La dite "secte" en France

Forum : Discutions libres
Répondre
Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

La dite "secte" en France

Ecrit le 01 mars 2008 12:19

Message par Edom

Suite aux déclarations d'Emmanuelle Mignon, la directrice de cabinet de N. Sarkozy, le débat sur les dites "sectes" est relancé. Les Témoins de Jéhovah ne font pas exception. Souvent pointés du doigt par la Mivilude, ils présenteraient un danger. Et pour autant, les témoignages de certains sociologues neutralisent peu à peu leur discours incisif pour le remplacer par le leur, plus modéré, et certainement plus objectif.

La récente émission "C dans l'air", présentée par Yves Calvi, interviewait les sociologues Nathalie Luca et Frédéric Lenoir sur la Scientologie, dans laquelle tous deux s'exprimaient sur les sectes en général, et notamment sur les Témoins de Jéhovah. L'approche sociologique qu'ils ont faite les concernant était très intéressante. D'ailleurs La sociologue rappeler que les Témoins de Jéhovah étaient enregistrés comme association cultuelle dans la plupart des pays européens environnants la France, et qu'il était temps d'arrêter de stigmatiser ce groupe dans notre pays.

Pourtant les parlementaires de la dernière commission relative aux dérives sectaires poursuivent leurs efforts pour dénoncer les mauvais traitements infligés aux enfants Témoins de Jéhovah. Jacques Myard, député-maire UMP de Maisons-Laffitte et collègue de Jean Pierre Brard, un des membres de cette commission (condamné il y a quelques années par des juridictions pénales pour avoir « publiquement diffamé » ce groupe), affirmait dans le magazine Le Point le samedi 1er mars 2008 : "les témoins de Jéhovah sont clairement coupables de dérives sectaires. Les témoins de Jéhovah enferment des enfants"*.

Qu’en est-il au juste ?

Cette introduction a pour but d'engager le débat sur les Témoins de Jéhovah en France. Quels sont les reproches faits habituellement à notre encontre ? Et qu'avons nous à répondre ? Des informations relatives au thème de ce forum seront régulièrement postées. Vous êtes donc tous cordialement invités, Témoin de Jéhovah ou pas, à participer.




* http://www.lepoint.fr/actualites-politi ... 7/0/226267
Modifié en dernier par Edom le 10 mars 2008 18:23, modifié 5 fois.

medico

Avatar du membre

Messages : 17651
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 01 mars 2008 15:35

Message par medico

c'est revenir a l'époque romaine ou la rumeur disait que les chrétiens tuaient leurs enfants dans des rites secrets.
ah la rumeurs quand tu nous tien.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

VAGNA

Avatar du membre

Messages : 325
Enregistré le : 16 févr. 2008 12:06

Ecrit le 01 mars 2008 18:01

Message par VAGNA

Et en plus elle est gratuite la rumeurs, donc il faut pas marche le menage pour approndre la vérité. Et comme tu dit, quand elle tien, oui, mais quand l'homme tien a elle aussi , c'est encore bien plus triste ...
Image

Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

Ecrit le 02 mars 2008 11:34

Message par Edom

Un blog sur l'actualité de la discrimination, religieuse ou autre :

http://leblogdepierredubarreau.blog.20m ... tiser.html

Le titre : Les Témoins de Jéhovah sont-ils à stigmatiser ?

Bonne lecture.
Modifié en dernier par Edom le 05 mars 2008 06:28, modifié 1 fois.

Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

Ecrit le 02 mars 2008 19:18

Message par Edom

Je me félicite de voir que dans notre pays des personnes comme Pierre (l'auteur du blog) aient assez de recul pour poser les bonnes questions :

"Les Témoins de Jéhovah sont-ils à stigmatiser ?"

Les Témoins de Jéhovah existent depuis plus d'un siècle et rassemblent aujourd'hui en France plus de 100 000 membres. Ils sont enregistrés associations cultuelles dans la plupart des pays européens. Ajoutons que dans un pays comme l'Italie ils sont reconnus comme une religion (2e plus grande religion, juste derrière les catholiques). Et pourtant on continue à nous présenter sous un faux jour ce groupe, relayant médiatiquement les faux pas de quelques rares membres ou les critiques incisives d'ex-membres. Comment voulons nous avoir une approche objective de cette communauté si on ne se donne pas les moyens de les connaitre ? Les propos de Jacques Myard sont désolants. Encore une affirmation sans fondement ! Aucune référence n’est citée pour appuyer ses dires. Et pourtant elles sont nombreuses à sa disposition : travaux sociologiques, attitude politique d'autres pays vis à vis de ce groupe, etc. L’histoire se répète sans arrêt. Elle en est même devenue lassante.

A quand l’éveil de l’esprit français ?

Al1_c_moi

Avatar du membre

Messages : 22
Enregistré le : 03 mars 2008 05:06

Ecrit le 03 mars 2008 08:15

Message par Al1_c_moi

Je poste ici un article ...
La cinquième religion de France
Comment une organisation cultuelle contestée, les Témoins de Jéhovah, accède au statut de religion officielle. Avec ses droits et ses avantages fiscaux.

Par Emmanuel Lemieux
Pataquès politico-religieux à l’Assemblée nationale le 17 octobre dernier. Il n’en finit pas de vider son venin. Faut-il empaler, crucifier, échauder ou bannir Didier Leschi, chef du Bureau central des cultes au ministère de l’Intérieur, qui a ulcéré le député UMP du Rhône, Georges Fenech, et ses collègues de droite comme de gauche ? La réaction a été particulièrement violente de la part des parlementaires réunis au sein de la commission sur les sectes et les mineurs, lorsqu’ils ont entendu l’exposé du responsable des religions de la Place Beauvau. « Je ne comprends toujours pas leur réaction », commente sobrement Didier Leschi, héritier lointain de Georges Courteline, qui occupa ce poste. No comment également de la part de Nicolas Sarkozy, peu pressé de défendre son responsable des cultes, à moins qu’il ne fasse le dos rond.

Secte ou religion : le droit français a tranché
Pour les élus, pas d’état d’âme, les Témoins de Jéhovah sont une secte. Colère de Georges Fenech, qui préside cette commission à l’encontre du chef du Bureau des cultes : « Dans ce que vous dites, j’entends une reconnaissance officielle des Témoins de Jéhovah. Vous êtes en train de nous dire que cette organisation est devenue la cinquième religion de France ! »
Or, pour le droit français, rappelle Didier Leschi, c’est en effet une religion… depuis 1993. « En l’état actuel de la jurisprudence du Conseil d’Etat, les Témoins de Jéhovah ont le droit de bénéficier du statut d’association cultuelle en France, comme ils bénéficient d’ailleurs de ce statut dans l’Europe entière depuis des années », répète-t-il au Nouvel Economiste. Ce que les parlementaires feignent de découvrir, c’est que le statut, défini par la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, donne droit à un certain nombre d’avantages fiscaux. Les préfectures ont toujours freiné des quatre fers, tandis que les tribunaux administratifs ont systématiquement donné raison aux Témoins de Jéhovah qui revendiquent 113 000 adeptes et 1 491 congrégations en France. Ainsi, depuis 1993, les Témoins de Jéhovah se sont vu exonérer de toute taxe fiscale. Pour être une religion officielle, une association cultuelle doit réunir deux conditions : exercer exclusivement un culte, ne pas porter atteinte à l’ordre public. Partant de là, deux arrêts du 23 juin 2000 rendus par le Conseil d’Etat ont reconnu une nouvelle fois le statut cultuel de deux associations locales des Témoins de Jéhovah à Clamecy (Nièvre) et à Riom (Puy-de-Dôme) qui en avaient fait la demande. Elles ont pu ainsi bénéficier de l’exonération de la taxe foncière pour leurs lieux de culte. Et cette banalisation de l’exercice cultuel se poursuit pour ces religieux : depuis 2005, 700 ministres du culte des Témoins peuvent profiter de la couverture sociale proposée par la Cavimac (Caisse d’assurance-vieillesse, invalidité, et maladie des cultes) au même titre que les prêtres catholiques.

La notion de troubles à l’ordre public
La loi sur l’objection de conscience en France a fait tomber un interdit majeur des Témoins de Jéhovah. Mais demeure leur fameux refus de toute transfusion sanguine ! Ne contrevient-t-il pas à leur obligation du respect de l’ordre public ? L’attaque ne tient plus : le Bureau des cultes rappelle l’arrêt du 16 août 2002 du Conseil d’Etat, estimant que « le refus de recevoir une transfusion sanguine constitue l’exercice d’une liberté fondamentale ». En outre, depuis le 4 mars 2002, les dispositions de la loi Kouchner sur le droit des malades renforcent cette liberté. Didier Leschi a simplement redit le droit : « Le consentement du mineur ou du majeur sous tutelle doit être systématiquement recherché s’il est apte à exprimer sa volonté et à participer à la décision. » « Maltraitance psychologique » lui ont rétorqué les députés. « On m’en parle souvent mais, au cours de ces dernières années, on ne m’a jamais avancé de dossiers convaincants ni de faits précis sur des cas de maltraitance chez les Témoins de Jéhovah susceptibles d’entraîner poursuites et interdictions », explique Didier Leschi.

Le rappel à la liberté de conscience
Point d’orgue particulièrement irritant pour les oreilles parlementaires : son exposé a souligné le travail « approximatif » de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). Celle-ci attaquerait injustement le ministère de l’Intérieur en martelant que certains mouvements religieux généreraient des troubles à l’ordre public. « Il existe dans notre pays des mouvements qui, pour certains, ont des décennies, voire des siècles d’existence et sont issus de grands courants spirituels ou s’y rattachent », a rappelé l’exposant. Dans les groupes inquiétant actuellement les députés, au même titre que les Témoins de Jéhovah, il faut compter les fondamentalistes protestants, les Frères de Plymouth, ou les traditionnalistes du hassidisme juif, les Loubavitch. A force de les « stigmatiser », Didier Leschi estime que cette violence-là pourrait effectivement conduire à « des troubles à l’ordre public, ou pour le moins à des manifestations d’intolérance à l’égard de l’une des libertés les plus fondamentales de tout homme et de tout citoyen : la liberté de conscience ». Façon de dire que les députés de la Commission se comportent en talibans de la laïcité. Républicain pur sucre, venu Place Beauvau dans l’équipe de Jean-Pierre Chevènement, Didier Leschi se défend de toute provocation : « On a préféré s’attaquer au messager parce qu’on ne peut rien faire contre les faits exposés dans le message. » Dans une lettre charpentée de 19 pages – consultable sur le site officiel du mouvement dont le siège français et européen est basé à Louviers –, Guy Canonici, président des Témoins de Jéhovah, s’est adressé en bon lobbyiste au Premier ministre le 18 octobre, critiquant très sévèrement lui aussi les arguments du rapport 2005 de la Miviludes. Pour ces députés, la prise de conscience que les Témoins de Jéhovah sont une religion de la république reconnue depuis la fin du siècle dernier a fait l’effet d’une brutale révélation.
Emmanuel Lemieux

© Le nouvel Economiste - n°1364 - Du 2 au 8 novembre 2006

Je profite pour souligner qu’aucune des personnes n’est Témoins de Jéhovah par contre, il y a des excommuniés par mis les contestataires (que je ne citerais pas)
Un titre choquant "politico-religieux" toute personne se disant chrétienne devrait suivre l’exemple de Jésus et ne pas faire de politique, attendant avec patience la venue du Royaume sur la terre (Matthieu, 6 ; 10 Que ton royaume vienne.[…])
(Jean 6:15) Jésus donc, sachant qu’ils allaient venir s’emparer de lui pour le faire roi, se retira de nouveau dans la montagne, tout seul.
(Jean 18:36) Jésus répondit : “ Mon royaume ne fait pas partie de ce monde. Si mon royaume faisait partie de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais voilà, mon royaume n’est pas d’ici.



Excommunié : Les serviteurs de Dieu étudient la Bible et les publications chrétiennes. Leurs réunions et leurs assemblées exposent les normes de Jéhovah. Les chrétiens savent donc clairement ce que Dieu attend d’eux. L’excommunication ne s’applique qu’aux membres de la congrégation qui pratiquent un péché grave sans se repentir.

Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

Ecrit le 03 mars 2008 17:42

Message par Edom

Merci pour cette article intéressant.

En voici un autre qui se fait l'écho d'une enquête publiée le 25 février 2008 par l'institut de recherche « Pew Forum on Religion » :

http://www.aleloo.com/journal/index.php ... e-minorite

Je suis surpris de constater qu'aux États-Unis les témoins de Jéhovah sont plus nombreux que les musulmans et les orthodoxes.
Modifié en dernier par Edom le 04 mars 2008 11:59, modifié 1 fois.

Al1_c_moi

Avatar du membre

Messages : 22
Enregistré le : 03 mars 2008 05:06

Ecrit le 04 mars 2008 04:08

Message par Al1_c_moi

Edom a écrit :Merci pour cette article intéressant.

En voici un autre qui se fait l'écho d'une enquête publiée le 25 février 2008 par l'institut de recherche « Pew Forum on Religion » :

http://www.aleloo.com/journal/index.php ... e-minorite

Je suis surpris de constater qu'aux États-Unis les Témoins de Jéhovah sont plus nombreux que les Musulmans et les orthodoxes.
Une petite précision, qui tout de même intéressante parmi les religions dites majoritaire beaucoup (pour ne pas dire PRESQUE tous) ne participe à leur culte qu’aux jours des fêtes et encore…

Une petite blague en passant si vous jugez qu’elle n’a pas ça place supprimée la :)

Un curé rencontre un pasteur dans la rue et lui dit :
- Salut, dis moi tu avais un problème de chauve-souris toi aussi comment tu as fais pour t’en débarrasser ?
Le pasteur lui répond :
- C’est simple tu les baptises, tu les confirmes et plus jamais elles ne reviennent.

Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

Ecrit le 04 mars 2008 10:49

Message par Edom

Bonjour à tous,

Je vous poste un article paru le 3 mars 2008 dans le journal Le Monde.
Il a pour titre "Révolution culturelle dans la lutte antisectes". Son auteur, Raphaël Liogier, professeur à l'IEP d'Aix-en-Provence et directeur de l'Observatoire du religieux, explique pourquoi la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) perd peu à peu de sa crédibilité, et révèle le problème actuellement posé par celle-ci : "La culture administrative de la Miviludes, fondée sur la méconnaissance volontaire du terrain, ne permet d'ailleurs pas de combattre les sectes réellement dangereuses, mais les protège au contraire par la confusion qu'elle fait régner. Résultat : inefficacité plus discrimination !"

"Inefficacité" je ne sais pas, mais "discrimination" j'en suis témoin ! :wink:

Je vous invite à découvrir le contenu de cet article à l'adresse suivante : http://www.lemonde.fr/opinions/article/ ... _3232.html

N'hésitez pas à le commenter sur notre forum.
Modifié en dernier par Edom le 07 mars 2008 14:05, modifié 5 fois.

Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

Ecrit le 04 mars 2008 11:52

Message par Edom

http://www.sectes-infos.net/Raphael_Liogier.htm

A cette adresse vous pourrez télécharger une interview de Raphaël Liogier, réalisée par le C.I.C.N.S. (Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités).

Celui-ci, très lucide, lève le voile sur l'action menée par la France contre les dites "sectes". Il exposera clairement les positions discriminatoires des fervents défenseurs de la laïcité ou disons plutôt des fervents attaquants de ces minorités spirituelles. La suspicion est gratuite, et malheureusement, l'injustice couteuse pour ces groupes religieux !

Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

Ecrit le 05 mars 2008 06:25

Message par Edom

Nouvelle note publiée sur le blog de Pierre du Barreau . Son titre : "Sectes : une Commission Parlementaire sur les opposants à la liberté de conscience". Il soupçonne, sur la base d'articles et de témoignages, les mauvais mobiles de cette poignée de parlementaires qui militent depuis plus de quinze ans maintenant (période durant laquelle notre réputation n'a cessé d'être attaquée). L'article est nouveau, mais pas son contenu car il n'est plus à prouver l'acharnement injustifié de ces personnes, notamment envers les Témoins de Jéhovah.

http://leblogdepierredubarreau.blog.20m ... -la-l.html

A très bientôt pour de nouvelles informations.

Silent Crow

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar du membre

Messages : 949
Enregistré le : 21 déc. 2007 00:22

Ecrit le 05 mars 2008 15:01

Message par Silent Crow

Ne serait-il pas légitime, en 2008, de nommer "secte" un groupe dont les croyances religieuses peuvent mener à la mort ?

Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

Ecrit le 05 mars 2008 19:10

Message par Edom

Je suppose que vous faites allusion au refus de transfusion sanguine des Témoins de Jéhovah ? Il est compréhensible que des personnes qui ne partagent pas leurs convictions religieuses s'interrogent sur leur position vis à vis du sang. Cela leur vaut d'ailleurs bien des critiques.

"Ne serait-il pas légitime, en 2008, de nommer "secte" un groupe dont les croyances religieuses peuvent mener à la mort ?"

Avant de se forger une idée et de formuler une réponse, il est primordial de s'informer sur le sujet, sérieusement. Même si le refus des membres de ce groupe est avant tout basé sur la Bible, qu'ils considèrent comme la Parole de Dieu, deux points méritent notre attention :

1. Les transfusions sanguines ne sont nullement la panacée

2. Ils existent des alternatives aux transfusions

Qui plus est, connaissez vous une confession qui n'expose jamais ses fidèles à la mort ? A commencer par les chrétiens*, qui se réclament des enseignements de celui qui a donné sa vie pour ses "croyances religieuses" : Jésus ? Nous parlons ici de religion, mais le raisonnement s'applique également à ceux qui prônent une idéologie quelconque. Ne leur arrivent-ils jamais de risquer leur vie pour leurs convictions ?

Reconnaissons que le sujet abordé est délicat pour des personnes qui ne partagent pas la foi des Témoins de Jéhovah. "Tolérance" est je pense le mot d'ordre pour éviter ce que nous observons couramment : les débats interminables où chacun campe sur ses positions.

Permettez moi de vous poser une dernière question à laquelle j'aimerais connaitre votre réponse : comment un groupe devient-il une religion ?

___

* Exemple : des 10 000 Témoins de Jéhovah qui connurent les camps de concentration, 2500 y restèrent. Ceux-ci sont effectivement morts pour leurs "croyances religieuses" (qui leur interdisaient entre autres de prendre les armes contre leur prochain)
Modifié en dernier par Edom le 15 mars 2008 11:08, modifié 1 fois.

Silent Crow

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar du membre

Messages : 949
Enregistré le : 21 déc. 2007 00:22

Ecrit le 05 mars 2008 23:33

Message par Silent Crow

Les témoins de Jéhovah sont les seuls, en occident, à mourir au nom de leurs croyances religieuses. Même les Amish ont le bon sens de se soigner convenablement lorsque leur vie est en danger.

Je ne sais pas lorsqu'un mouvement religieux devient une religion, la question étant plutôt de savoir qu'elle est la frontière entre secte et religion. Si les TJ ne sont pas une secte, alors qu'est-ce qu'une secte ?

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 06 mars 2008 06:27

Message par Irmeyah

Silent Crow a écrit :Les témoins de Jéhovah sont les seuls, en occident, à mourir au nom de leurs croyances religieuses. Même les Amish ont le bon sens de se soigner convenablement lorsque leur vie est en danger.
Dans les cas de pertes de sang massives par suite de blessures, de maladies ou de complications opératoires, on considère généralement qu’il n’y a qu’un seul geste qui s’impose pour sauver la vie: la transfusion sanguine. Rien d’étonnant que lorsqu’un certain public est informé d’un refus de transfusion, sa tendance soit d’assimiler ce refus à une forme de suicide. Ce rapprochement est-il valable?

Tente-t-on de se suicider ou use-t-on de son “droit de mourir” quand on refuse une transfusion?

Tenter de se suicider, est-il besoin de le dire, c’est vouloir se donner la mort. Qui connaît tant soit peu les croyances et le comportement des Témoins de Jéhovah sait fort bien que ce sont des gens qui n’attenteront jamais à leurs jours. S’ils refusent la transfusion sanguine, ils ne s’opposent nullement aux thérapeutiques de remplacement. Voici ce qu’a fait observer un article d’une publication médicale (The American Surgeon):

“En général, un refus de traitement médical n’équivaut pas à un ‘suicide’. Les Témoins de Jéhovah recourent aux soins médicaux; ils ne refusent qu’une seule forme de la thérapeutique. Le refus d’un traitement médical, dans sa totalité ou en partie, n’est pas un ‘crime’ qu’on commet sur sa personne en tentant manifestement de se supprimer; ce qu’est le suicide.”

Le professeur Byrn a écrit dans la Fordham Law Review que “le refus d’une thérapeutique de salut et la tentative de suicide sont, en droit, choses aussi différentes qu’une pomme et une orange”. Quant au docteur David Pent (de l’Arizona), voici ce qu’il a déclaré à l’occasion d’une conférence médicale:

“Les Témoins de Jéhovah croient que, s’ils viennent à mourir par suite de leur refus de consentir à la transfusion sanguine, ils meurent pour leurs croyances, un peu comme mouraient, il y a des siècles, les premiers martyrs religieux. Si c’est là un suicide médical passif, je me permettrai de vous faire observer qu’il y a parmi l’assistance des médecins qui fument et que, probablement, c’est là un suicide non moins passif.”

Plus d'informations sur ce choix cultuel des TJ ici :
http://www.temoinsdejehovah.org/ressour ... 3ef2f31204

Merci de ne plus diffamer les positions des Tj en disant n'importe quoi. La question du sang ne peut être développée davantage dans ce fil.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité