Les chétiens et le paganisme

Les croyances des Témoins de Jéhovah.
Répondre
le_dépressif

Avatar du membre

Messages : 626
Enregistré le : 20 avr. 2008 13:06

Ecrit le 08 juin 2008 07:54

Message par le_dépressif

C'était pour ressituer le débat.
Ne me secouez pas. Je suis plein de larmes.

Exode

Avatar du membre

Messages : 2415
Enregistré le : 05 janv. 2008 09:54

Ecrit le 08 juin 2008 10:11

Message par Exode

le_dépressif a écrit :C'était pour ressituer le débat.
Pas du tout mais le sujet c'est le paganisme et les chrétiens :wink:

Le thème de la séparation spirituelle court du début de la Bible (Genèse 3:15) à sa fin (Révélation 22:11).


Les touts premiers adorateurs de Jéhovah étaient marqués par le mépris des autres ou leur haine.

Il en fut ainsi d'Abel tué par Caïn, d'Hénoch, de Noé, qui se tinrent séparés des croyances et manières d'agir de leurs contemporains.


Par la suite Dieu en appelant Abraham fils de Sem, le sépara des nations, Abraham ne marcha pas dans les croyances des cananéens, ni des autres nations mais il ne mit devant lui que le vrai Dieu.

Plus tard Dieu forma Israël qu'il délivra de l'Egypte et il sépara très clairement les fils d'Israël des nations avec une Loi et des commandements très strictes.

Israël était un peuple formé par Lui et pour son nom. La loi était une ombre des choses célestes ce qui veut dire qu'elle était jusqu'à ce que vienne ce qui vient du ciel, Jésus-christ.

Seule cette nation représentait déjà comme une ombre la séparation d'entre les nations, la connaissance de la loi spirituelle de Dieu, le culte de Dieu.

Toutes les autres nations étaient sans le vrai Dieu, la Bible décrit parfaitement l'état des choses sur les nations et leurs dieux.

Je n'ai fait que remettre en place quelques éléments biblique en réponse à ce que croyait Païenne à propos de Dieu et des voies des religions.

Quand la Bible dit que le monde entier gît au pouvoir du méchant(1 Jean 5: 19) , cela ne signifie pas seulement que les royaumes du monde sont au pouvoir du méchant, mais aussi que les religions des nations selon les écritures hébraïques sont au pouvoir du Méchant qui est Satan le diable.

Par la suite Christ expliquera que même la nation juive (et sa religion) désormais faisait partie du monde, et qu'il fallait spirituellement se tenir hors du monde.

Paul expliquera qu'il n'existe aucune part entre les religions du monde et la Voie.(2Corinthiens 6:14)

Finalement, ce qui valait à cette époque est toujours valable car comme l'explique Révélation, il existe à notre époque un système mondial des religions du monde, qui est appelé Babylone (Révélation)

C'est pas compliqué pourtant.

Quelques versets illustratifs
1 Corinthiens 10:18-22
18 Regardez l'Israël selon la chair : Ceux qui mangent les sacrifices ne sont-ils pas associés à l'autel ? 19 Que faut-il donc que je dise ? Que ce qui est sacrifié à une idole est quelque chose ? Ou qu'une idole est quelque chose ? 20 Non ; mais je dis que les choses que les nations sacrifient, elles les sacrifient à des démons et non à Dieu ; et je ne veux pas que vous deveniez les associés des démons. 21 Vous ne pouvez boire la coupe de Jéhovah et la coupe des démons ; vous ne pouvez avoir part à " la table de Jéhovah " et à la table des démons. 22 Ou bien " excitons-nous la jalousie de Jéhovah " ? Nous ne sommes pas plus forts que lui, n'est-ce pas ?
Dont la référence est hébraïque
Deutéronome 32:16-17
16 Ils excitaient sa jalousie par des dieux étrangers ;
par des choses détestables ils l'offensaient.

17 Ils sacrifiaient aux démons, non pas à Dieu,
à des dieux qu'ils n'avaient pas connus,
des nouveaux, qui sont arrivés récemment,
que vos ancêtres ne connaissaient pas.

Psaume 106:35 Mais ils se sont mêlés aux nations
et ont appris leurs oeuvres.


36 Et ils servaient leurs idoles,
et celles-ci devinrent pour eux un piège.


37 Ils sacrifiaient leurs fils
et leurs filles aux démons.

38 Ainsi ils répandaient le sang innocent,
le sang de leurs fils et de leurs filles,
qu'ils sacrifiaient aux idoles de Canaan ;
et le pays fut profané par le sang versé.
On voit bien que Paul, saint apôtre et enseignant des nations par Christ, reprend ces passages en paraphrasant. Sa lecture est donc plus spirituelle.

Ces deux versets sont particulièrement instructifs car ils nous montre toute la désapprobation que Dieu a envers les dieux des nations, que a bible qualifie aussi de relations immorales.
Psaume 106:39 Ils sont devenus impurs par leurs oeuvres
et n'ont cessé d'avoir des relations immorales par leurs manières d'agir
Note la référence à l'idole qui permet le renvoi à 2Corinthiens 6:14 et donc à l'exhortation de se séparer de sortir du milieu d'eux (donc d'elle pour Babylone en Révélation)
2Corinthiens 6:14 Ne formez pas d’attelage disparate avec des non-croyants. Car quels rapports ont la justice et l’illégalité ? Ou quelle participation la lumière a-t-elle avec les ténèbres ? 15 En outre, quelle harmonie y a-t-il entre Christ et Bélial ? Ou quelle part un fidèle a-t-il avec un non-croyant ? 16 Et quel accord le temple de Dieu a-t-il avec les idoles ? Car nous sommes un temple d’un Dieu vivant ; comme Dieu a dit : “ Je résiderai parmi eux et je marcherai parmi [eux], et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. ” 17 “ C’est pourquoi sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit Jéhovah, et cessez de toucher la chose impure ” ; “ et je vous accueillerai. ” 18 “ Et je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit Jéhovah le Tout-Puissant. ”

Il ne s'agit donc pas ici simplement de l'idole se qui renvoie clairement aux religions mais aussi de toute nourriture provenant de ses religions (philosophie, manière de servir Dieu, croyances, enseignements, etc...) et de leurs actions (sociale, culturelle, politique, etc..)

Même si cela semble exagérer c'est là le critère, l'exigence du vrai Dieu Jéhovah, à l'égard de son peuple envers Babylone.

Révélation 18:4 Et j’ai entendu une autre voix venant du ciel dire : “ Sortez d’elle, mon peuple, si vous ne voulez pas participer avec elle à ses péchés, et si vous ne voulez pas recevoir [votre part] de ses plaies. 5 Car ses péchés se sont amoncelés jusqu’au ciel, et Dieu s’est rappelé ses actes d’injustice.

Que dire à propos du chemin de Caïn de Babylone ?
1Jean 3:11 Car voici le message que vous avez entendu dès [le] commencement : que nous nous aimions les uns les autres ; 12 non pas comme Caïn, qui venait du méchant et qui a tué son frère. Et pourquoi l’a-t-il tué ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises, mais celles de son frère [étaient] justes.

Hébreux 11:4 Par la foi, Abel a offert à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn, [foi] grâce à laquelle témoignage lui a été rendu qu’il était juste, Dieu rendant témoignage au sujet de ses dons ; et grâce à elle, bien qu’il soit mort, il parle encore.
Donc Caïn exprime la voie de l'homicide, et que Dieu dit à propos de celui qui a introduit l'homicide qui en est le responsable et coupable ?
Jean 8:44 Vous venez, vous, de votre père le Diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Celui-là a été un homicide lorsqu’il a commencé, et il n’a pas tenu bon dans la vérité, parce que [la] vérité n’est pas en lui. Quand il dit le mensonge, il parle selon sa propre inclination, parce que c’est un menteur et le père du [mensonge].
Or la bible parle de l'homicide dans un sens aussi plus spirituel;
1Jean 3:15 Tout homme qui a de la haine pour son frère est un homicide, et vous savez qu’aucun homicide n’a la vie éternelle demeurant en lui.

Alors, merci d'éviter les amalgames faciles car une personne qui rejete Babylone en raison des commandements bibliques et à cause de ses meurtres(massifs :-( ) et du sang versé des saints, de ses mensonges, sa corruption spirituelle, de la voie de Caïn qui est la sienne, ne fait pas de cette personne quelqu'un qui hait pour autant celui qui est dans Babylone, égaré par le diable.

Parce que Dieu appelle clairement tous ceux qui l'entendent et l'acceptent à sortir d'elle pour devenir son peuple, or qui dit peuple veut aussi dire rejoindre un groupe.

Et ce peuple offre un culte au vrai Dieu, et il est uni, dans la foi.
Il n'a pas de division chez lui comme on voit dans les religions qui constituent Babylone.

Et ce peuple est chrétien parce que il reconnait que le salut vient uniquement par la foi dans le seul vrai Dieu le Père et dans l'Agneau.

Ce peuple, qui est-il ? :D
Je me présente : Exode, je ne suis pas Témoin de Jéhovah, pour l'instant.
1Pierre 5:6 Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu,...7 tandis que vous rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous. 8 Restez dans votre bon sens, soyez vigilants.

Ataraxia

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 102
Enregistré le : 04 juin 2008 09:55
Localisation : Bruxelles

Ecrit le 11 juin 2008 13:52

Message par Ataraxia

Tu as bien nié le pavé que je me suis cassée la tête à répondre, hein, grmbl.
"La lecture fondamentaliste est dangereuse, car elle est attirante pour les personnes qui cherchent des réponses bibliques à leurs problèmes de vie. Elle peut les duper en leur offrant des interprétations pieuses mais illusoires, au lieu de leur dire que la Bible ne contient pas nécessairement une réponse immédiate à chacun de leurs problèmes. Le fondamentalisme invite, sans le dire, à une forme de suicide de la pensée. Il met dans la vie une fausse certitude, car il confond inconsciemment les limitations humaines du message biblique avec la substance divine de ce message."

(Tiré de "L'interprétation de la Bible dans l'Eglise")

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17733
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 06 juil. 2008 17:01

Message par medico

L’historien Johann Neander a montré les risques liés à ces nouveaux rapports entre le “christianisme” et le monde. Si les chrétiens décidaient de ne plus demeurer séparés du monde, a-t-il écrit, “la conséquence serait une confusion de l’Église et du monde (...) par laquelle l’Église perdrait sa pureté et, tout en prenant des allures de conquérante, serait elle-même conquise”. — Histoire générale de la religion chrétienne et de l’Église (all.).
C’est effectivement ce qui s’est produit. Au début du IVe siècle, l’empereur romain Constantin a essayé d’utiliser la religion “chrétienne” de son époque pour consolider son empire en voie de désagrégation. À cette fin, il a accordé la liberté religieuse aux soi-disant chrétiens et il a transféré à la classe du clergé certains des privilèges dévolus à la prêtrise païenne. On lit à ce propos dans la Nouvelle Encyclopédie britannique: “Constantin a sorti l’Église de son isolement par rapport au monde afin qu’elle accepte des responsabilités dans la société et il a contribué à ce que la société païenne soit gagnée à la cause de l’Église.”
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17733
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Les chétiens et le paganisme

Ecrit le 20 oct. 2012 11:21

Message par medico

Barack is back
L'influence des idées hellénistiques sur la foi des premiers chrétiens, surtout sur celle du plus instruit d'entre eux, l'apôtre Paul, constitue un problème aussi ardu qu'intéressant, que nous allons examiner (1).
Essayons de mesurer d'abord l'action de la Philosophie grecque.

Au milieu du 1er siècle, comme des fleuves qui viendraient se perdre dans le même estuaire en quête de la mer, ses différents systèmes étaient en train de se fondre, malgré la diversité de leurs Principes, dans une commune recherche du bonheur. Le Stoïcisme enseignait que la paix se trouve dans le détachement des biens terrestres et l'attente de la vie éternelle. Ce point de vue a inspiré à Sénèque de hautes pensées sur la dignité et l'unité humaines. « L'homme, disait-il, est une chose sacrée pour l'homme » (épître 19). « Nous reconnaissons le monde entier pour notre patrie », écrivait-il encore dans son traité de la Tranquillité de l'Âme (eh. 3). Il a plaidé la cause de l'esclave, flétri les horribles brutalités du cirque (7e lettre à Lucilius), prêché et pratiqué un certain ascétisme. Cette prédication de dignité et de détachement devait être reprise un peu plus tard par Epictète, dont la philosophie Peut se résumer dans la devise fameuse : « Supporte et abstiens-toi ». Au sage stoïcien correspondait le sage épicurien, vertueux par intérêt plus que par principe, qui s'interdisait tout plaisir traînant à, sa suite une peine plus grande que lui, et qui cherchait le bonheur dans le renoncement à la vie sociale.
De son côté, le platonisme, pour lequel le moyen de salut consistait à se détacher de la prison qui s'appelle le corps (2), allait aussi dans le même sens. D'autre part, le néo-platonisme qui commençait à poindre, bien que son principe de la transcendance des Idées fût incompatible avec le panthéisme matérialiste des Stoïciens ou l'atomisme d'Épicure, se rapprochait d'eux par la tendance moralisante, sensible surtout chez Plutarque (fin du 1er siècle). Une aspiration assez semblable, le désir d'une vie sanctifiée, qui cherchait à se satisfaire par l'ascétisme, la théologie et la magie, tel était encore le trait distinctif du mouvement néo-pythagoricien, provenant des groupes orphiques d'Égypte (IIIe siècle avant J.-C.) et représenté par Apollonius de Tyane (en Cappadoce), prêtre réformateur et noble moraliste religieux, qui prêchait la fraternité humaine et fut après sa mort, l'objet d'un culte (1er siècle). Signalons enfin l'activité convergente des philosophes cyniques, désireux de soustraire les hommes à la tyrannie des besoins inutiles.

Tous ces courants de pensée circulaient à travers les foules. Celui du stoïcisme, il est vrai, était assez réservé. « La doctrine stoïcienne de l'insensibilité du sage, qui le rend plus grand que Jupiter, l'isolait sur la cime glacée de son orgueil » (3). D'ailleurs, « rien n'était plus loin de la pensée de Sénèque que de créer une sorte d'église large et populaire » (4). En réalité, le stoïcisme a été la religion d'une élite, et il est allé en s'affaiblissant. Son chef-d'oeuvre, au IIe siècle, les Pensées de Marc-Aurèle, a été « comme une exquise fleur d'automne, à la tête penchée, aux teintes pâles, à la grâce fragile, que porta, dans un élan suprême de vitalité, mais avec une sève déjà presque tarie, la sagesse païenne » (5).

Il n'en était Pas de même de l'école épicurienne, qu'on devrait plutôt appeler une communauté, car son maître, en entretenant une vaste correspondance avec ses disciples, les avait rapprochés. Elle était assez florissante, et elle devait le rester encore puisque, cent ans plus tard, Marc-Aurèle lui accorda son appui. Le groupe le plus remuant fut celui des Cyniques, devenus rapidement populaires. Tout en riant de leurs allures, on les écoutait, et leurs maximes se gravaient aisément dans les esprits. Il en circula même des recueils progressivement accrus. Devant ce succès, les autres écoles adoptèrent les mêmes méthodes. Ainsi fut créée la diatribe (6), « variété simplifiée du dialogue, où le philosophe doit exprimer lui-même les objections qu'il a lues en quelque sorte sur les visages de ses auditeurs » (Wendland). Ces missionnaires itinérants attaquaient les vices et insistaient sur une juste appréciation des biens d'ici-bas. Ils s'efforçaient aussi d'améliorer la religion nationale, en présentant une notion spiritualisée de la divinité et en plaçant la pureté du coeur au-dessus des cérémonies.
http://www.regard.eu.org/Livres.6/Histo ... .1/06.html
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17733
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Les chétiens et le paganisme

Ecrit le 01 nov. 2012 04:26

Message par medico

Pourquoi l'Halloween?

Si nous retournons dans l'histoire, la fête de l'Halloween est d'origine celtique. Chez les Celtes (ancêtres des Irlandais, des Gallois et des Écossais), le 31 octobre était la veille du nouvel an, le Samain, qui annonce la fin et le début de l'année celtique. Ce jour là, la légende veut que les fantômes des morts se mêlent aux vivants. Une des croyances associées à cette fête, est de laisser de la nourriture aux portes des villages et de l'offrir aux fantômes afin d'apaiser leurs esprits.
Au fil des ans, cette tradition s'est transformée en une fête pour les enfants. Ceux-ci, déguisés en fantômes, allaient de porte en porte demandant des bonbons.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités