Les Témoins de Jéhovah : une secte ?

1870 : Charles Russell fondateur de la Société Watch Tower.
Événements marquants de l'histoire des Témoins de Jéhovah.
Règles du forum
Le mouvement des Témoins de Jéhovah a vu le jour au début des années 1870, au sein d’un groupe d’étude de la Bible, à Allegheny, en Pennsylvanie. Charles Taze Russell était à la tête du groupe, qui a commencé à publier, en 1879, une revue intitulée Zion’s Watch Tower and Herald of Christ’s Presence.
Verrouillé
medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17661
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 15 avr. 2008 08:22

Message par medico

Lorsque JC dit " Tous ceux qui prennent l'épée périront par l'épée " énonce-t-til un commandement ou une règle de vie ???
il annonce un principe et les premiers chrétiens l'on suivi a la lettre la preuve tous les historiens disent que les premiers chrétiens n'étais pas dans le métier des armes.
L’Encyclopédie de la religion dit à ce propos : “ Les premiers Pères de l’Église, notamment Tertullien et Origène, affirmaient que les chrétiens avaient l’interdiction de prendre une vie humaine, principe qui les empêchait de rallier l’armée romaine. ” Le professeur Cecil Cadoux, auteur de L’Église primitive et le monde (angl.), écrit : “ Au moins jusqu’au règne de Marc Aurèle [161-180 de n. è.], aucun chrétien ne devenait soldat après son baptême. ”
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 15 avr. 2008 18:05

Message par question

medico a écrit : il annonce un principe et les premiers chrétiens l'on suivi a la lettre la preuve tous les historiens disent que les premiers chrétiens n'étais pas dans le métier des armes.
L’Encyclopédie de la religion dit à ce propos : “ Les premiers Pères de l’Église, notamment Tertullien et Origène, affirmaient que les chrétiens avaient l’interdiction de prendre une vie humaine, principe qui les empêchait de rallier l’armée romaine. ” Le professeur Cecil Cadoux, auteur de L’Église primitive et le monde (angl.), écrit : “ Au moins jusqu’au règne de Marc Aurèle [161-180 de n. è.], aucun chrétien ne devenait soldat après son baptême. ”
le SILENCE criant de JC et des apotres sur la question a suscité differentes attitudes chez les chrétiens.
Certains refusèrent catégoriquement ces emplois militaires et d'autres n'y trouvaient aucun probleme.

Dans sa période catholique, Tertullien admet le service militaire comme un mal nécessaire. Devenu montaniste, il demande aux chrétiens de quitter l'armée. Cyprien et Lactance réprouvaient la guerre, sans toutefois ordonner aux soldats chrétiens de quitter l'armée. Avec l'ère constantinienne, les protestations contre le service militaire se font rares. Augustin, qui admettait la guerre juste, justifiait ainsi le service militaire en tant que devoir envers les concitoyens, la patrie et l'Eglise

Un des rares endroits qui mentionnent l'armée dans le Nouveau Testament est la réflexion de Paul, sans qu'il porte un jugement de valeur :

"Qui jamais fait le service militaire à ses propres frais ?" (1 Co. 9.7)

On peut également évoquer le centenier Corneille (officier de l'armée romaine) :

"Ils répondirent : Corneille, centenier, homme juste et craignant Dieu, et de qui toute la nation des Juifs rend un bon témoignage, a été divinement averti par un saint ange de te faire venir dans sa maison et d'entendre tes paroles." (Actes 10.22)

Malgré sa fonction militaire Corneille est un homme juste et craignant Dieu.

ti-Jean

Avatar du membre

Messages : 772
Enregistré le : 31 janv. 2008 12:16
Localisation : Québec

Ecrit le 15 avr. 2008 18:36

Message par ti-Jean

Comment comprendre alors tu ne dois pas tuer.
amicalement
(Psaume 23:1
YHWH est mon Berger. Je ne manquerai de rien. 3 Il ranime mon âme. Il me conduit sur les pistes de la justice à cause de son nom.  4 Même si je marche dans la vallée de l’ombre profonde, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi ; ta baguette et ton bâton, voilà ce qui me console.

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17661
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 16 avr. 2008 09:55

Message par medico

le silence comme dite va de sois puisque les premiers chrétiens ne participaient a aucun conflit .
c'es simple a compendre mais apparement dure admettre .
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 17 avr. 2008 08:01

Message par question

ti-Jean a écrit :Comment comprendre alors tu ne dois pas tuer.
amicalement

Contrairement à la traduction classique "tu ne tueras point", la bonne traduction est celle d'André Chouraqui : "tu n'assassineras pas". Il n'est pas écrit lo taharog, verbe utilisé en particulier quand Caïn tue Abel, en Ge. 4,8 mais lo tirtza'h. C'est une notion juridique plus complexe, qui ne couvre pas l'homicide en cas de guerre, de légitime défense, ou prononcé par un tribunal régulier (peine de mort).

La lecture du chapitre XXXI des Nombres (3-20) donne de "l'homicide en temps de guerre" une idée encore plus restrictive de cette interdiction. En effet dans ce chapitre, Moïse envoie l'armée d'Israël contre le roi de Madian afin de venger YHWH. A leur retour, les hommes de l'armée d'Israël, près avoir massacré tous les hommes, ramènent des prisonnières et des enfants. Or Moïse ordonne de tuer "tout mâle parmi les petits enfants et toute femme qui a connu un homme par cohabitation maritale." Et d'ailleurs, Flavius Josèphe précise que "nos lois défendent expressément de prendre les armes contre nos frères".

VAGNA

Avatar du membre

Messages : 325
Enregistré le : 16 févr. 2008 12:06

Ecrit le 17 avr. 2008 08:50

Message par VAGNA

ti-Jean a écrit :Comment comprendre alors tu ne dois pas tuer.
amicalement
Dans la langue originale, les mots diversement rendus par “ tuer ” et “ assassiner ” désignent l’acte qui consiste à ôter la vie ; le contexte ou d’autres passages permettent de déterminer si la vie de la victime a été ou non ôtée volontairement et de façon illicite, criminelle. Par exemple, dans le commandement : “ Tu ne dois pas assassiner ” (Ex 20:13), le mot hébreu rendu par “ assassiner ” (ratsah) désigne clairement l’action de tuer volontairement et de façon illicite. En revanche, en Nombres 35:27, le même terme désigne l’acte qu’un vengeur du sang était en droit d’accomplir. Par conséquent, le commandement : “ Tu ne dois pas assassiner ” doit être compris dans le cadre de la Loi mosaïque tout entière qui, en certaines circonstances, autorisait à ôter la vie humaine, pour exécuter des criminels par exemple.
Diable qui fut délibérément à l’origine de cette situation, puisqu’il incita Ève, la femme d’Adam, à pécher ; il devint ainsi un homicide, un meurtrier, dès qu’il commença à calomnier Dieu. — Gn 3:13 ; Jn 8:44.

Moins de 130 ans après eut lieu le premier acte de violence meurtrier, un fratricide. Animé d’une haine jalouse, Caïn, premier-né d’Adam, assassina son frère Abel, un homme juste (Gn 4:1-8, 25 ; 5:3).
Sous la Loi. Des siècles plus tard, les Israélites reçurent la Loi mosaïque, qui comprenait une législation détaillée relative à la suppression de la vie humaine. Cette législation faisait une différence entre l’homicide délibéré et l’homicide accidentel. On considérait comme circonstances aggravantes contre l’homicide qui affirmait avoir tué par accident : 1) s’il nourrissait auparavant de la haine à l’égard de la victime (Dt 19:11, 12 ; voir aussi Jos 20:5), 2) s’il avait guetté sa victime (Nb 35:20, 21) et 3) s’il s’était servi d’un objet ou d’un instrument susceptible d’infliger une blessure mortelle (Nb 35:16-18). Même les esclaves qui mouraient sous les coups de leur maître devaient être vengés (Ex 21:20). Alors que la peine de mort était requise pour les meurtriers volontaires et qu’une rançon était hors de question dans leur cas, les homicides involontaires, eux, pouvaient rester en vie en profitant de la sécurité qui leur était accordée dans les villes de refuge. — Ex 21:12, 13
La Loi autorisait la légitime défense, mais limitait le droit de se battre pour protéger ses biens. Si quelqu’un surprenait chez lui un voleur en flagrant délit d’effraction et le tuait alors qu’il faisait jour, il était coupable de meurtre. C’était sans doute parce que le vol n’était pas sanctionné par la peine de mort et que le voleur pouvait être identifié et traduit en justice. En revanche, la nuit, il était difficile de voir ce que faisait un intrus et de s’assurer de ses intentions. Voilà pourquoi celui qui tuait un intrus dans l’obscurité était déclaré non coupable. — Ex 22:2, 3.
Au Ier siècle de n. è., ceux qui cherchaient à tuer Jésus furent appelés les ‘ enfants du Diable ’, le premier homicide (Jn 8:44). Les scribes et les Pharisiens décoraient les tombes des justes, prétendant qu’eux-mêmes ne se seraient pas associés à ceux qui avaient mis à mort les prophètes. Pourtant, ils manifestaient le même esprit meurtrier à l’égard du Fils de Dieu. — Mt 23:29-32
La haine assimilée au meurtre. C’est du cœur que viennent les meurtres (Mt 15:19 ; Mc 7:21 ; voir aussi Rm 1:28-32). Par conséquent, quiconque éprouve de la haine envers son frère est un homicide, un meurtrier (1Jn 3:15). Christ Jésus fit également le lien entre le meurtre et certains états d’esprit mauvais : par exemple celui de continuer d’être en colère contre son frère, de l’insulter ou de porter sur lui un jugement injuste et de le condamner comme “ fou abject ”. (Mt 5:21, 22.) Une telle haine peut effectivement conduire au meurtre. Il semble qu’on puisse comprendre sous cet angle ces paroles de Jacques (5:6) : “ Vous avez condamné, vous avez assassiné le juste. ” Les hommes riches et méchants qui manifestaient de la haine à l’égard des véritables disciples du Fils de Dieu et qui les opprimaient assassinèrent vraiment certains d’entre eux. Puisque Christ Jésus considère le traitement infligé à ses frères comme lui étant infligé à lui-même, figurément parlant ces personnes l’avaient aussi assassiné ; et c’est sans doute ce à quoi Jacques pensait. — Voir Jc 2:1-11
Image

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 17 avr. 2008 09:19

Message par question

La position de Tertullien sur le service militaire se comprend mieux lorsque l'on analyse les idées du personnage.


Tertullien opposera le « non » de l'intransigeance. À l'intention des fidèles, il multiplie les interdits envers la société : défense de prendre part aux jeux du théâtre où tout respire l'idolâtrie et la volupté, défense de pratiquer les métiers et les charges incompatibles avec les devoirs chrétiens, défense de participer aux fêtes où il faut honorer les faux dieux. Quand ce brillant avocat de Carthage chute dans l'hérésie montaniste, il accentue son rigorisme, justifiant l'objection de conscience (De Corona). Il préconise la politique de la terre brûlée : pas de commerce, ordonne-t-il, car les marchandises alimentent les offrandes du temple; pas d'élevage, car les bêtes servent aux sacrifices païens (De Idolatria).

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 17 avr. 2008 09:30

Message par question

En effet, pour Russell, premier président des Témoins de Jéhovah, il n'y avait aucune objection à ce qu’un chrétien effectue son service militaire, pourvu qu'en cas de guerre, il serve dans les corps non-combattants des armées tels les services médicaux, ou au pire qu'il tire en l’air pour effrayer l’ennemi. D'ailleurs, un étudiant de la Bible très célèbre dans les années 1900 et 1910, William Preble Hall[1], a prononcé le discours d'ouverture de l'assemblée des Étudiants de la Bible en 1911 et a accompagné Russell lors de son tour du monde, bien qu'il fût militaire d'un grade important (brigadier général, puis assistant adjudant-général au quartier généraux de l'armée à Washington en 1893, enfin adjudant général pendant six mois), jusqu'à sa retraite en 1912.

Durant la Première Guerre mondiale, des Étudiants de la Bible français sont allés à la guerre et ont revêtu l'uniforme[2], ce qui satisfaisait Russell dans la mesure où ceux-ci le faisaient dans le cadre du service non-combattant[3]. Par la suite, Russell a recommandé toutefois aux fidèles travaillant dans des manufactures d'armes de le faire uniquement s'ils ne trouvaient pas d'autre métier[4], et pour lui, le fait d'accepter l'uniforme même pour le service non-combattant constituait déjà un compromis (les personnes qui les voient en uniforme ignoraient qu'ils ne prenaient pas les armes)[5]. Ainsi, il a affirmé qu'il était préférable de mourir pour Christ plutôt que de se faire incorporer[6], même s'il a dit que c'était à chacun de décider en conscience[7] ; par ailleurs, il a établi une distinction entre les corps non-combattants creusant les tranchées qui lui semblaient inconvenants pour un chrétien, et ceux servant à l'hôpital, à la Croix-Rouge par exemple qui ne lui posaient pas de problème de conscience[8]

VAGNA

Avatar du membre

Messages : 325
Enregistré le : 16 févr. 2008 12:06

Ecrit le 17 avr. 2008 10:34

Message par VAGNA

Chére ami, tu ne lis pas les postes. il n'y a aucune echange avec toi.
Image

VAGNA

Avatar du membre

Messages : 325
Enregistré le : 16 févr. 2008 12:06

Ecrit le 17 avr. 2008 10:46

Message par VAGNA

Tertullien a démontré que les Écritures faisaient une claire distinction entre le Père et le Fils. Après avoir cité 1 Corinthiens 15:27, 28, il a tenu le raisonnement suivant : “ De l’un qui substitue et de l’autre à qui il substitue, prouve nécessairement qu’ils sont deux. ” Puis, Tertullien a attiré l’attention sur les propres mots de Jésus : “ Mon Père est plus grand que moi. ” (
Jean 14:28).
Et, se servant d’extraits des Écritures hébraïques, comme Psaume 8:5, il a montré comment la Bible évoque “ l’infériorité ” du Fils. Enfin, Tertullien conclut en disant : “ Le Père est donc autre que le Fils, en ce sens qu’il est plus grand que le Fils ; en ce sens que celui qui engendre est autre que celui qui est engendré ; en ce sens que celui qui envoie est autre que celui qui est envoyé ; en ce sens que celui qui produit est autre que celui qui est produit. ”

Pour Tertullien, le Fils était subordonné au Père. Mais, en essayant de contrecarrer le modalisme, il est allé “ au-delà de ce qui est écrit ”. (1 Corinthiens 4:6.) Alors qu’il cherchait à prouver la divinité de Jésus, à tort par le moyen d’une autre théorie, il a fabriqué la formule “ trois personnes en une substance ”. En se servant de ce concept, il a essayé de montrer que Dieu, son Fils, et l’esprit saint étaient trois personnes différentes qui existaient en une substance divine. Ainsi, Tertullien a été le premier à appliquer la forme latine du mot “ trinité ” au Père, au Fils et à l’esprit saint.
Attention à la philosophie des hommes
Comment Tertullien a-t-il pu imaginer cette théorie de “ trois personnes en une substance ” ? La réponse se trouve dans un autre paradoxe de cet homme : son point de vue sur la philosophie. Tertullien la qualifiait de “ doctrines des hommes et des démons ”. Il a ouvertement dénoncé l’usage courant de se servir de la philosophie pour étayer des vérités chrétiennes. Il a déclaré : “ À quoi pensaient ceux qui prétendaient nous composer un christianisme stoïcien, platonicien et dialecticien ? ” Mais, malgré tout, il s’en est lui-même largement inspiré quand elle corroborait ses idées. — Colossiens 2:8.

Un ouvrage de référence déclare : “ L’élaboration et la formulation de la théologie trinitaire ont nécessité l’appui des principes et prédicats hellénistes. ” Et le livre La théologie de Tertullien (angl.) fait remarquer que “ [ce] curieux mélange d’idées et de termes légalistes et philosophiques a permis à Tertullien de présenter la doctrine trinitaire sous une forme qui, en dépit de ses limites et de ses imperfections, a servi plus tard de canevas à la proposition de cette doctrine au concile de Nicée ”. C’est ainsi que la formule de Tertullien — trois personnes en une substance divine — a joué un rôle majeur dans la diffusion d’enseignements religieux erronés au sein de la chrétienté.

Tertullien a accusé les autres de détruire la vérité en essayant de la défendre. Mais paradoxalement, il est tombé dans le même piège en mêlant la philosophie des hommes à des vérités bibliques divinement inspirées. Par conséquent, prenons à cœur l’avertissement des Écritures de ‘ faire attention à des paroles inspirées trompeuses et à des enseignements de démons ’. — 1 Timothée 4:1.

Tertullien a critiqué la philosophie, mais s’en est servi pour promouvoir ses propres idées.


[Indication d’origine]

Pages 29 et 30 : © Cliché Bibliothèque nationale de France, Paris
Image

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 17 avr. 2008 10:53

Message par question

VAGNA a écrit :Chére ami, tu ne lis pas les postes. il n'y a aucune echange avec toi.
Il me semble que le sujet débattu soit le service militaire .....

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17661
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 17 avr. 2008 11:38

Message par medico

RUSSEL sortait seulement des faux enseignements de la chrétienté donc il y avaient encore des restes et l'études des faits a montrer que les premiers chrétiens ne participaient ni de prés ni de loin a la guerre.
“Ils refusaient de prendre part à l’administration civile ou à la défense militaire de l’empire. (...) mais les chrétiens, à moins de renoncer à l’exercice d’un devoir plus sacré, ne pouvaient se soumettre aux fonctions de soldats, de magistrats ou de princes.” — History of Christianity (New York ; 1891), Edward Gibbon, p. 162, 163.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

VAGNA

Avatar du membre

Messages : 325
Enregistré le : 16 févr. 2008 12:06

Ecrit le 17 avr. 2008 13:58

Message par VAGNA

VAGNA a écrit:
Chére ami, tu ne lis pas les postes. il n'y a aucune echange avec toi.

Il me semble que le sujet débattu soit le service militaire
A A, ça tu peut voir de deux face!
La guerre physique ou spirituelle, rien ne change a la guerre...
Quand il y a de guerre quelque soit,c'est pas bien c'est sûr, c'est pour cela, depuis de commencement, les fideles font les éffort pour ne pas faire la guerre....
Restons réaliste, la guerre des nations donne etourdissement, et en n'en parle pas. On traque les gens de bonne volonté pour bien faire, et on est aveaugler par ce qui se passe dans le monde de vraie GUERRE?
[/quote]
Image

question

Avatar du membre

Messages : 354
Enregistré le : 09 févr. 2008 05:38

Ecrit le 19 avr. 2008 15:06

Message par question

medico a écrit :RUSSEL sortait seulement des faux enseignements de la chrétienté donc il y avaient encore des restes et l'études des faits a montrer que les premiers chrétiens ne participaient ni de prés ni de loin a la guerre.
Vous avez toujours une bonne raison de justifier les erreurs du passé ou d'expliquer l'attitude des 1er chrétiens.
L'apostasie, la sortie des faux enseignements de Russell...ect....
Je vous signale que la position de Russell était le résultat de son étude de la bible sous la direction de l'esprit saint en tant qu'esclave fidèle et avisé.....

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17661
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 19 avr. 2008 15:59

Message par medico

les choses sont affinés depuis et RUSSEL n'a pas enlevé 2000 ans d'apostasie d'un coup de baguette magique .
(Isaïe 60:17) 17 Au lieu du cuivre je ferai venir de l’or, au lieu du fer je ferai venir de l’argent, au lieu du bois, du cuivre, et au lieu des pierres, du fer ; oui, j’établirai pour toi, comme surveillants, la paix, et, comme préposés aux corvées, la justice.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invité