Le Nom Divin dans les Écritures hébraïques. (YHWH)

Les croyances des Témoins de Jéhovah.
Répondre
Eliaqim

**** Site Admin ****
**** Site Admin ****
Avatar du membre

Messages : 691
Enregistré le : 09 juin 2003 14:24
Localisation : Montreal

Le Nom Divin dans les Écritures hébraïques. (YHWH)

Ecrit le 23 oct. 2003 12:18

Message par Eliaqim

Le Nom Divin dans les Écritures hébraïques. (YHWH)

" Yehwah " (héb. : Image YHWH; arabe Image ), le nom personnel de Dieu, se rencontre pour la première fois en Gn 2:4. Le Nom Divin est un verbe : c’est le verbe hébreu Image (hawah, " devenir ") conjugué à l'état du verbe appelé : imparfait (action inachevée). Le nom divin signifie donc "Il fait devenir", "Il se révèlera être". Voilà qui nous montre Yehwah comme le Dieu qui, par une action en cours, se fait devenir, Celui qui réalise des promesses, Celui qui accomplit toujours ses desseins.

Le Nom Divin Image se rencontre très fréquemment dans le texte des Écritures, ce qui montre à quel point il est important pour Celui qui le porte, l’Auteur du Livre Sacré. C’est outrager l’Auteur divin des Saintes Écritures que de supprimer ou de cacher son nom propre, son nom particulier. En fait, le Tétragramme apparaît 6 828 fois dans le texte hébreu "Biblia Hebraica" et "Biblia Hebraica Stuttgartensia".

Aujourd’hui, mis à part quelques fragments de la traduction grecque primitive des Septante, fragments où le nom sacré se trouve conservé en lettres hébraïques, seul le texte hébreu maintient, sous sa forme originelle de quatre lettres, ce nom de la plus haute importance, mais dont la prononciation exacte ne s’est pas conservée. Les éditions courantes de la Septante (LXX), de la Peshitta (Sy) et de la Vulgate (Vg) substituent au nom unique de Dieu le simple titre de "Seigneur".

Dans le codex de Leningrad B 19A, qui se trouve en Russie et qui a été pris comme base pour la "Biblia Hebraica Stuttgartensia" (BHS), le Tétragramme est vocalisé en Yehwah, Yehwih, Yèhwih et un certain nombre de fois en Yehowah, par exemple en Gn 3:14. Dans l’édition du texte hébreu de C. Ginsburg, YHWH est vocalisé en Yehowah.

Image

Image

L’usage qui s’était établi parmi les Juifs de substituer des titres au nom divin a été suivi dans des copies postérieures de la Septante, dans la Vulgate et dans bien d’autres versions, anciennes et modernes. Et L. Wogue (Le Pentateuque, Paris 1860, t. I, p. L) écrit ceci : "Quant au saint Tétragramme, on sait que le judaïsme, de temps immémorial et dans toutes ses sectes sans exception, s’est abstenu de le prononcer selon sa forme véritable : les rabbanites ou pharisiens disaient Adônaï, les Samaritains Schimâ".

D’autre part, voici ce qu’on peut lire dans "Introduction à l’Ancien Testament", par G. Archer (Saint-Légier 1978, p. 63) : "Mais les Juifs (...) commencèrent à ressentir des scrupules de prononcer le nom sacré, de peur de violer le troisième commandement. C’est pourquoi l’on se mit à substituer le titre "Adonay" (Seigneur) à Yahweh lors de la lecture à haute voix. Pour signaler cette substitution, les Massorètes placèrent les voyelles de Adonay sous les consonnes de Yahweh, ce qui donna Yehowah . "Et on lit en note : "Pour des raisons phonétiques, la première voyelle "a" de Adonay devient "e" après le y dans Yehowah".

Voici ce que dit La Bible déchiffrée (Paris 1977, p. 157) : "En plus de ces trois termes [El, Elohim, Adon], il y a le nom personnel Yahwé. Mais par respect pour ce nom, on lui a préféré, lors des lectures publiques, l’appellation "Seigneur". (...) On appauvrit ainsi la lecture de la Bible en ne voyant plus derrière le mot d’emprunt le nom propre de Dieu". Citons enfin "Theological Wordbook of the Old Testament", par R. Harris (Chicago 1980, vol. 1, p. 13) : "Des Juifs pieux ont commencé à substituer au nom véritable le mot "_adona(y). Les Massorètes ont laissé les quatre consonnes originelles dans le texte, mais ils ont ajouté les voyelles [d’´_adona(y)]. (...) La Bible hébraïque présente cette particularité plus de six mille fois dans le texte. La plupart des traductions mettent tout le titre en capitales et écrivent "SEIGNEUR".

C’est en 1530 que William Tyndale a traduit les cinq premiers livres de la Bible, livres où il a écrit "Iehovah" (en Gn 15:2 ; Ex 6:3 ; 15:3 ; 17:16 ; 23:17 ; 33:19 ; 34:23) et "Iehoua" (en Dt 3:24). Dans une note de cette édition, Tyndale a écrit ceci : "Iehovah est le nom de Dieu (...). D’autre part, toutes les fois que tu vois SEIGNEUR en grandes lettres (sauf si c’est une faute d’impression), c’est Iehovah en hébreu". De là est venue l’habitude chez les traducteurs d’employer le nom de Jéhovah en quelques endroits seulement, mais d’écrire "SEIGNEUR" ou "DIEU" dans la plupart des endroits où le Tétragramme paraît en hébreu. Cette habitude a été adoptée par les traducteurs de la King James Version en 1611, où le nom de Jéhovah se rencontre quatre fois en Ex 6:3, Ps 83:18, Is 12:2 et Is 26:4.

La Bible de Genoude, parue en 1824, emploie "Jéhovah" pour traduire le Tétragramme sacré (voir Ex 6:3 ; 15:3, 6, 11, 16 ; Dt 33:2, 3, 5, 11 ; Ps 95:1, 2, 4, 7-10, 12 ; etc.). La Bible de Crampon, édition de 1894, dit ceci dans sa préface : "Nous avons conservé Jéhovah, tout en sachant bien que la prononciation très probable de ce mot est Jahvé." (Dans l’édition révisée de 1923, le Tétragramme divin est transcrit Yahweh et non plus Jéhovah). La Bible de Darby met le nom "Jéhovah" dans les textes suivants: Ex 6:2-3; Is 12:2; 26:4 et dans la note de Ps 83:18. Enfin, dans l’introduction de la Bible de Chouraqui (1985), on trouve ceci : "Le tétragramme IHVH est représenté sous deux formes, IHVH/adonaï et IHVH/Elohîm, qui correspondent aux prononciations traditionnelles du nom divin en hébreu."

Puisque des noms propres bibliques très connus de la langue française se prononcent avec la lettre "J " en lieu et place d'un " I " ou "Y" du texte grec ou hébreu (lorsque nous parlons du Messie Jésus, nous ne disons pas Iésous, ni Yéshoua), certains suivent une règle phonétique dès lors qu'ils ne s'adressent ni à un hébraïsant ni à un arabisant. Ils préservent la prononciation traditionnelle du Nom de Dieu sous la forme «Jéhovah» qui est la plus répandue, non seulement en langue française (voir les écrits de Victor Hugo ou de Lamartine par exemple), mais aussi en beaucoup d'autres langues.

Quoique Yéhowah ou Yéhwah soit la transcription qui semble la plus proche de l'hébreu ancien, sur ce site sera utilisé Yahwah ( Image ) qui est la transcription phonétique qui semble se rapprocher au plus près de la prononciation du Nom de Dieu en langue arabe. A moins que ce soit par nécessité d'information, en aucun cas son nom ne sera substitué. Note complémentaire.

Note: Dans la transcription de YHWH les 4 consonnes se prononcent. Le son de la lettre H est similaire à celui de l'interjection "Hé!" dit avec douceur.

La Forme abrégée du Nom Divin

"Yah", forme abrégée du Nom Divin, se rencontre 50 fois dans le texte massorétique. Voici la liste des passages : Ex 15:2 ; 17:16 ; Ps 68:4, 18 ; 77:11 ; 89:8 ; 94:7, 12 ; 102:18 ; 104:35 ; 105:45 ; 106:1, 48 ; 111:1 ; 112:1 ; 113:1, 9 ; 115:17, 18, 18 ; 116:19 ; 117:2 ; 118:5, 5, 14, 17, 18, 19 ; 122:4 ; 130:3 ; 135:1, 3, 4, 21 ; 146:1, 10 ; 147:1, 20 ; 148:1, 14 ; 149:1, 9 ; 150:1, 6, 6 ; Ct 8:6 ; Is 12:2 ; 26:4 ; 38:11, 11.


Note complémentaire

Eu égard la prononciation du Nom du Créateur, certains légifèrent pour déclarer celle-ci mieux que celle-là. D'autres disent que, puisque le Nom de Dieu est plus connu sous « cette forme » dans la littérature propre à la langue d’un pays, alors c'est cette expression qu’il est préférable d'utiliser. On peut humblement reconnaître qu’il s’agit de la solution la plus sage. Ainsi et pour l'avoir constaté avec beaucoup de personnes étrangères, elles n'ont pas l'impression qu'on leur parle d'un Dieu nouveau ou inconnu, puisque le Nom de celui-ci est écrit dans leur propre exemplaire de la Bible ou dans leur littérature (Actes 17 : 23).

Quant à la prononciation exacte, elle importe peu. Car si telle avait été la volonté de Dieu, que la prononciation exacte de son Nom soit préservée, les Saintes Écritures nous l'enseigneraient, or ce n'est pas le cas. Cela se comprend aisément, car peu de personnes pourraient correctement le prononcer, ne serait-ce que le H de YHWH, surtout le dernier H (et encore sans faire allusion à certaines langues pour lesquelles le phonème n'existe pas). Cette gnose de la prononciation exacte du Nom de Dieu a été utilisée chez certains pratiquants de la magie (Gen 4:26) et elle l'est chez d'autres qui veulent créer un mystère là où il n'y en a pas, pour aboutir à la conclusion (résumée): "puisque nous ne savons pas de manière exacte comment il se prononce , ne l'utilisons pas".

Ainsi des millions de personnes ne font plus la différence entre Jésus et Dieu (heb: Yehwah) et attribuent à Jésus des qualités qui ne reviennent qu'à Dieu. L’attachement que nous devons avoir envers la Parole de Dieu, ne doit pas nous faire pencher de ce côté là. D'autre part, discuter de la prononciation exacte du Nom de Dieu ne fait pas partie des "choses les plus importantes" dont Paul fait mention en Philippiens 1:10, ce qui est différent de la connaissance de la personne de Yehwah et du rôle de Jésus dans le dessein de Dieu qui sont réellement de l’« épi-gnôsis » (Col 1 :10).

Citation Internet : http://perso.wanadoo.fr/hlybk/bible/nom ... om%20Divin
1 Piere 3:15 Sanctifiez le Christ comme Seigneur dans vos coeurs, toujours prêts à présenter une défense devant tout homme qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et profond respect.
http://www.Forum-Religion.org

Témoins

[ Christianisme ]

Messages : 21
Enregistré le : 06 déc. 2003 01:17

Ecrit le 07 déc. 2003 14:07

Message par Témoins

Oui le tétragramme du nom divin est présent dans l'AT mais pas avec le terme "jéhovah" !

Et je précise que le tétragramme du nom divin n'existe pas dans le NT !


Témoins du Christ.

Eliaqim

**** Site Admin ****
**** Site Admin ****
Avatar du membre

Messages : 691
Enregistré le : 09 juin 2003 14:24
Localisation : Montreal

Ecrit le 07 déc. 2003 15:34

Message par Eliaqim

Tu a sur une certaine mesure bien raison témoins, mais si le terme Jéhovah n’est pas présent dans l’ancien testament cela na pas pêcher pour autan d’en savoir la signification réel de son nom. En langue française la signification du nom de Dieu se situ avec des nom propres comme Jéhovah jehova ou Yahvé. Cela dit des mots comme Eternel ou seigneur n’est pas des noms propres à une personne, il est bien malheureux que le nom de Dieu soit remplacé par les bibles modernes par des mots comme Eternel ou Seigneur, quand elle a une si belle signification expressive.

Pour les gens qui n’accepte pas cette argument si simple j’en sui désoler pour eux même. Une chose qui est dit et penser injustifié n’est pas toujours chose injustifiable.
1 Piere 3:15 Sanctifiez le Christ comme Seigneur dans vos coeurs, toujours prêts à présenter une défense devant tout homme qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et profond respect.
http://www.Forum-Religion.org

Témoins

[ Christianisme ]

Messages : 21
Enregistré le : 06 déc. 2003 01:17

Ecrit le 07 déc. 2003 15:46

Message par Témoins

Tu fait encore erreur, les noms divin actuellement employer ne sont pas l'exacte signification du tétragramme mais une supposition de signification, nuance importante !

Si on veut être fidèle au texte, on a juste a mettre le tétragramme comme telle et sans voyelle ! Un peu comme la Chouraqui fait dans l'AT.


Témoins.

Jean-Baptiste

Avatar du membre

Messages : 94
Enregistré le : 25 déc. 2008 09:51

Ecrit le 31 déc. 2008 12:24

Message par Jean-Baptiste

A Priori le Tétragramme se rapproche plus du Verbe " Etre " en Hébreu que du verbe devenir , il suffit juste de remplacer le Waw par un Yod .

En plus , pas besoin de mettre le verbe au Yiqtol comme vous dites , je le laisserais tel quel à l'infinif avec Vocalisation Qames/Patah classique des verbes à l'infinitif en Hébreu . Je ne vois pas l'utilité non plus de traduire par un futur , c'est sans queue ni tete . En Hébreu , dans les racines verbales présentes partout , je n'ai jamais vu quelque part qu'on faisait entrer en Jeu les Préformantes des diverses formes à l'Inaccompli ( Yod , Aleph , Taw ) .

Du coup , on retrouve un lien avec Exode 3:14 et également avec Jean 8:58 avec Christ , le " Je Suis " Merveilleuse révélation biblique .

C'est assez insultant envers Dieu d'écarter l'hypothese qu'il EST avant bien autre chose .

medico

Avatar du membre

Messages : 17651
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 31 déc. 2008 12:33

Message par medico

JE SUIS n'est pas un nom!
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Jean-Baptiste

Avatar du membre

Messages : 94
Enregistré le : 25 déc. 2008 09:51

Ecrit le 31 déc. 2008 12:55

Message par Jean-Baptiste

Disons que le tétragramme contient deux formes verbales du verbe etre trait pour trait à l'infinitif . Je ne vois pas pourquoi on irait mettre de l'inaccompli là dedans , meme malgré la préformante Yod caracteristique de la 3 éme personne masculin singulier , la premier lettre en fait .

Avec Waw central ou Yod Central les choses collent mieux .

Dieu est Dieu parce qu'il EST je pense .

Je pense que l'auteur utilise l'argument de l'emploi de l'Inaccompli afin d'éviter de créer un lien avec le " Je suis " de l'A.T et le " Je suis " de Jésus dans le N.T . L'inaccompli se traduisant par autre chose que le présent , le futur en général , c'est une trés bonne combine pour brouiller les pistes .

D'autant plus que l'auteur qui doit etre Témoin de J à tendance à se trahir doublement puisque la Traduction du monde nouveau traduit par " J'ai été " et la forme verbale employée en Hébreu serait carrément l'opposé du Yiqtol qu'il désire employer .

Et par dessus le marché , le verbe Etre s'utilise assez peu aux temps du passé en Hébreu .

Bien sur ce n'est que mon avis là dessus .

Non vraiment je ne suis pas du tout d'accord . Peut etre est ce une manoeuvre linguistique jéhovesque classique .

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 31 déc. 2008 13:04

Message par Nhoj

(Exode 3:14) 14 Alors Dieu dit à Moïse : “ JE SERAI CE QUE JE SERAI. ” Et il ajouta : “ Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ JE SERAI m’a envoyé vers vous. ’ ”

Commentaire de la Bible Annotée : Le temps du texte hébreu n'est pas le présent, qui n'existe dans cette langue qu'au participe (étant, faisant). C'est le temps de l'action imparfaite, inachevée, c'est-à-dire qui continue : Je suis et serai. Ce qui fait que l'on a parfois traduit par le futur ; Je serai celui que je serai.

Je ne pense pas que tu connaisses assez bien les Témoins de Jéhovah pour parler de "manoeuvre linguistique jéhovesque classique". Ton (court) parcours sur le forum a déjà révélé bien des lacunes quand à ta connaissance des Témoins de Jéhovah.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
En postant, vous acceptez les conditions de la Charte.
Image

Jean-Baptiste

Avatar du membre

Messages : 94
Enregistré le : 25 déc. 2008 09:51

Ecrit le 31 déc. 2008 15:44

Message par Jean-Baptiste

"il est bien malheureux que le nom de Dieu soit remplacé par les bibles modernes par des mots comme Eternel ou Seigneur, quand elle a une si belle signification expressive. "

Je crois que j'ai assez lu d'idioties pour aujourd'hui .

Je ne sais pas à qui on peut encore faire croire , hormis aux Témoins de J donc , que Jéhovah est le seul titre Hébreu de Dieu dans l'Ancien Testament .

C'est d'un obscuratisme moyenageux .

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 31 déc. 2008 16:01

Message par Nhoj

Et je pense avoir lu assez de propos rabaissants. Ce qui est moyenâgeux c'est votre politesse.
Modifié en dernier par Nhoj le 01 janv. 2009 05:24, modifié 1 fois.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
En postant, vous acceptez les conditions de la Charte.
Image

medico

Avatar du membre

Messages : 17651
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 01 janv. 2009 04:18

Message par medico

non ami confond titre avec nom propre ça c'est moyenageux comme conception.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

medico

Avatar du membre

Messages : 17651
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 01 janv. 2009 05:34

Message par medico

voila comment traduit la bible NBS ce verset.
14 Dieu dit à Moïse : Je serai qui je serai. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux Israélites : « “Je serai” m’a envoyé vers vous. »
15 Dieu dit encore à Moïse : Tu diras aux Israélites : « C’est le SEIGNEUR (YHWH), le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, qui m’a envoyé vers vous. » C’est là mon nom pour toujours, c’est mon nom tel qu’on l’évoquera de génération en génération.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Jean-Baptiste

Avatar du membre

Messages : 94
Enregistré le : 25 déc. 2008 09:51

Ecrit le 01 janv. 2009 05:54

Message par Jean-Baptiste

"non ami confond titre avec nom propre ça c'est moyenageux comme conception "

lol , les manuels de Théologie parlent de " Noms de la Divinité " .

Ou meme tout simplement la Bible Scofield en note sérieuse de Malachie 3 en page 1041 .

En Théologie on parle de "Titre" en lien avec Christ et les Juifs de son époque , c'est plutot une expression Neo Testamentaire A Priori .

medico

Avatar du membre

Messages : 17651
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 01 janv. 2009 06:09

Message par medico

jusqu'a preuve du contraire l'ETERNEL n'est pas un nom mais un titre au même titre que SEIGNEUR .
Le fait d'avoir enlever le tétragrame et l'avoir remplacé par SEIGNEUR et une ruse des trinitaires qui par ce fait entretient la confusion entre le SEIGNEUR DIEU et le SEIGNEUR JESUS.
exemple bible des peuples.
le psaume 110.1 De David. Psaume.

Le Seigneur a dit à mon Seigneur :
« Siège à ma droite,
et vois comme je fais de tes ennemis ton marchepied. »
par contre la bible CRAMPON n'entretien pas le flou .
JEHOVAH dit à mon SEIGNEUR.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Nhoj

Avatar du membre

Messages : 7441
Enregistré le : 07 août 2007 16:04

Ecrit le 01 janv. 2009 06:30

Message par Nhoj

De toute manière c'est archéologiquement prouvé que les manuscrits anciens contenaient bel et bien un Tétragramme qui était le nom le Dieu.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
En postant, vous acceptez les conditions de la Charte.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité