jesus et le sang

Les croyances des Témoins de Jéhovah.
Verrouillé
medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17661
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 29 janv. 2007 13:01

Message par medico

elle est aussi fiable que la tienne :wink:
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 29 janv. 2007 18:54

Message par Irmeyah

Et à part la propaguande de la watch tower ,tu n'as rien d'autres?
Tu as une autre question précise à poser ?
N'avons nous pas répondu exhaustivement à toutes tes questions ?
En quoi le fait de citer nos publications ou des médecins (non TJ) qui nous donnent raison serait mauvais ?
Que cherches-tu ? A avoir des réponses à de vrais questions, ou à nous calomnier et nous discréditer à tout prix ?
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

ERIC

Avatar du membre

Messages : 82
Enregistré le : 29 janv. 2007 12:50

Ecrit le 31 janv. 2007 11:05

Message par ERIC

ericblair a écrit:
"Ce père qui a craqué et transfusé sa fille est un Abraham raté, qui a changé d'avis et n'a pas été prêt à perdre sa fille."

ahurissant de lire ça! :shock: Il ne t'est pas venu à l'idée que ce père a sauvé la vie de sa fille parce qu'il l'aimait? (love)

il ne n'est pas venu non plus à l'esprit qu'il n'avait pas, comme abraham, "entendu" l'ordre de Dieu?


je suppose qu'il ne te vient pas non plus à l'esprit que si le sang c'est la vie, le donneur,lui, n'est pas mort de son don? Qu'il a donné son sang, donc une peu de sa vie?

mais pourquoi diable faut-il que vous confondiez l'ingestion de sang et la transfusion? Si l'ingestion n'a jamais sauvé de vie, la transfusion, elle, n'a jamais nourri son homme: ce sont médicalement 2 choses différentes: le sang ingéré est digéré, ne transporte pas l'oxygène; le sang transfusé n'apporte aucune calorie à l'organisme.

pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. S'il faut donne rma vie ou mon sang, ou un organe pour sauver un enfant, mais nom de Dieu, j'y cours sans m'arrêter!
je préfère que vous fassiez des erreurs avec amour que des miracles sans amour (mère thérésa)

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 31 janv. 2007 12:07

Message par Irmeyah

ERIC a écrit :ericblair a écrit:
"Ce père qui a craqué et transfusé sa fille est un Abraham raté, qui a changé d'avis et n'a pas été prêt à perdre sa fille."

ahurissant de lire ça! :shock: Il ne t'est pas venu à l'idée que ce père a sauvé la vie de sa fille parce qu'il l'aimait? (love)
David a aussi trop aimé Bath Sheba, ce qui l'a amené à l'adultère et au meurtre. Ce n'est pas parce qu'on prétend aimer qu'on a le droit de faire n'importe quoi. L'interdiction du sang ça n'est pas seulement un commandement de Dieu, c'est le respect de la vie.
il ne n'est pas venu non plus à l'esprit qu'il n'avait pas, comme abraham, "entendu" l'ordre de Dieu?
Abraham est le modèle du vrai chrétien. Qui ne l'imite pas n'est pas un chrétien.
je suppose qu'il ne te vient pas non plus à l'esprit que si le sang c'est la vie, le donneur,lui, n'est pas mort de son don? Qu'il a donné son sang, donc une peu de sa vie?
Le père est légalement responsable, mais si sa fille est en âge de décider qu'elle refuserait le sang, et que son père outrepasse cette décision, le père n'aime pas vraiment sa fille car il ferait ce qu'ELLE veut s'il l'aimait vraiment.
mais pourquoi diable faut-il que vous confondiez l'ingestion de sang et la transfusion? Si l'ingestion n'a jamais sauvé de vie, la transfusion, elle, n'a jamais nourri son homme: ce sont médicalement 2 choses différentes: le sang ingéré est digéré, ne transporte pas l'oxygène; le sang transfusé n'apporte aucune calorie à l'organisme.
Tu es visiblement mal informé et médicalement et doctrinalement sur les TJ.

Voici quelques articles pour t'éclairer, tu seras bien aimable de t'informer plus avant de nous critiquer sans savoir :

L’usage du sang: Qui doit en décider ? Quelle conscience respecter ?
Dr J. Dixon
http://watchtower.org/f/hb/article_07.htm

Médecine et la chirurgie sans transfusion : Une discipline en plein essor
http://watchtower.org/f/20000108/article_01.htm

Le sang qui sauve vraiment des vies :
http://watchtower.org/f/hb/article_05.htm
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

ericblair

Avatar du membre

Messages : 55
Enregistré le : 23 janv. 2007 11:37

Ecrit le 31 janv. 2007 12:55

Message par ericblair

ERIC a écrit :ericblair a écrit:
"Ce père qui a craqué et transfusé sa fille est un Abraham raté, qui a changé d'avis et n'a pas été prêt à perdre sa fille."

ahurissant de lire ça! :shock: Il ne t'est pas venu à l'idée que ce père a sauvé la vie de sa fille parce qu'il l'aimait? (love)

il ne n'est pas venu non plus à l'esprit qu'il n'avait pas, comme abraham, "entendu" l'ordre de Dieu?


je suppose qu'il ne te vient pas non plus à l'esprit que si le sang c'est la vie, le donneur,lui, n'est pas mort de son don? Qu'il a donné son sang, donc une peu de sa vie?

mais pourquoi diable faut-il que vous confondiez l'ingestion de sang et la transfusion? Si l'ingestion n'a jamais sauvé de vie, la transfusion, elle, n'a jamais nourri son homme: ce sont médicalement 2 choses différentes: le sang ingéré est digéré, ne transporte pas l'oxygène; le sang transfusé n'apporte aucune calorie à l'organisme.

pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. S'il faut donne rma vie ou mon sang, ou un organe pour sauver un enfant, mais nom de Dieu, j'y cours sans m'arrêter!
Ce n'est pas moi qui a ècrit ça mais Iremayat,je ne suis pas contre les transfusions.

ERIC

Avatar du membre

Messages : 82
Enregistré le : 29 janv. 2007 12:50

Ecrit le 31 janv. 2007 13:19

Message par ERIC

oups, mille pardon, ericblair, bien sûr que ce n’est pas toi qui a écrit cela. (doh) Au passage, j’ai beaucoup apprécié tes remarques sur d’autres sujets.(ouf, je me suis bien rattrapé)

à présent, réponse à irmeya(loll)

» » » »David a aussi trop aimé Bath Sheba, ce qui l'a amené à l'adultère et au meurtre. Ce n'est pas parce qu'on prétend aimer qu'on a le droit de faire n'importe quoi. L'interdiction du sang ça n'est pas seulement un commandement de Dieu, c'est le respect de la vie. » » » »

L’interdiction du sang est celui de la consommation en tant que nourriture. Extrapoler cela à la transfusion est une malhonnêteté :twisted:

» » »Abraham est le modèle du vrai chrétien. Qui ne l'imite pas n'est pas un chrétien. « « « «

Sauf qu’Abraham n’a pas tué son fils, ma poule. :mrgreen:

Oh, et puis tant qu’à l’imiter, allons jusqu ‘au bout : vite, où est ma gouvernante que je lui fasse un enfant !! Dis moi, vous êtes polygames comme abraham, à la STJ? Et puis après vous répudiez? (innocent)

» »Le père est légalement responsable, mais si sa fille est en âge de décider qu'elle refuserait le sang, et que son père outrepasse cette décision, le père n'aime pas vraiment sa fille car il ferait ce qu'ELLE veut s'il l'aimait vraiment. « « «

Si ma fille veut se droguer, mon rôle de père est de l’en empêcher par tous les moyens, parce que je l’aime. Ce qu’elle fait de sa vie m’intéresse, elle est la chair de ma chair. Ce n'est pas parce qu'on aime quelqu'un qu'on le laisse dans sa merde. (loll) Si elle refuse la transfusion, je m'y opposerai dès lors que sa vie est en danger. Point barre.


» » »Tu es visiblement mal informé et médicalement et doctrinalement sur les TJ. « «

pas d’bol, je suis médecin, :lol: :lol: :lol: et de plus concerné par les transfusions. Mais voilà la facilité propre aux TJ quelque soit le forum : dénigrer sans savoir, et puis renvoyer à des articles estampillés Watchtower. Tu bottes en touche pour éviter de répondre sur des arguments qu’un enfant de 6 ans pourrait comprendre. Classique. (chante)

Tu crois que je t’ai attendu pour lire tes machins? Des TJ, je suis amené à en soigner, donc je me documente.

sur ce, que le Dieu trois fois saint te bénisse et te garde.
je préfère que vous fassiez des erreurs avec amour que des miracles sans amour (mère thérésa)

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 31 janv. 2007 14:13

Message par Irmeyah

Si tu étais médecin, tu saurais que la transfusion est une des plus mauvaises thérapeutiques.
Cela est démontré dans les liens indiqués.
Retourne donc à la fac apprendre des techniques vraiment médicales pour sauver le sang et soigner vraiment les gens.
L’interdiction du sang est celui de la consommation en tant que nourriture. Extrapoler cela à la transfusion est une malhonnêteté Twisted Evil
Quant tu interdis à quelqu'un de prendre de l'alcool pour de bonnes raisons, tu lui permets d'en prendre par intraveineuse ? ...
Tu bottes en touche pour éviter de répondre sur des arguments qu’un enfant de 6 ans pourrait comprendre. Classique. chante
Désolé, j'ai pas vu d'argument ... essaie en français, avec clarté et respect pour voir ?
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

ericblair

Avatar du membre

Messages : 55
Enregistré le : 23 janv. 2007 11:37

Ecrit le 31 janv. 2007 17:19

Message par ericblair

Par rapport à Lévitique 17:13,14. C'est la vie qui est sacrée (l'âme) et qui appartient à Dieu, le sang en lui-même n'est sacré que parce qu'il porte la vie. Les Témoins de Jéhovah se tromperaient dès lors de cible : On n'a pas le droit de prendre la vie d'un animal ou d'un humain sans la permission de Dieu, qui est le seul propriétaire de la vie ; pour démontrer le respect de cette règle, on rend la vie de l'animal tué à Dieu, en versant le sang. Or, dans le cadre d'une transfusion sanguine, le sang n'a pas été obtenu par un meurtre ou un abattage, le donneur restant bien heureusement en vie, dès lors dans ce cadre, le sang perd toute valeur sacrée.

ericblair

Avatar du membre

Messages : 55
Enregistré le : 23 janv. 2007 11:37

Ecrit le 31 janv. 2007 17:33

Message par ericblair

ERIC a écrit :oups, mille pardon, ericblair, bien sûr que ce n’est pas toi qui a écrit cela. (doh) Au passage, j’ai beaucoup apprécié tes remarques sur d’autres sujets.(ouf, je me suis bien rattrapé)

à présent, réponse à irmeya(loll)

» » » »David a aussi trop aimé Bath Sheba, ce qui l'a amené à l'adultère et au meurtre. Ce n'est pas parce qu'on prétend aimer qu'on a le droit de faire n'importe quoi. L'interdiction du sang ça n'est pas seulement un commandement de Dieu, c'est le respect de la vie. » » » »

L’interdiction du sang est celui de la consommation en tant que nourriture. Extrapoler cela à la transfusion est une malhonnêteté :twisted:

» » »Abraham est le modèle du vrai chrétien. Qui ne l'imite pas n'est pas un chrétien. « « « «

Sauf qu’Abraham n’a pas tué son fils, ma poule. :mrgreen:

Oh, et puis tant qu’à l’imiter, allons jusqu ‘au bout : vite, où est ma gouvernante que je lui fasse un enfant !! Dis moi, vous êtes polygames comme abraham, à la STJ? Et puis après vous répudiez? (innocent)

» »Le père est légalement responsable, mais si sa fille est en âge de décider qu'elle refuserait le sang, et que son père outrepasse cette décision, le père n'aime pas vraiment sa fille car il ferait ce qu'ELLE veut s'il l'aimait vraiment. « « «

Si ma fille veut se droguer, mon rôle de père est de l’en empêcher par tous les moyens, parce que je l’aime. Ce qu’elle fait de sa vie m’intéresse, elle est la chair de ma chair. Ce n'est pas parce qu'on aime quelqu'un qu'on le laisse dans sa merde. (loll) Si elle refuse la transfusion, je m'y opposerai dès lors que sa vie est en danger. Point barre.


» » »Tu es visiblement mal informé et médicalement et doctrinalement sur les TJ. « «

pas d’bol, je suis médecin, :lol: :lol: :lol: et de plus concerné par les transfusions. Mais voilà la facilité propre aux TJ quelque soit le forum : dénigrer sans savoir, et puis renvoyer à des articles estampillés Watchtower. Tu bottes en touche pour éviter de répondre sur des arguments qu’un enfant de 6 ans pourrait comprendre. Classique. (chante)

Tu crois que je t’ai attendu pour lire tes machins? Des TJ, je suis amené à en soigner, donc je me documente.

sur ce, que le Dieu trois fois saint te bénisse et te garde.
Bonsoir,ce n'est pas si grave que ça :D ça m'est dèja arriver cette semaine sur un autre forum. (homer)

ericblair

Avatar du membre

Messages : 55
Enregistré le : 23 janv. 2007 11:37

Ecrit le 31 janv. 2007 17:47

Message par ericblair

Le problème avec le sang ,c'est qu'en aucun la bible interdit les transfusion et on peut aussi voir qu'en cas de danger de mort les israèlites ont consommer du bètail avec du sang et jamais Dieu ne les a pas condamner:
1 Samuel 14

1 Un jour, Jonathan, fils de Saül, dit au jeune homme qui portait ses armes: Viens, et poussons jusqu'au poste des Philistins qui est là de l'autre côté. Et il n'en dit rien à son père.
2 Saül se tenait à l'extrémité de Guibea, sous le grenadier de Migron, et le peuple qui était avec lui formait environ six cents hommes.
3 Achija, fils d'Achithub, frère d'I-Kabod, fils de Phinées, fils d'Éli, sacrificateur de l'Éternel à Silo, portait l'éphod. Le peuple ne savait pas que Jonathan s'en fût allé.
4 Entre les passages par lesquels Jonathan cherchait à arriver au poste des Philistins, il y avait une dent de rocher d'un côté et une dent de rocher de l'autre côté, l'une portant le nom de Botsets et l'autre celui de Séné.
5 L'une de ces dents est au nord vis-à-vis de Micmasch, et l'autre au midi vis-à-vis de Guéba.
6 Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes: Viens, et poussons jusqu'au poste de ces incirconcis. Peut-être l'Éternel agira-t-il pour nous, car rien n'empêche l'Éternel de sauver au moyen d'un petit nombre comme d'un grand nombre.
7 Celui qui portait ses armes lui répondit: Fais tout ce que tu as dans le coeur, n'écoute que ton sentiment, me voici avec toi prêt à te suivre.
8 Hé bien! dit Jonathan, allons à ces gens et montrons-nous à eux.
9 S'ils nous disent: Arrêtez, jusqu'à ce que nous venions à vous! nous resterons en place, et nous ne monterons point vers eux.
10 Mais s'ils disent: Montez vers nous! nous monterons, car l'Éternel les livre entre nos mains. C'est là ce qui nous servira de signe.
11 Ils se montrèrent tous deux au poste des Philistins, et les Philistins dirent: Voici les Hébreux qui sortent des trous où ils se sont cachés.
12 Et les hommes du poste s'adressèrent ainsi à Jonathan et à celui qui portait ses armes: Montez vers nous, et nous vous ferons savoir quelque chose. Jonathan dit à celui qui portait ses armes: Monte après moi, car l'Éternel les livre entre les mains d'Israël.
13 Et Jonathan monta en s'aidant des mains et des pieds, et celui qui portait ses armes le suivit. Les Philistins tombèrent devant Jonathan, et celui qui portait ses armes donnait la mort derrière lui.
14 Dans cette première défaite, Jonathan et celui qui portait ses armes tuèrent une vingtaine d'hommes, sur l'espace d'environ la moitié d'un arpent de terre.
15 L'effroi se répandit au camp, dans la contrée et parmi tout le peuple; le poste et ceux qui ravageaient furent également saisis de peur; le pays fut dans l'épouvante. C'était comme une terreur de Dieu.
16 Les sentinelles de Saül, qui étaient à Guibea de Benjamin, virent que la multitude se dispersait et allait de côté et d'autre.
17 Alors Saül dit au peuple qui était avec lui: Comptez, je vous prie, et voyez qui s'en est allé du milieu de nous. Ils comptèrent, et voici, il manquait Jonathan et celui qui portait ses armes.
18 Et Saül dit à Achija: Fais approcher l'arche de Dieu! -Car en ce temps l'arche de Dieu était avec les enfants d'Israël.
19 Pendant que Saül parlait au sacrificateur, le tumulte dans le camp des Philistins allait toujours croissant; et Saül dit au sacrificateur: Retire ta main!
20 Puis Saül et tout le peuple qui était avec lui se rassemblèrent, et ils s'avancèrent jusqu'au lieu du combat; et voici, les Philistins tournèrent l'épée les uns contre les autres, et la confusion était extrême.
21 Il y avait parmi les Philistins, comme auparavant, des Hébreux qui étaient montés avec eux dans le camp, où ils se trouvaient disséminés, et ils se joignirent à ceux d'Israël qui étaient avec Saül et Jonathan.
22 Tous les hommes d'Israël qui s'étaient cachés dans la montagne d'Éphraïm, apprenant que les Philistins fuyaient, se mirent aussi à les poursuivre dans la bataille.
23 L'Éternel délivra Israël ce jour-là, et le combat se prolongea jusqu'au delà de Beth-Aven.
24 La journée fut fatigante pour les hommes d'Israël. Saül avait fait jurer le peuple, en disant: Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture avant le soir, avant que je me sois vengé de mes ennemis! Et personne n'avait pris de nourriture.
25 Tout le peuple était arrivé dans une forêt, où il y avait du miel à la surface du sol.
26 Lorsque le peuple entra dans la forêt, il vit du miel qui coulait; mais nul ne porta la main à la bouche, car le peuple respectait le serment.
27 Jonathan ignorait le serment que son père avait fait faire au peuple; il avança le bout du bâton qu'il avait à la main, le plongea dans un rayon de miel, et ramena la main à la bouche; et ses yeux furent éclaircis.
28 Alors quelqu'un du peuple, lui adressant la parole, dit: Ton père a fait jurer le peuple, en disant: Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture aujourd'hui! Or le peuple était épuisé.
29 Et Jonathan dit: Mon père trouble le peuple; voyez donc comme mes yeux se sont éclaircis, parce que j'ai goûté un peu de ce miel.
30 Certes, si le peuple avait aujourd'hui mangé du butin qu'il a trouvé chez ses ennemis, la défaite des Philistins n'aurait-elle pas été plus grande?
31 Ils battirent ce jour-là les Philistins depuis Micmasch jusqu'à Ajalon. Le peuple était très fatigué,
32 et il se jeta sur le butin. Il prit des brebis, des boeufs et des veaux, il les égorgea sur la terre, et il en mangea avec le sang.33 On le rapporta à Saül, et l'on dit: Voici, le peuple pèche contre l'Éternel, en mangeant avec le sang. Saül dit: Vous commettez une infidélité; roulez à l'instant vers moi une grande pierre.
34 Puis il ajouta: Répandez-vous parmi le peuple, et dites à chacun de m'amener son boeuf ou sa brebis, et de l'égorger ici. Vous mangerez ensuite, et vous ne pécherez point contre l'Éternel, en mangeant avec le sang. Et pendant la nuit, chacun parmi le peuple amena son boeuf à la main, afin de l'égorger sur la pierre.
35 Saül bâtit un autel à l'Éternel: ce fut le premier autel qu'il bâtit à l'Éternel.
36 Saül dit: Descendons cette nuit après les Philistins, pillons-les jusqu'à la lumière du matin, et n'en laissons pas un de reste. Ils dirent: Fais tout ce qui te semblera bon. Alors le sacrificateur dit: Approchons-nous ici de Dieu.
37 Et Saül consulta Dieu: Descendrai-je après les Philistins? Les livreras-tu entre les mains d'Israël? Mais en ce moment il ne lui donna point de réponse.
38 Saül dit: Approchez ici, vous tous chefs du peuple; recherchez et voyez comment ce péché a été commis aujourd'hui.
39 Car l'Éternel, le libérateur d'Israël, est vivant! lors même que Jonathan, mon fils, en serait l'auteur, il mourrait. Et dans tout le peuple personne ne lui répondit.
40 Il dit à tout Israël: Mettez-vous d'un côté; et moi et Jonathan, mon fils, nous serons de l'autre. Et le peuple dit à Saül: Fais ce qui te semblera bon.
41 Saül dit à l'Éternel: Dieu d'Israël! fais connaître la vérité. Jonathan et Saül furent désignés, et le peuple fut libéré.
42 Saül dit: Jetez le sort entre moi et Jonathan, mon fils. Et Jonathan fut désigné.
43 Saül dit à Jonathan: Déclare-moi ce que tu as fait. Jonathan le lui déclara, et dit: J'ai goûté un peu de miel, avec le bout du bâton que j'avais à la main: me voici, je mourrai.
44 Et Saül dit: Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si tu ne meurs pas, Jonathan!
45 Le peuple dit à Saül: Quoi! Jonathan mourrait, lui qui a opéré cette grande délivrance en Israël! Loin de là! L'Éternel est vivant! il ne tombera pas à terre un cheveu de sa tête, car c'est avec Dieu qu'il a agi dans cette journée. Ainsi le peuple sauva Jonathan, et il ne mourut point.
46 Saül cessa de poursuivre les Philistins, et les Philistins s'en allèrent chez eux.
47 Après que Saül eut pris possession de la royauté sur Israël, il fit de tous côtés la guerre à tous ses ennemis, à Moab, aux enfants d'Ammon, à Édom, aux rois de Tsoba, et aux Philistins; et partout où il se tournait, il était vainqueur.
48 Il manifesta sa force, battit Amalek, et délivra Israël de la main de ceux qui le pillaient.
49 Les fils de Saül étaient Jonathan, Jischvi et Malkischua. Ses deux filles s'appelaient: l'aînée Mérab, et la plus jeune Mical.
50 Le nom de la femme de Saül était Achinoam, fille d'Achimaats. Le nom du chef de son armée était Abner, fils de Ner, oncle de Saül.
51 Kis, père de Saül, et Ner, père d'Abner, étaient fils d'Abiel.
52 Pendant toute la vie de Saül, il y eut une guerre acharnée contre les Philistins; et dès que Saül apercevait quelque homme fort et vaillant, il le prenait à son service
En aucun cas israel fut chatier.

ericblair

Avatar du membre

Messages : 55
Enregistré le : 23 janv. 2007 11:37

Ecrit le 31 janv. 2007 18:11

Message par ericblair

Irmeyah a écrit :Si tu étais médecin, tu saurais que la transfusion est une des plus mauvaises thérapeutiques.
Cela est démontré dans les liens indiqués.
Retourne donc à la fac apprendre des techniques vraiment médicales pour sauver le sang et soigner vraiment les gens.
Quant tu interdis à quelqu'un de prendre de l'alcool pour de bonnes raisons, tu lui permets d'en prendre par intraveineuse ? ...

quote]
Quand la loi interdit de donner des coups de lame aux premier inconnus pour la raison que ça de toi un criminel ,est ce que le chirugien qui opère le patient avec son scapel fait de lui un criminel?
Non ,evidemment.

Et pourtant ,il fait la mème chose que l'assassin c'est à dire qu'il enfonce une lame dans un corps.
Mais a la difference du bourreau ,il fait ça pour sauver la vie du patient,tu saisie la nuance?

Il y a aussi une diffèrence lorsqu'un patient prend des mèdicament pour se soigner et un autre prend les mèmes mèdicament pour se shooter.
Et pourtant ces deux actes qui se ressemblent .Tu saisis la nuance?

Le serial killer qui va dèmembrer sa victime et le chirugien qui va amputer un patient pour cause de maladie.

Il y a des actes qui se ressemble et qui pour sont tres differend,bon et maintenant tu va m'expliquer une bonne fois pour toute pourquoi les mèdecin prèferent prescrire du sang que des substitut sanguin?

A mon humble avis c'est le sang qui reste meilleur remède .

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 01 févr. 2007 04:33

Message par Irmeyah

Lorsque les soldats de Saül ont mangé de la viande avec le sang, pourquoi n’ont-ils pas été mis à mort, étant donné qu’il s’agissait du châtiment prévu par la Loi de Dieu?

Ces hommes ont effectivement violé la loi de Dieu concernant le sang. Ils auraient dû être plus vigilants; cependant, il leur a peut-être été fait miséricorde parce qu’ils respectaient le sang.

Analysons la situation: sous la direction du roi Saül et de son fils Jonathan, les Israélites étaient en guerre contre les Philistins. Au moment où “les hommes d’Israël eux-mêmes étaient serrés de près” dans la bataille, Saül, sous serment, a décrété sans réfléchir que ses hommes ne devraient pas manger tant que l’ennemi ne serait pas vaincu (1 Samuel 14:24). Ce serment n’a pas tardé à occasionner une grave difficulté.

Les hommes de Saül ont gagné un combat difficile, mais leurs efforts vigoureux ont prélevé un lourd tribut. Les soldats étaient affamés et épuisés. Qu’ont-ils fait dans cette situation difficile? “Alors le peuple se rua avec avidité sur les dépouilles, et il prit des moutons, et des bovins, et des veaux, et les abattit à même la terre, et le peuple se mit à les manger avec le sang.” — 1 Samuel 14:32.

Ils ont ainsi passé outre à la loi de Dieu sur le sang, comme certains des serviteurs de Saül le lui ont fait remarquer, en disant: “Voici que le peuple pèche contre Jéhovah, en mangeant avec le sang.” (1 Samuel 14:33). La Loi précisait en effet que lorsque des animaux étaient abattus, il fallait les saigner avant d’en manger la viande. Pour ce faire, Dieu n’a pas préconisé l’utilisation de techniques extravagantes. Ses serviteurs pouvaient donc respecter ce que représentait le sang en employant des méthodes raisonnables (Deutéronome 12:15, 16, 21-25). Le sang animal pouvait être utilisé sur l’autel à des fins sacrificielles, mais il ne devait pas être absorbé. Violer volontairement cette loi faisait encourir la mort, comme Dieu l’avait dit à son peuple: “Vous ne devrez manger le sang d’aucune sorte de chair, car l’âme de toute sorte de chair est son sang. Quiconque le mangera sera retranché.” — Lévitique 17:10-14.

Les soldats du roi Saül ont-ils délibérément désobéi à la Loi? Avaient-ils un mépris total de la loi divine sur le sang? — Voir Nombres 15:30.

Ne tirons pas cette conclusion. Le récit nous dit qu’ils ont ‘abattu les animaux à même la terre et se sont mis à les manger avec le sang’. Ainsi, ils ont peut-être essayé de saigner les bêtes (Deutéronome 15:23). Cependant, étant épuisés et affamés, ils n’ont pas pendu les carcasses et n’ont pas laissé suffisamment de temps au sang pour s’écouler. Ils ont abattu les moutons et les bovins “à même la terre”, ce qui a pu ralentir l’écoulement du sang. Puis ils ont rapidement découpé la viande sur les carcasses qui gisaient probablement au milieu du sang. Ainsi, même si leur désir était d’obéir à la loi de Dieu, ils ne l’ont pas fait jusqu’au bout d’une façon convenable et dans une mesure suffisante.

En conséquence, “le peuple se mit à les manger avec le sang”, ce qui était grave. Saül l’a reconnu et a ordonné qu’une grande pierre soit roulée vers lui. Il a commandé aux soldats: “Faites approcher de moi chacun son taureau et chacun son mouton, et vous devrez les abattre en ce lieu et manger, et vous ne devrez pas pécher contre Jéhovah, en mangeant avec le sang.” (1 Samuel 14:33, 34). Les soldats coupables obéirent, et “Saül se mit à bâtir un autel à Jéhovah”. — 1 Samuel 14:35.

L’abattage des animaux sur la pierre a sans doute permis de les saigner convenablement. La viande a dû être mangée loin de l’endroit où se faisait l’abattage. Il est possible que Saül ait versé une partie du sang sur l’autel en vue d’attirer la miséricorde de Dieu sur ceux qui avaient péché. Il semble que Jéhovah se soit montré miséricordieux parce qu’il savait quels efforts les soldats avaient faits malgré leur grande fatigue et leur faim. Il est également possible que Dieu ait tenu compte du serment irréfléchi de Saül qui a mis ses hommes dans une situation pénible.

Cet exemple nous montre qu’une situation d’urgence ne nous autorise pas à mépriser la loi divine. Il devrait également nous aider à comprendre la nécessité de bien réfléchir avant de prêter serment, car un vœu inconsidéré peut être une source de difficultés pour nous, mais aussi pour les autres. — Ecclésiaste 5:4-6.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 01 févr. 2007 04:43

Message par Irmeyah

Il y a des actes qui se ressemble et qui pour sont tres differend,bon et maintenant tu va m'expliquer une bonne fois pour toute pourquoi les mèdecin prèferent prescrire du sang que des substitut sanguin?

A mon humble avis c'est le sang qui reste meilleur remède .
Il est prouvé médicalement que la transfusion n'est pas un soin médical réel : risques de maladie, de réaction de rejet, etc., peu de bénéfices pour le malade.
Le sang n'est pas un médicament.

Par contre, de vrais médecins compétents n'ont absolument pas besoin de sang pour soigner et sauver des malades, ils utilisent des techniques médicales réelles et efficaces pour épargner le sang du malade et le soigner dans les meilleures conditions métaboliques.

Il est maintenant prouvé depuis plusieurs années que la médecines sans transfusion et avec des nouvelles techniques médicales avancées est bien meilleur pour la santé : de nombreux non TJ bénéficient de ces techniques.

Je ne pense pas qu'ERIC dira le contraire.

Je te remets ici les liens vers des articles le démontrant, merci de les lire avant de revenir poster ici :

Médecine et la chirurgie sans transfusion : Une discipline en plein essor :
http://watchtower.org/f/20000108/article_01.htm

Puis :

http://watchtower.org/f/20000108/article_02.htm

http://watchtower.org/f/20000108/article_03.htm

Puis :

http://watchtower.org/f/20000108/diagram_01.htm

http://watchtower.org/f/20000108/diagram_02.htm

Merci aux participants de la discussion de lire ces articles avant de venir critiquer les TJ.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 01 févr. 2007 04:48

Message par Irmeyah

Je reproduis ici quelques témoignages :

RÉVEILLEZ-VOUS ! a interrogé quatre spécialistes sur les avantages de la médecine et de la chirurgie sans transfusion.

En dehors des patients qui refusent les transfusions sanguines pour des motifs religieux, qui pourrait être intéressé par la médecine sans transfusion ?

Dr Spahn : Dans notre centre, les patients qui demandent à être soignés sans transfusion sont en général des personnes extrêmement bien informées.

Dr Shander : En 1998, le nombre des patients qui ont refusé une transfusion pour des raisons personnelles a dépassé le nombre de ceux qui ont fait ce choix pour des motifs religieux.

Dr Boyd : Il y a par exemple les patients atteints d’un cancer. On a souvent observé que lorsqu’ils ne reçoivent pas de sang ils évoluent mieux et les récidives sont moins fréquentes.

Dr Spahn : Nous sommes souvent amenés à soigner des professeurs d’université ou leurs familles sans transfusion. Les chirurgiens ne sont pas en reste ! L’un d’eux, par exemple, est venu nous voir au sujet de sa femme qui allait subir une opération, et il nous a dit : “ Veillez surtout à une chose : qu’on ne lui fasse pas de transfusion sanguine. ”

Dr Shander : Les membres de mon service d’anesthésie m’ont fait la remarque suivante : “ Les patients qui ne reçoivent pas de sang se portent aussi bien que les autres, et peut-être même mieux. Pourquoi devrait-il y avoir des soins à deux vitesses ? Si c’est la meilleure qualité de soins, pourquoi ne pas l’appliquer à tout le monde ? ” C’est pourquoi nous voudrions maintenant que la médecine sans transfusion devienne la règle en matière de soins.

Dr Earnshaw : Il se trouve que la chirurgie sans transfusion répond exactement aux besoins des Témoins de Jéhovah. Mais notre objectif est de soigner tout le monde de cette manière.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

ERIC

Avatar du membre

Messages : 82
Enregistré le : 29 janv. 2007 12:50

Ecrit le 01 févr. 2007 04:57

Message par ERIC

""Il est prouvé médicalement que la transfusion n'est pas un soin médical réel : risques de maladie, de réaction de rejet, etc., peu de bénéfices pour le malade. """

il n'est pas de geste médical sans effet secondaire et sans risque. Une simple intervention sur l'appendice peut entrainer la mort, mais une péritonite pour appendicite aigue plus sûrement encore. De là à dire que ce n'est pas un soin médical, il faudrait alors dire qu'aucune prescription médicamenteuse n'est un soin médical, puisqu'elles ont toutes des dangers potentiels. Quel médecin n'a pas entendu ce cas d'hépatite fulminante pour ... du paracétamol.


""Le sang n'est pas un médicament.""

définition du Littré: médicament: n.m. Substance simple ou composée qu'on administre à l'intérieur du corps ou à l'extérieur, en qualité de remède.

le sang entre donc dans cette catégorie.

""Par contre, de vrais médecins compétents n'ont absolument pas besoin de sang pour soigner et sauver des malades, ils utilisent des techniques médicales réelles et efficaces pour épargner le sang du malade et le soigner dans les meilleures conditions métaboliques. ""

moins on en utilise et mieux ça vaut pour au moins 2 raisons: le problème des maladies transmises par le sang.Le problème d'approvisionnement (manque de donneurs). Mais il est de nombreux cas où un médecin ne peut s'en passer. Pour preuve les cas où des Tj ayant refusé les transfusions sont morts, adultes et enfants. S'il y avait réellement des alternatives efficaces à tous les coups, ils seraient encore en vie.


"""Je ne pense pas qu'ERIC dira le contraire."""

si
je préfère que vous fassiez des erreurs avec amour que des miracles sans amour (mère thérésa)

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité