L’Église des trois premiers siècles: “La doctrine de la Trinité est apparue progressivement et relativement tard; (...) son origine est totalement étrangère aux Écritures juives et chrétiennes; (...) elle s’est développée et a été introduite dans le christianisme avec le concours des Pères platoniciens.”

À la fin du IIIe siècle, le “christianisme” et les nouvelles philosophies inspirées du platonisme étaient inséparablement unis. Comme le dit Adolf Harnack dans son Précis de l’histoire des dogmes, la doctrine de l’Église se trouvait “rivée par des chaînes au sol de l’hellénisme [la pensée grecque païenne]. (...) Elle devint ainsi un mystère pour la très grande majorité des chrétiens”.

L’Église prétendait que ses nouvelles doctrines étaient fondées sur les Écritures; mais voici ce que dit Adolf Harnack à ce sujet: “En réalité, l’Église reconnut pour légitime la présence dans son sein de la spéculation hellénique des idées et des usages superstitieux des mystères païens.”

Dans Une déclaration de raisons (angl.), Andrews Norton dit de la Trinité: “Nous pouvons retracer l’histoire de cette doctrine et découvrir son origine, non dans la révélation chrétienne, mais dans la philosophie platonicienne (...). La Trinité n’est pas une doctrine enseignée par le Christ et ses Apôtres, mais une fiction due à l’école des platoniciens tardifs.”

Ainsi, c’est au IVe siècle que l’apostasie annoncée par Jésus et les apôtres a connu son plein développement. La formation du dogme de la Trinité n’en est du reste qu’une des manifestations, car parmi les autres croyances ou pratiques païennes que les Églises apostates ont alors adoptées, on peut citer l’enfer de feu, l’immortalité de l’âme et l’idolâtrie. La chrétienté était entrée dans la période des ténèbres spirituelles qu’annonçaient les Écritures, période qui allait être dominée par un “homme qui méprise la loi”, autrement dit un clergé, de plus en plus puissant. — 2 Thessaloniciens 2:3, 7.

Pourquoi les prophètes de Dieu ne l’ont-ils pas enseignée?

POURQUOI, pendant des millénaires, aucun prophète de Dieu n’a-t-il enseigné la Trinité à Son peuple? On aurait pu au moins penser que Jésus, le grand Enseignant, expliquerait ce dogme à ses disciples. Si la Trinité était la “doctrine fondamentale” de la foi, Dieu aurait-il inspiré les centaines et les centaines de pages que représentent les Écritures sans consacrer un peu de cette instruction à l’enseignement de la Trinité?

Les chrétiens peuvent-ils croire que, des siècles après la venue de son Fils et après avoir inspiré la rédaction de la Bible, Dieu ait approuvé l’introduction d’une doctrine qui avait été inconnue de ses serviteurs pendant des millénaires, qui est un “mystère indicible”, qui “dépasse l’entendement humain”, dont l’origine païenne est reconnue, et qui fut “essentiellement le résultat des préoccupations politiques de l’Église”?

Le témoignage de l’Histoire est clair: le dogme de la Trinité est une déviation et relève de l’apostasie.
Jean 13:34"Par là tous sauront que vous etes mes disciples,si vous avez de l'amour entre vous"
Révélation 21:14“ La mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu. ”
Jacques 2:19” Tu crois qu’il y a un seul Dieu ? Tu fais bien. Et pourtant les démons croient et frissonnent"

Sammy

Avatar du membre

Messages : 230
Enregistré le : 25 déc. 2007 16:30

Ecrit le 19 janv. 2008 16:44

Message par Sammy

C'est vous qui avez écrit cet article ?

Vous demandez aux chrétiens de produire un passage de la Bible qui cite clairement, explicitement et nommément la Trinité. Ils en sont incapable car le mot "Trinité" n'apparaît pas dans la Bible.

En revanche, je note que vous êtes incapable de produire, vous témoins de jéhovah, un passage citant clairement, explicitement et nommément votre doctrine de l'espérance céleste/espérance terrestre. J'attends également que vous produisiez un passage de la Bible citant clairement, explicitement et nommément l'interdiction des transfusions de sang.

Voyez-vous, vous en serez tout aussi incapable. Là où réside la différence entre les témoins de jéhovah et les chrétiens, c'est que les chrétiens ont un raisonnement biblique relatif à la Trinité. Ils peuvent produire des passages de la Bible étayant ainsi leur doctrine.

De votre côté, vous restez dans l'incapacité de produire le moindre passage argumentant en faveur de vos doctrines précitées. Dès lors, si le christianisme est une religion du mensonge, à tout le moins, vous en conviendrez, la watchtower en est une autre (de religion du mensonge).

Pour en revenir à l'article dont vous n'êtes pas l'auteur (mais c'est récurrent avec les témoins de jéhovah : ils débattent systématiquement avec les mots des autres, incapables qu'ils sont d'avoir une réflexion propre - mais où est votre liberté individuelle ?), maintenant.

Ce qui est impressionnant, c'est que vous fustigiez les conciliaires de Nicée. Mais dites-nous un peu ce que vous pensez de ceux de Carthage ? Il s'agissait des mêmes Pères, dans la grande majorité. Alors, expliquez-moi comment des hommes religieux ont pu dogmatiser un concept erroné (la Trinité) et en même temps fixer le canon de la Bible chrétienne ? Si vous voulez être conséquent, il vous faut rejeter ce canon sous le motif que des gens ayant dogmatisé une "connerie" (passez-moi l'expression, je cite votre pensée) ne peuvent pas avoir été sous l'influence de l'Esprit Saint pour une autre tâche. Ou alors, encore une fois, votre dieu est un dieu tordu qui n'a rien à voir avec le Père de Jésus-Christ.

Dites-moi ce que vous savez du platonisme et en quoi il a influencé le christianisme. Étudiez bien la question, vous vous rendrez compte que ce n'est pas le platonisme mais le néo-platonisme, ce qui n'est pas vraiment la même chose. En effet, Plotin n'est pas Platon qui, lui-même, n'était pas...Plotin.

L'article, indigeste, ne permet pas d'invalider la Trinité. Au contraire, il est une réminiscence (tiens, une idée platonicienne...) de l'unitarisme de l'époque.

Eloquence

Avatar du membre

Messages : 306
Enregistré le : 16 nov. 2007 16:19

Ecrit le 19 janv. 2008 16:57

Message par Eloquence

Sammy a écrit :Là où réside la différence entre les témoins de jéhovah et les chrétiens, c'est que les chrétiens ont un raisonnement biblique relatif à la Trinité. Ils peuvent produire des passages de la Bible étayant ainsi leur doctrine.
Présentez moi ce raisonnement biblique s'il-vous-plaît...
Jean 13:34"Par là tous sauront que vous etes mes disciples,si vous avez de l'amour entre vous"
Révélation 21:14“ La mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu. ”
Jacques 2:19” Tu crois qu’il y a un seul Dieu ? Tu fais bien. Et pourtant les démons croient et frissonnent"

la_trinite_sainte

Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 14 août 2007 00:10
Localisation : Sous l'Oeil du seul vrai DIEU ==> JESUS

Ecrit le 20 janv. 2008 02:24

Message par la_trinite_sainte

http://ba.21.free.fr/ntgf/matthieu/matthieu_3_gf.html

Mathieu 3-16/17 :

βαπτισθεὶς δὲ ὁ Ἰησοῦς εὐθὺς ἀνέβη ἀπὸ τοῦ ὕδατος· καὶ ἰδοὺ ἠνεῴχθησαν [αὐτῷ] οἱ οὐρανοί, καὶ εἶδεν [τὸ] πνεῦμα [τοῦ] θεοῦ καταβαῖνον ὡσεὶ περιστερὰν [καὶ] ἐρχόμενον ἐπ’ αὐτόν·

Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.


καὶ ἰδοὺ φωνὴ ἐκ τῶν οὐρανῶν λέγουσα, Οὗτός ἐστιν ὁ υἱός μου ὁ ἀγαπητός, ἐν ᾧ εὐδόκησα.

Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.
Image <<=== Site Catholique.
BLOG : http://jesusvraidieu.skyrock.com/ FORUM : http://forum-religions.comHébreux 1-6 : Que tous les anges de Dieu adorent Jésus ! voir TMN 1963

medico

Avatar du membre

Messages : 17653
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 20 janv. 2008 04:23

Message par medico

il n'est pas question ici de la divinité de JESUS mais tu fait que DIEU dit que c'est son fils en qui il a mit son affection et si c'est son fils se n'est pas DIEU .
tien un version catholique dit aussi cela .

16 Le baptême terminé, Jésus sortit des eaux. Alors les cieux s’ouvrirent et Jésus vit l’Esprit de Dieu qui descendait comme fait la colombe et s’arrêtait sur lui. 17 Une voix se fit entendre, venant du Ciel : « C’est lui mon Fils, le Bien-Aimé, celui en qui je me complais. »
se complaire c'est trouver du plaisir d'être avec quelqu'un tout simplement .
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

la_trinite_sainte

Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 14 août 2007 00:10
Localisation : Sous l'Oeil du seul vrai DIEU ==> JESUS

Ecrit le 20 janv. 2008 06:29

Message par la_trinite_sainte

Jean 1-29 :

Τῇ ἐπαύριον βλέπει τὸν Ἰησοῦν ἐρχόμενον πρὸς αὐτόν, καὶ λέγει, Ἴδε ὁ ἀμνὸς τοῦ θεοῦ ὁ αἴρων τὴν ἁμαρτίαν τοῦ κόσμου.

Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.

Apocalypse 5-1/2 :

καὶ εἶδον ἄγγελον ἰσχυρὸν κηρύσσοντα ἐν φωνῇ μεγάλῃ, Τίς ἄξιος ἀνοῖξαι τὸ βιβλίον καὶ λῦσαι τὰς σφραγῖδας αὐτοῦ;

Et je vis un ange puissant, qui criait d'une voix forte : Qui est digne d'ouvrir le livre, et d'en rompre les sceaux ?

5

καὶ ἰδὼν ὁ Ἰησοῦς τὴν πίστιν αὐτῶν λέγει τῷ παραλυτικῷ, Τέκνον, ἀφίενταί σου αἱ ἁμαρτίαι.

Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.

Marc 2-1/12 :

ἦσαν δέ τινες τῶν γραμματέων ἐκεῖ καθήμενοι καὶ διαλογιζόμενοι ἐν ταῖς καρδίαις αὐτῶν,

Il y avait là quelques scribes, qui étaient assis, et qui se disaient au dedans d'eux :

Τί οὗτος οὕτως λαλεῖ; βλασφημεῖ· τίς δύναται ἀφιέναι ἁμαρτίας εἰ μὴ εἷς ὁ θεός;

Comment cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ?
Image <<=== Site Catholique.
BLOG : http://jesusvraidieu.skyrock.com/ FORUM : http://forum-religions.comHébreux 1-6 : Que tous les anges de Dieu adorent Jésus ! voir TMN 1963

MonstreLePuissant

[ Christianisme ]

Messages : 573
Enregistré le : 20 févr. 2004 13:29

Ecrit le 20 janv. 2008 06:46

Message par MonstreLePuissant

LaTriS, si tu tenais compte des réponses que l'on te donnait, tu argumenterais au lieu de citer simplement des versets. Ca ne sert pas à grand chose. Tout le monde est capable de citer un verset. L'expliquer, le commenter et argumenter, c'est une autre affaire.
« Il n’y aura donc pas lieu d’être surpris, lorsque nous montrerons dans les chapitres qui suivent que l’établissement du royaume de Dieu est déjà commencé, que d’après les prophéties il devait commencer à exercer son pouvoir en 1878 et que la bataille du Dieu Tout-Puissant (Apocalypse 16 :14), qui finira en 1914 avec le renversement complet des gouvernements terrestres actuels est déjà commencée ». ( C.T. Russell, Etudes des Ecritures, vol.2, page 99 ).

la_trinite_sainte

Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 14 août 2007 00:10
Localisation : Sous l'Oeil du seul vrai DIEU ==> JESUS

Ecrit le 21 janv. 2008 02:14

Message par la_trinite_sainte

MonstreLePuissant a écrit :LaTriS, si tu tenais compte des réponses que l'on te donnait, tu argumenterais au lieu de citer simplement des versets. Ca ne sert pas à grand chose. Tout le monde est capable de citer un verset. L'expliquer, le commenter et argumenter, c'est une autre affaire.
Argumente svp sur hébreux 1-6 ( Adorer JESUS ) :

ὅταν δὲ πάλιν εἰσαγάγῃ τὸν πρωτότοκον εἰς τὴν οἰκουμένην, λέγει, Καὶ προσκυνησάτωσαν αὐτῷ πάντες ἄγγελοι θεοῦ.

Et lorsqu'il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l'adorent !

Voir aussi TMN 1963.

http://www.jehovah.forum-religion.org/topic13009.html
Image <<=== Site Catholique.
BLOG : http://jesusvraidieu.skyrock.com/ FORUM : http://forum-religions.comHébreux 1-6 : Que tous les anges de Dieu adorent Jésus ! voir TMN 1963

la_trinite_sainte

Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 14 août 2007 00:10
Localisation : Sous l'Oeil du seul vrai DIEU ==> JESUS

Ecrit le 21 janv. 2008 05:03

Message par la_trinite_sainte

Comment expliquez-vous que des déclarations de l'Ancien Testament concernant distinctement DIEU soient employées dons le Nouveau Testament pour Jésus-Christ ?

(comparez Psaume 8.1-2 et Matthieu 21.15-16; Malachie 3.1 et Marc 1.1-2; Esaïe 8.13-14 et 1 Pierre 2.7-8, Esaïe 6.1-10 et Jean 12.37-43 etc...)


Psaumes 8 ( Ancien Testament )

(8:2) Éternel, notre Seigneur! Que ton nom est magnifique sur toute la terre! Ta majesté s'élève au-dessus des cieux.

(8:3) Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires, Pour imposer silence à l'ennemi et au vindicatif.

http://www.info-bible.org/lsg/19.Psaumes.html#8

Matthieu 21.15-16 ( Nouveau Testament )

15
ἰδόντες δὲ οἱ ἀρχιερεῖς καὶ οἱ γραμματεῖς τὰ θαυμάσια ἃ ἐποίησεν καὶ τοὺς παῖδας τοὺς κράζοντας ἐν τῷ ἱερῷ καὶ λέγοντας, Ὡσαννὰ τῷ υἱῷ Δαυίδ, ἠγανάκτησαν

Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu'il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple : Hosanna au Fils de David !

16
καὶ εἶπαν αὐτῷ, Ἀκούεις τί οὗτοι λέγουσιν; ὁ δὲ Ἰησοῦς λέγει αὐτοῖς, Ναί· οὐδέποτε ἀνέγνωτε ὅτι Ἐκ στόματος νηπίων καὶ θηλαζόντων κατηρτίσω αἶνον;

( Les scribes ) Ils lui dirent : Entends-tu ce qu'ils disent ? Oui, leur répondit Jésus. N'avez-vous jamais lu ces paroles : Tu as tiré des louanges de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle ?

( Les enfants chantés des louanges pour JESUS " Hosanna au Fils de David ).

http://ba.21.free.fr/ntgf/matthieu/matthieu_21_gf.html
Image <<=== Site Catholique.
BLOG : http://jesusvraidieu.skyrock.com/ FORUM : http://forum-religions.comHébreux 1-6 : Que tous les anges de Dieu adorent Jésus ! voir TMN 1963

MonstreLePuissant

[ Christianisme ]

Messages : 573
Enregistré le : 20 févr. 2004 13:29

Ecrit le 21 janv. 2008 07:06

Message par MonstreLePuissant

la_trinite_sainte a écrit : Argumente svp sur hébreux 1-6 ( Adorer JESUS ) :

ὅταν δὲ πάλιν εἰσαγάγῃ τὸν πρωτότοκον εἰς τὴν οἰκουμένην, λέγει, Καὶ προσκυνησάτωσαν αὐτῷ πάντες ἄγγελοι θεοῦ.

Et lorsqu'il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l'adorent !

Voir aussi TMN 1963.

http://www.jehovah.forum-religion.org/topic13009.html
Que veux tu argumenter là dessus ? Tu as eu plusieurs réponses qui sont parfaitement valables. Je t'ai demandé un verset qui interdisait aux anges d'adorer Jésus et tu ne me l'as pas donné non plus. De même, j'attends encore l'explication du verset un peu plus bas :

(Hébreux 1:13) Et auquel des anges a-t-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied?

En effet, si Jésus est Dieu, comment il peut se demander à lui-même de s'asseoir à sa propre droite ?

Sois gentil ! Arrête donc de requérir des réponses dont tu ne tiens pas compte. Répond plutôt aux questions que l'on te pose, ce que tu ne fais jamais, sans doute parce que tu n'as pas de réponses sérieuses à donner. Mais ça commence à se voir sérieusement.
« Il n’y aura donc pas lieu d’être surpris, lorsque nous montrerons dans les chapitres qui suivent que l’établissement du royaume de Dieu est déjà commencé, que d’après les prophéties il devait commencer à exercer son pouvoir en 1878 et que la bataille du Dieu Tout-Puissant (Apocalypse 16 :14), qui finira en 1914 avec le renversement complet des gouvernements terrestres actuels est déjà commencée ». ( C.T. Russell, Etudes des Ecritures, vol.2, page 99 ).

la_trinite_sainte

Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 14 août 2007 00:10
Localisation : Sous l'Oeil du seul vrai DIEU ==> JESUS

Ecrit le 21 janv. 2008 07:34

Message par la_trinite_sainte

MonstreLePuissant a écrit : Que veux tu argumenter là dessus ? Tu as eu plusieurs réponses qui sont parfaitement valables. Je t'ai demandé un verset qui interdisait aux anges d'adorer Jésus et tu ne me l'as pas donné non plus. De même, j'attends encore l'explication du verset un peu plus bas :

(Hébreux 1:13) Et auquel des anges a-t-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied? Sois gentil ! Arrête donc de requérir des réponses dont tu ne tiens pas compte. Répond plutôt aux questions que l'on te pose, ce que tu ne fais jamais, sans doute parce que tu n'as pas de réponses sérieuses à donner. Mais ça commence à se voir sérieusement.
Je t'ai posé une simple question sur Hébreux 1-6 et tu me répond en allant chercher Hébreux 1-13 !
Image <<=== Site Catholique.
BLOG : http://jesusvraidieu.skyrock.com/ FORUM : http://forum-religions.comHébreux 1-6 : Que tous les anges de Dieu adorent Jésus ! voir TMN 1963

MonstreLePuissant

[ Christianisme ]

Messages : 573
Enregistré le : 20 févr. 2004 13:29

Ecrit le 21 janv. 2008 07:59

Message par MonstreLePuissant

LaTriS a écrit :Je t'ai posé une simple question sur Hébreux 1-6 et tu me répond en allant chercher Hébreux 1-13 !
Je t'ai répondu. Et je ne répondrais pas à plus de questions si tu ne fais pas l'effort de répondre à celles que l'on te pose. Ca fait plusieurs fois que je te fais la remarque. Si tu continues, tu n'obtiendras plus aucune réponse de personne, et tu seras bien avancé. On est là pour dialoguer, pas pour être asséné de questions pour lesquels les réponses t'indiffèrent à l'évidence.
« Il n’y aura donc pas lieu d’être surpris, lorsque nous montrerons dans les chapitres qui suivent que l’établissement du royaume de Dieu est déjà commencé, que d’après les prophéties il devait commencer à exercer son pouvoir en 1878 et que la bataille du Dieu Tout-Puissant (Apocalypse 16 :14), qui finira en 1914 avec le renversement complet des gouvernements terrestres actuels est déjà commencée ». ( C.T. Russell, Etudes des Ecritures, vol.2, page 99 ).

la_trinite_sainte

Avatar du membre

Messages : 463
Enregistré le : 14 août 2007 00:10
Localisation : Sous l'Oeil du seul vrai DIEU ==> JESUS

Ecrit le 21 janv. 2008 08:14

Message par la_trinite_sainte

MonstreLePuissant a écrit : Je t'ai répondu. Et je ne répondrais pas à plus de questions si tu ne fais pas l'effort de répondre à celles que l'on te pose. Ca fait plusieurs fois que je te fais la remarque. Si tu continues, tu n'obtiendras plus aucune réponse de personne, et tu seras bien avancé. On est là pour dialoguer, pas pour être asséné de questions pour lesquels les réponses t'indiffèrent à l'évidence.
Dans la TMN 1963 ( Hébreux 1-6 ), il y a indiqué " Adorer JESUS ", dans les versions suivantes de la TMN Adorer JESUS a été remplacé par " rendre Hommage à JESUS " !

Pourquoi ?

Et quelle version de TMN doit être pris en compte celle de 1963 ou les versions plus récentes ?


Peut tu avoir la gentillesse de me dire à quel endroit tu a répondu à ma question ci-dessus ( en rouge ) ?
Image <<=== Site Catholique.
BLOG : http://jesusvraidieu.skyrock.com/ FORUM : http://forum-religions.comHébreux 1-6 : Que tous les anges de Dieu adorent Jésus ! voir TMN 1963

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités