La datation du 1er jour du monde

Forum : Discutions libres
Répondre
pirdoumine

Avatar du membre

Messages : 64
Enregistré le : 06 oct. 2007 12:01

La datation du 1er jour du monde

Ecrit le 20 oct. 2007 08:34

Message par pirdoumine

Les Juifs déclarent que nous sommes en 5768.
Les témoins de jéhovah déclarent que nous sommes en 6032.

Pourquoi cette différence, alors que les deux tablent sur la Bible pour avancer le commencement du monde ?

medico

Avatar du membre

Messages : 17654
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: La datation du 1er jour du monde

Ecrit le 20 oct. 2007 08:34

Message par medico

pirdoumine a écrit :Les Juifs déclarent que nous sommes en 5768.
Les témoins de jéhovah déclarent que nous sommes en 6032.

Pourquoi cette différence, alors que les deux tablent sur la Bible pour avancer le commencement du monde ?
ou tu a vu ça ?
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

pirdoumine

Avatar du membre

Messages : 64
Enregistré le : 06 oct. 2007 12:01

Ecrit le 20 oct. 2007 09:47

Message par pirdoumine

6.032 est la somme des produits 2.006 (on ne compte pas l'année zéro) et 4.026 (allant du premier jour de la création jusqu'à Jésus, soit la période avant notre ère).

Considérez-vous effectivement que nous sommes en l'an 6.032 ?
Considérez-vous, sinon, que les années précédent Jésus se sont montées à 4.027 ?

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 21 oct. 2007 08:16

Message par Irmeyah

CALCUL DU TEMPS JUSQU’À LA CRÉATION

À partir de la date pivot.

La date pivot qui sert à remonter le temps jusqu’à la création d’Adam est celle du renversement de la dynastie babylonienne par Cyrus en 539 av. n. è. Cyrus promulgua le décret de libération des Juifs dans sa première année de règne, soit avant le printemps 537 av. n. è. D’après Ezra 3:1, les fils d’Israël étaient de retour à Jérusalem le septième mois, Tishri, lequel correspond à septembre-octobre. Ainsi, on considère qu’en automne 537 eut lieu la restauration du culte de Jéhovah à Jérusalem.

Cette restauration du culte de Jéhovah à l’automne 537 av. n. è. marqua la fin d’une période prophétique. Laquelle ? Celle des “ soixante-dix années ” durant laquelle la Terre promise devait être “ un lieu dévasté ”. À propos de cette période, Jéhovah avait également dit : “ Conformément à l’accomplissement des soixante-dix ans à Babylone, je m’occuperai de vous, et vraiment je réaliserai à votre égard ma bonne parole, en vous ramenant dans ce lieu. ” (Jér. 25:11, 12 ; 29:10). Daniel, qui connaissait bien cette prophétie, agit en conformité avec elle tandis que les “ soixante-dix ans ” arrivaient à leur terme (Dan. 9:1-3). Les “ soixante-dix ans ” qui s’achevèrent en automne 537 av. n. è. ont donc dû commencer en automne 607 av. n. è. C’est ce que confirment les faits. Jérémie (chap. 52) mentionne les événements saillants du siège de Jérusalem, la brèche pratiquée par les Babyloniens et la capture du roi Tsidqiya en 607. Puis le verset 12 dit qu’“ au cinquième mois, le dixième jour du mois ”, soit le dixième jour d’Ab (qui correspond à juillet-août), les Babyloniens brûlèrent le temple et la ville. Toutefois, cela ne marquait pas encore le commencement des “ soixante-dix ans ”. Des vestiges de la souveraineté juive subsistaient encore en la personne de Guedalia, que le roi de Babylone avait établi gouverneur sur les Juifs restés dans le pays. “ Au septième mois ”, Guedalia et quelques autres hommes furent assassinés ; le reste des Juifs, ayant pris peur, s’enfuit en Égypte. C’est seulement alors, vers le 1er octobre 607 av. n. è., que le pays fut complètement laissé “ désolé, [...] pour accomplir soixante-dix années ”. — 2 Rois 25:22-26 ; 2 Chron. 36:20, 21.

De 607 à 997 av. n. è.
Le calcul de cette période, en remontant le temps depuis la chute de Jérusalem jusqu’à la scission du royaume après la mort de Salomon, présente de nombreuses difficultés. Toutefois, une comparaison entre les règnes des rois d’Israël et ceux des rois de Juda, tels qu’ils sont consignés en Un et Deux Rois, révèle que cette période couvre 390 ans. Une preuve puissante de l’exactitude de ce chiffre est fournie par la prophétie d’Ézékiel (4:1-13). Les termes mêmes de la prophétie désignent l’époque où Jérusalem serait assiégée et ses habitants emmenés captifs par les nations, événement qui eut lieu en 607 av. n. è. Ainsi, les 40 ans appliqués au cas de Juda se sont terminés par la mise en désolation de Jérusalem. Les 390 ans appliqués au cas d’Israël n’ont pas pris fin avec la destruction de Samarie, l’événement ayant eu lieu bien avant qu’Ézékiel ne prophétise, car la prophétie désignait clairement le siège et la destruction de Jérusalem. Ainsi, “ la faute de la maison d’Israël ” a également pris fin en 607 av. n. è. En remontant le temps à partir de cette date, nous constatons que la période de 390 ans commença en 997 av. n. è. Cette année-là, après la mort de Salomon, Yarobam a rompu avec la maison de David et “ alors a détourné Israël de suivre Jéhovah, et il les a fait pécher par un grand péché ”. — 2 Rois 17:21.

De 997 à 1513 av. n. è.
Puisque la dernière des 40 années complètes du règne de Salomon s’acheva au printemps 997 av. n. è., il s’ensuit que sa première année de règne a dû commencer au printemps 1037 av. n. è. (1 Rois 11:42.) Le récit biblique (1 Rois 6:1) dit que Salomon commença à bâtir la maison de Jéhovah à Jérusalem au deuxième mois de la quatrième année de son règne. Cela signifie qu’il régnait déjà depuis 3 années complètes et un mois entier, ce qui fait débuter la construction du temple en avril-mai 1034 av. n. è. Cependant, le même verset précise également que l’événement a eu lieu “ dans la quatre cent quatre-vingtième année après que les fils d’Israël furent sortis du pays d’Égypte ”. Là encore, 480e est un nombre ordinal qui représente 479 années complètes. Par conséquent, 479 ajouté à 1 034 donne la date de 1513 av. n. è., année où Israël est sorti d’Égypte. Le paragraphe 19 de l’Étude 2 explique qu’à partir de 1513 Abib (Nisan) est devenu pour Israël “ le début des mois ” (Ex. 12:2), alors qu’auparavant l’année commençait à l’automne, avec le mois de Tishri. Une encyclopédie (The New Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge, 1957, vol. 12, page 474) fait ce commentaire : “ Le calcul des années de règne des rois se fonde sur l’année qui commençait au printemps ; il va de pair avec la méthode babylonienne où ce système prévalait. ” Lorsque ce changement a commencé à s’appliquer aux périodes bibliques, autrement dit quand l’année a débuté au printemps et non plus à l’automne, il en est résulté une perte ou un gain de six mois quelque part dans le calcul du temps.

De 1513 à 1943 av. n. è.
En Exode 12:40, 41, Moïse dit que “ l’habitation des fils d’Israël, qui avaient habité en Égypte, fut de quatre cent trente ans ”. D’après cette citation, il apparaît que l’“ habitation ” en question ne se fit pas totalement en Égypte. Cette période débuta quand Abraham traversa l’Euphrate pour se rendre en Canaan, et c’est à ce moment-là que l’alliance de Jéhovah avec Abraham entra en vigueur. Les 215 premières années de cette “ habitation ” se situèrent en Canaan, puis une période d’égale durée s’écoula en Égypte, jusqu’à ce qu’Israël soit complètement affranchi de la domination et de la tutelle égyptiennes, en 1513 av. n. è. Une note se rapportant à Exode 12:40 dans la Traduction du monde nouveau explique que la Septante, fondée sur un texte hébreu antérieur au texte massorétique, ajoute “ et au pays de Canaan ” après le mot “ Égypte ”. Le Pentateuque samaritain fait de même. Galates 3:17, qui mentionne aussi les 430 ans, confirme que cette période a débuté avec la validation de l’alliance abrahamique, à l’époque où Abraham traversa l’Euphrate pour se rendre en Canaan. Cela se passait donc en 1943 av. n. è., et Abraham était âgé de 75 ans. — Gen. 12:4.

Ce calcul est appuyé par une autre preuve : en Actes 7:6, il est question de 400 ans d’affliction infligée à la semence d’Abraham. Jéhovah ayant mis fin à l’affliction suscitée par l’Égypte en 1513 av. n. è., cette période d’affliction a dû commencer en 1913 av. n. è. C’était cinq ans après la naissance d’Isaac et donc au moment où Yishmaël était “ en train de plaisanter ” au sujet d’Isaac à l’occasion du sevrage de ce dernier. — Gen. 15:13 ; 21:8, 9.

De 1943 à 2370 av. n. è.
Comme nous l’avons vu, Abraham était âgé de 75 ans quand il entra en Canaan en 1943 av. n. è. Il est donc maintenant possible de remonter le cours du temps jusqu’à Noé et de le dater. On y parvient grâce aux périodes fournies à notre intention par la Genèse (11:10 à 12:4). Ce calcul, qui aboutit à un total de 427 années, s’établit comme suit :

Du commencement du déluge
jusqu’à la naissance d’Arpakshad 2 ans

Puis jusqu’à la naissance de Shélah 35 ”

Jusqu’à la naissance d’Éber 30 ”

Jusqu’à la naissance de Péleg 34 ”

Jusqu’à la naissance de Réou 30 ”

Jusqu’à la naissance de Seroug 32 ”

Jusqu’à la naissance de Nahor 30 ”

Jusqu’à la naissance de Térah 29 ”

Jusqu’à la mort de Térah, alors
qu’Abraham avait 75 ans 205 ”

Total 427 ans

Si l’on ajoute 427 années à 1 943, on arrive à 2370 av. n. è. Ainsi, la chronologie biblique établit que le déluge du temps de Noé a commencé en 2370 av. n. è.

De 2370 à 4026 av. n. è.
Remontant plus haut dans le cours du temps, nous voyons que la Bible date la période allant du déluge jusqu’à la création d’Adam. Un tel calcul peut se faire sur la base de Genèse 5:3-29 et 7:6, 11 ; il se résume ainsi :

De la création d’Adam
jusqu’à la naissance de Seth 130 ans

Jusqu’à la naissance d’Énosh 105 ”

Jusqu’à la naissance de Qénân 90 ”

Jusqu’à la naissance de Mahalalel 70 ”

Jusqu’à la naissance de Yared 65 ”

Jusqu’à la naissance de Hénok 162 ”

Jusqu’à la naissance de Methoushélah 65 ”

Jusqu’à la naissance de Lamek 187 ”

Jusqu’à la naissance de Noé 182 ”

Jusqu’au déluge 600 ”

Total 1 656 ans

En ajoutant 1 656 à la date précédente de 2370, on obtient 4026 av. n. è., qui correspond à la création d’Adam, en automne peut-être, puisque c’est en automne que commençait l’année selon les plus anciens calendriers.

Que signifie ce calcul aujourd’hui ? Voici ce qu’on pouvait lire dans la première édition de ce livre publié en 1967 en français : “ Cela veut-il dire qu’avant 1966, 5 991 ans du ‘ jour ’ où Jéhovah ‘ se reposa de toute son œuvre ’ s’étaient écoulés (Gen. 2:3) ? Non, car la création d’Adam ne coïncide pas avec le commencement du jour de repos de Jéhovah. Après la création d’Adam, et toujours dans le sixième jour de création, il apparaît que Jéhovah créa d’autres animaux et oiseaux. En outre, Jéhovah fit nommer les animaux par Adam, ce qui prit un certain temps, puis il créa Ève (Gen. 2:18-22 ; voyez aussi MN, édition de 1953, note se rapportant au verset 19). Il faut retrancher des 5 991 ans le temps qui s’est écoulé de la création d’Adam à la fin du ‘ sixième jour ’, cela pour déterminer le temps réel écoulé depuis le commencement du ‘ septième jour ’ jusqu’à aujourd’hui [1966]. Il n’est pas convenable d’utiliser la chronologie biblique pour spéculer sur des dates à venir dans le cours du temps. — Mat. 24:36. ”

Que penser des assertions scientifiques selon lesquelles l’homme serait sur la terre depuis des centaines de milliers d’années, voire des millions d’années ? Les témoignages écrits de ces temps reculés n’en justifient aucune ; en revanche, ils confirment les événements consignés dans la Bible. Les dates fantastiques attribuées à “ l’homme préhistorique ” reposent sur des hypothèses invérifiables. En fait, l’histoire profane fiable, avec sa chronologie, ne remonte qu’à quelques milliers d’années. La terre a subi de nombreux changements et soulèvements, tels que le déluge universel aux jours de Noé, qui a grandement bouleversé les strates rocheuses et les dépôts de fossiles, réduisant à l’état de conjecture toute déclaration scientifique relative aux dates antérieures au déluge. Contrairement à toutes les hypothèses et théories humaines contradictoires, la Bible fait appel à la raison par son récit clair et harmonieux sur l’origine de l’homme et par son histoire bien documentée du peuple élu de Dieu.

- D'une publication des TJ de 1997
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

Lomalka

Avatar du membre

Messages : 337
Enregistré le : 21 févr. 2007 15:20
Localisation : Québec

Ecrit le 21 oct. 2007 11:52

Message par Lomalka

La terre a subi de nombreux changements et soulèvements, tels que le déluge universel aux jours de Noé, qui a grandement bouleversé les strates rocheuses et les dépôts de fossiles, réduisant à l’état de conjecture toute déclaration scientifique relative aux dates antérieures au déluge. Contrairement à toutes les hypothèses et théories humaines contradictoires, la Bible fait appel à la raison par son récit clair et harmonieux sur l’origine de l’homme et par son histoire bien documentée du peuple élu de Dieu.
...boulversé les strates rocheuses et les dépôts de fossiles. Sur quoi vous basez-vous pour prétendre cela? En quoi et de quelle manière ces strates et ces dépôt de fossiles ont-ils été boulversés par le déluge ?
« Tu ne laisseras point vivre la magicienne » (Exode 22.18)

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 21 oct. 2007 13:02

Message par Irmeyah

Selon la Bible, aux jours de Noé un déluge universel recouvrit les plus hautes montagnes de la terre et détruisit tous les humains qui ne se trouvaient pas dans l’immense arche construite par Noé (Genèse 7:1-24). Beaucoup de gens se sont moqués de ce récit. Pourtant, on trouve des coquillages sur les hautes montagnes. Qu’un déluge aux proportions immenses a bel et bien eu lieu dans un passé pas très lointain, c’est ce que prouve la découverte d’une très grande quantité de fossiles et d’ossements dans des amas de boue glacée. Le Saturday Evening Post écrivit: “Nombre de ces animaux ont été découverts parfaitement frais, intacts et sans blessures, soit debout, soit agenouillés. (...) Eu égard à nos conceptions antérieures, c’est là un tableau stupéfiant. Nous nous trouvons en présence d’immenses troupeaux de bêtes énormes et bien nourries, inadaptées aux climats froids, qui mangeaient paisiblement dans des pâturages ensoleillés (...). Soudain, elles ont toutes péri, sans aucun signe visible de violence et avant même qu’elles aient eu le temps d’avaler leur dernière bouchée de nourriture. Puis elles ont été congelées si rapidement que chaque cellule de leur corps est parfaitement conservée".

C’est là, pourtant, exactement ce qui se produisit lors du déluge relaté dans la Bible. Lorsque la voûte d’eau enveloppant la terre tomba et submergea le monde vivant, outre les trombes d’eau, il y eut sans aucun doute des vents glaciaux dans les régions polaires (Genèse 7:11, 12). Le changement de température le plus brusque et le plus sensible a dû se produire aux pôles. Les formes de vie englouties dans ces régions ont été conservées dans des amas de boue glacée. Vers l’équateur, les organismes, au lieu d’être congelés, furent recouverts par des couches de limon et de terre infiniment plus vieilles que les organismes ensevelis.

Parlant d’un tel cataclysme dans un article intitulé “Les mouvements de l’écorce terrestre”, Ch. H. Hapgood, professeur d’histoire et d’anthropologie, a écrit ce qui suit :

“L’une de ces grandes destructions de vies se produisit à la fin de la dernière période glaciaire. (...) Ce fut un désastre naturel qui, selon un auteur, élimina quelque 40 000 000 d’animaux rien qu’en Amérique du Nord. (...) En l’espace de quelques millénaires, la vie terrestre revêtit un aspect totalement différent. (...) Il est évident que des millions d’animaux prospéraient jadis dans des régions qui ont actuellement un climat polaire. (...)

“En ce qui concerne la dernière période glaciaire, nous venons d’acquérir des données nouvelles qui ne font qu’accroître le mystère. (...) L’emploi de cette méthode de datation [au radiocarbone] a amené les savants à réviser la date de la fin de la dernière période glaciaire, qui se produisit il y a seulement 10 000 ans, au lieu d’il y a 30 000 ans. (...)

“Cette découverte a remis en doute le principe fondamental du système établi par Charles Lyell. Ce géologue, qui vécut au XIXe siècle, supposait que les processus géologiques — pluie, neige, érosion et sédimentation — se sont toujours déroulés à leur cadence actuelle. (...) Or, au cours de la dernière partie de la période glaciaire, il y a eu une très nette accélération de ces processus géologiques. Un facteur, qui est inopérant aujourd’hui, a dû, par conséquent, agir dans le passé. (...)

“L’autre méthode nouvelle de datation, appelée la datation par l’ionium, a elle aussi bouleversé nos conceptions antérieures. Employée pour dater des sédiments obtenus de carottes prélevées au fond de la mer de Ross, elle a révélé que plusieurs fois depuis un million d’années, l’Antarctique n’a pas été une zone glaciale. D’après la datation de ces carottes, la dernière ‘période glaciaire’ dans la région de la mer de Ross ne commença qu’il y a 6 000 ans !”

Ainsi, la science est en voie de découvrir les faits et de prouver la véracité de la Bible. Celle-ci montre qu’il y a eu des cataclysmes qui ont provoqué de grands changements climatiques et géologiques. Un de ces cataclysmes, le déluge universel qui eut lieu voici plus de 4 000 ans, anéantit d’innombrables formes de vie, les ensevelissant sous des couches de boue glacée, de sable, de limon et de terre.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

pirdoumine

Avatar du membre

Messages : 64
Enregistré le : 06 oct. 2007 12:01

Ecrit le 21 oct. 2007 14:10

Message par pirdoumine

Comment expliquez-vous que les Juifs considèrent que nous sommes en 5.768 et que vos calculs nous amènent à considérer l'âge du monde à 6.032 ans ?

medico

Avatar du membre

Messages : 17654
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 22 oct. 2007 05:50

Message par medico

6032 n'est pas lâge du monde mais de l'humanité selon la bible .
je fait des recherche pour la différence entre les deux calendriers .
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

pirdoumine

Avatar du membre

Messages : 64
Enregistré le : 06 oct. 2007 12:01

Ecrit le 22 oct. 2007 15:39

Message par pirdoumine

L'humanité a été créée 5 ou 6 jours après celle du monde, me semble-t-il...

Merci pour les recherches ;)

Sherlock

Avatar du membre

Messages : 695
Enregistré le : 16 août 2007 07:26

Ecrit le 22 oct. 2007 19:15

Message par Sherlock

Irmeyah a écrit :Selon la Bible, aux jours de Noé un déluge universel recouvrit les plus hautes montagnes de la terre et détruisit tous les humains qui ne se trouvaient pas dans l’immense arche construite par Noé (Genèse 7:1-24). Beaucoup de gens se sont moqués de ce récit. Pourtant, on trouve des coquillages sur les hautes montagnes.
Dérive des continents.

Qu’un déluge aux proportions immenses a bel et bien eu lieu dans un passé pas très lointain, c’est ce que prouve la découverte d’une très grande quantité de fossiles et d’ossements dans des amas de boue glacée. Le Saturday Evening Post écrivit: “Nombre de ces animaux ont été découverts parfaitement frais, intacts et sans blessures, soit debout, soit agenouillés. (...) Eu égard à nos conceptions antérieures, c’est là un tableau stupéfiant. Nous nous trouvons en présence d’immenses troupeaux de bêtes énormes et bien nourries, inadaptées aux climats froids, qui mangeaient paisiblement dans des pâturages ensoleillés (...). Soudain, elles ont toutes péri, sans aucun signe visible de violence et avant même qu’elles aient eu le temps d’avaler leur dernière bouchée de nourriture. Puis elles ont été congelées si rapidement que chaque cellule de leur corps est parfaitement conservée".
Aucun scientifique n'a appuyé les élucubrations de ce journaliste. Avancez vos preuves !
C’est là, pourtant, exactement ce qui se produisit lors du déluge relaté dans la Bible. Lorsque la voûte d’eau enveloppant la terre tomba et submergea le monde vivant, outre les trombes d’eau, il y eut sans aucun doute des vents glaciaux dans les régions polaires (Genèse 7:11, 12). Le changement de température le plus brusque et le plus sensible a dû se produire aux pôles. Les formes de vie englouties dans ces régions ont été conservées dans des amas de boue glacée.
Et après ça s'est dégelé ? Car il fallait que l'aï rentre chez lui en Amazonie lui qui ne tolère que les 30°C dans une humidité à 90%. Il a dû se les geler sur la route, non ? Au fait, il a été à la nage ou par le détroit de Bering (et en barque après j'imagine) ? Car si c'est pas le détroit de Béring, on se gèle bien la-bas !
Vers l’équateur, les organismes, au lieu d’être congelés, furent recouverts par des couches de limon et de terre infiniment plus vieilles que les organismes ensevelis.
Ouaaaaaah l'argument ! "On n'a pas de preuves, c'est donc une preuve ! "
Parlant d’un tel cataclysme dans un article intitulé “Les mouvements de l’écorce terrestre”, Ch. H. Hapgood, professeur d’histoire et d’anthropologie, a écrit ce qui suit :

“L’une de ces grandes destructions de vies se produisit à la fin de la dernière période glaciaire. (...) Ce fut un désastre naturel qui, selon un auteur, élimina quelque 40 000 000 d’animaux rien qu’en Amérique du Nord. (...) En l’espace de quelques millénaires, la vie terrestre revêtit un aspect totalement différent. (...) Il est évident que des millions d’animaux prospéraient jadis dans des régions qui ont actuellement un climat polaire. (...)
Vous citez très mal ! Hapgood parle de la dérive des continents pas du déluge ! Revisez vos citations !
“En ce qui concerne la dernière période glaciaire, nous venons d’acquérir des données nouvelles qui ne font qu’accroître le mystère. (...) L’emploi de cette méthode de datation [au radiocarbone] a amené les savants à réviser la date de la fin de la dernière période glaciaire, qui se produisit il y a seulement 10 000 ans, au lieu d’il y a 30 000 ans. (...)

“Cette découverte a remis en doute le principe fondamental du système établi par Charles Lyell. Ce géologue, qui vécut au XIXe siècle, supposait que les processus géologiques — pluie, neige, érosion et sédimentation — se sont toujours déroulés à leur cadence actuelle. (...) Or, au cours de la dernière partie de la période glaciaire, il y a eu une très nette accélération de ces processus géologiques. Un facteur, qui est inopérant aujourd’hui, a dû, par conséquent, agir dans le passé. (...)

“L’autre méthode nouvelle de datation, appelée la datation par l’ionium, a elle aussi bouleversé nos conceptions antérieures. Employée pour dater des sédiments obtenus de carottes prélevées au fond de la mer de Ross, elle a révélé que plusieurs fois depuis un million d’années, l’Antarctique n’a pas été une zone glaciale. D’après la datation de ces carottes, la dernière ‘période glaciaire’ dans la région de la mer de Ross ne commença qu’il y a 6 000 ans !”
C'était en 1953. Depuis le recalibrage a été fait ! La recherche avance vous savez ? PAs l'âge de vos citations. Cette affirmation de 6000 ans ne tient plus debout. De plus, vous êtes mauvais en mathématiques. Le déluge est en 2370 soit il y a 2 370 + 2007 = 4676 ans (l'an 0 n'existant pas) Avec vos approximations grossières vous nous feriez passer un chameau dans le chas d'une aiguille !


Ainsi, la science est en voie de découvrir les faits et de prouver la véracité de la Bible.
Elle démontre la majorité du temps le contraire. Aveu de votre faiblesse !
Celle-ci montre qu’il y a eu des cataclysmes qui ont provoqué de grands changements climatiques et géologiques. Un de ces cataclysmes, le déluge universel qui eut lieu voici plus de 4 000 ans, anéantit d’innombrables formes de vie, les ensevelissant sous des couches de boue glacée, de sable, de limon et de terre.
Il n'y a aucune preuve datable et vérifiable à vos pseudo-arguments !

medico

Avatar du membre

Messages : 17654
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 23 oct. 2007 04:54

Message par medico

étrange nos arguments sont jamais bon mais ceux de monsieur toujours .
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 23 oct. 2007 07:38

Message par Irmeyah

Il n'y a aucune preuve datable et vérifiable à vos pseudo-arguments !
Il n'y a pas non plus de preuve rendant impossible ce en quoi nous croyons, et nos "pseudo-arguments" restent des arguments.
C'est bien ce que nous tentions de chercher. Nous sommes lucides sur les limites de la science, mais nous savons que Dieu a laissé aux hommes une marge entre la science (c'est à dire ce qu'elle peut prouver) et la religion pour que chacun puisse faire son choix. C'est cela qui est incontestable.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 24 oct. 2007 11:39

Message par Irmeyah

[modo]Merci de rester dans le sujet. Les participants qui persistent à faire du hors-sujet, notamment dans le but explicite de détruire les doctrines des TJ, seront bannis. C'est un forum d'information et non de polémique.[/modo]
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

medico

Avatar du membre

Messages : 17654
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 24 oct. 2007 16:49

Message par medico

pirdoumine a écrit :L'humanité a été créée 5 ou 6 jours après celle du monde, me semble-t-il...

Merci pour les recherches ;)
L’Encyclopédie judaïque (1971, angl.) fournit cette explication: “Dans les différentes computations rabbiniques, le début de l’‘Ère de la création’ est situé entre 3762 et 3758 avant notre ère, en automne. Cependant, à partir du XIIe siècle de notre ère, il fut communément admis que ‘l’ère de la création’ a commencé en 3761 avant notre ère (le 7 octobre, pour être précis). Cette supputation s’appuie sur les synchronismes existant entre la chronologie biblique et la datation de certains événements selon la littérature juive postbiblique.”

La datation commençant à partir de la “création du monde” est une méthode qui s’appuie essentiellement sur les interprétations rabbiniques du récit biblique.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

pirdoumine

Avatar du membre

Messages : 64
Enregistré le : 06 oct. 2007 12:01

Ecrit le 25 oct. 2007 10:02

Message par pirdoumine

Irmeyah a écrit : Il n'y a pas non plus de preuve rendant impossible ce en quoi nous croyons, et nos "pseudo-arguments" restent des arguments.
C'est bien ce que nous tentions de chercher. Nous sommes lucides sur les limites de la science, mais nous savons que Dieu a laissé aux hommes une marge entre la science (c'est à dire ce qu'elle peut prouver) et la religion pour que chacun puisse faire son choix. C'est cela qui est incontestable.
Le problème est que vous ne distinguez pas "argumentation" et "spéculation". Vos calculs établis en vue de dater l'âge du monde ne sont que des spéculations. Tantôt, vous comptez les semaines en années, tantôt vous comptez les années en années, au vu de ce qui est à établir. Par exemple, au sujet de 1914, les semaines indiquées dans la Bible sont des années en réalité. Quand il s'agit de dater l'origine du monde, les années valent des années. Mais il reste alors un problème : pourquoi les Juifs n'arrivent pas au même résultat que vous ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité