[le nom de Dieu] Jéhovah et sa signification

Les croyances des Témoins de Jéhovah.
Répondre
Bidule

Avatar du membre

Messages : 85
Enregistré le : 27 juil. 2007 05:31

Ecrit le 30 juil. 2007 11:08

Message par Bidule

D'accord, mais pourquoi se contentait-il de citer l'AT comme dans Romains 4/3 tiré de Genèse 15/16 alors qu'il avait une occasion en or de l'annonçer dans les introductions de ses lettres...?

--
Bidule

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 30 juil. 2007 11:45

Message par Irmeyah

Bidule a écrit :D'accord, mais pourquoi se contentait-il de citer l'AT comme dans Romains 4/3 tiré de Genèse 15/16 alors qu'il avait une occasion en or de l'annonçer dans les introductions de ses lettres...?

--
Bidule
Le Nom de Dieu, Jéhovah, était parfaitement connu à l'époque par l'entourage des apôtres, tous juifs, il était donc inutile de faire du tétragramme un article de foi nouveau, puisque il était totalement acquis depuis longtemps et vraisemblablement présent dans les textes disponibles à l'époque.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17663
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 30 juil. 2007 11:46

Message par medico

Bidule a écrit :D'accord, mais pourquoi se contentait-il de citer l'AT comme dans Romains 4/3 tiré de Genèse 15/16 alors qu'il avait une occasion en or de l'annonçer dans les introductions de ses lettres...?

--
Bidule
pas besoin car il s'adressait a des gens qui le connaisaient déja et c'est pas le but de l'épitre.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Thiebault

Avatar du membre

Messages : 1390
Enregistré le : 29 mars 2007 08:21
Localisation : Belgique

Ecrit le 30 juil. 2007 11:48

Message par Thiebault

Tu as des sources sérieuses pour étayer ce que tu tiens ?

Tu sais quand même bien que la prononciation "jehovah" est bâtarde ! C'est un mix entre le Tétragramme et les voyelles d'Adonaï. Il est donc impossible que ce soit "jehovah".

Il est par contre fort probable que ce soit "Yahvéh".

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17663
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 30 juil. 2007 11:57

Message par medico

le plus fort dans l'histoire que se sois JEHOVAH ou YAHVEH les gens ne pronnoncent ni l'un ni l'autre .
alors si c'est YAHVEH soyez constant ditent le !
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Thiebault

Avatar du membre

Messages : 1390
Enregistré le : 29 mars 2007 08:21
Localisation : Belgique

Ecrit le 30 juil. 2007 12:03

Message par Thiebault

Nous, les chrétiens, on dit "Père". Et là, crois-moi, on est constant !!!

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17663
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 30 juil. 2007 12:07

Message par medico

Thiebault a écrit :Nous, les chrétiens, on dit "Père". Et là, crois-moi, on est constant !!!
mais c'est pas un nom et c'est pas ce que dit PAUL puisque nous parlons de lui.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Bidule

Avatar du membre

Messages : 85
Enregistré le : 27 juil. 2007 05:31

Ecrit le 30 juil. 2007 12:18

Message par Bidule

[/quote]Le Nom de Dieu, Jéhovah, était parfaitement connu à l'époque par l'entourage des apôtres, tous juifs, il était donc inutile de faire du tétragramme un article de foi nouveau, puisque il était totalement acquis depuis longtemps et vraisemblablement présent dans les textes disponibles à l'époque.

Soit, mais alors de quoi parlait Jésus dans ce passage...

Jean 17/26 Et je leur ai fait connaître ton nom et je le ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en union avec eux. ”

Matth 6/10

Thiebault

Avatar du membre

Messages : 1390
Enregistré le : 29 mars 2007 08:21
Localisation : Belgique

Ecrit le 30 juil. 2007 13:25

Message par Thiebault

medico a écrit : mais c'est pas un nom et c'est pas ce que dit PAUL puisque nous parlons de lui.
Et "jehovah", c'est un nom ? Non, c'est une aberration.

Vous n'avez pas compris que les voyelles en dessous du Tétragramme était celles du mot "adonaï" afin de rappeler aux Juifs qu'ils devaient prononcer "adonaï" à la lecture (imprononçable) du Tétragramme. Et vous, vous le lisez tel qu'il s'écrit actuellement, comme des abrutis. C'est vraiment ça : vous êtes des abrutis mdrrrrrrrrrr

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17663
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 30 juil. 2007 13:27

Message par medico

c'est pas parseque certains ont fait cette manipulation du nom que nous somme obligé de la suivre .
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Thiebault

Avatar du membre

Messages : 1390
Enregistré le : 29 mars 2007 08:21
Localisation : Belgique

Ecrit le 30 juil. 2007 14:28

Message par Thiebault

Ce sont les Juifs qui ont fait cette "manipulation".

spinoza

Avatar du membre

Messages : 30
Enregistré le : 27 juil. 2007 03:23

Ecrit le 30 juil. 2007 14:56

Message par spinoza

Alors qu'il est évident que le nom représenté par le Tétragramme était très célèbre dans les Écritures hébraïques ou l'Ancien testament, la question se pose quant à son utilisation et importance dans les Écritures chrétiennes et l'attitude des Chrétiens envers ce nom représenté par le Tétragramme.
Il semblerait que le facteur principal et le plus décisif pour parvenir à une réponse serait d’avoir la preuve du degré d'importance que le propre Fils de Dieu, ses apôtres et d’autres premiers disciples ont donnés à ce nom spécifique (représenté dans le Tétragramme).
Que trouvons-nous ?



Bien qu'eux-mêmes juifs, les auteurs des Écritures chrétiennes ou du Nouveau Testament aient écrit en grec, à l'époque la langue la plus influente et la plus largement utilisée. Aucun des écrits originaux ne reste, mais il existe d'anciennes copies de l'ensemble des Écritures chrétiennes datant du quatrième siècle de notre ère. Des copies de ces passages sont encore plus anciennes. Pourtant, le seul endroit où nous trouvons une mention du nom représenté par le Tétragramme dans toutes ces copies anciennes est une forme raccourcie trouvée dans le livre de la Révélation. Dans le chapitre dix-neuf de Révélation, les versets 1, 3, 4 et 6, nous trouvons l'expression grecque Allelouia qui signifie "Louez Yah [ou Jah]," ou, comme nous disons communément, "l'Alléluia". Dans cette expression "Jah" est simplement une forme raccourcie "de Jéhovah". Ce qui est remarquable c'est qu'au-delà de ces quatre occurrences de cette forme raccourcie dans la Révélation, nulle part ailleurs dans les Écritures chrétiennes contenues dans ces copies anciennes, nous trouvons une seule insertion de ce nom.
Comme il y a environ 5000 copies existantes en grec de ces Écritures chrétiennes, le fait que pas une seule de ces milliers de copies ne contient le Tétragramme est d'autant plus impressionnant. Ceci est aussi vrai des premières traductions de ces Écritures chrétiennes dans d'autres langues, comme le Syriac, l'arménien, le Sahidic et les traductions latines

spinoza

Avatar du membre

Messages : 30
Enregistré le : 27 juil. 2007 03:23

Ecrit le 30 juil. 2007 15:00

Message par spinoza

Les rédacteurs chrétiens de la Bible, utilisèrent-ils le Tétragramme, que ce soit pour citer les Écritures hébraïques ou à d'autres moments ?

Une des deux plus anciennes copies d'écrits apostoliques qui fut trouvée est un manuscrit en papyrus (désigné par Papyrus Chester Beatty No. 2 Il contient, sous forme fragmentaire, la lettre aux Hébreux et huit lettres de l'apôtre Paul : Aux Romains, la Première aux Corinthiens, la Deuxième aux Corinthiens, aux Ephésiens, aux Galates, aux Philippiens, aux Colossiens et la Premières aux Thessaloniciens.
La date généralement acceptée de ce manuscrit a été estimée aux environs de 200 de notre ère.
Il y existe réellement une preuve pour le dater encore plus tôt. En 1988, dans le Volume 69, Fascicule 2, de la publication d'érudition Biblica, le Dr Y. K. Kim, un expert en manuscrit, a présenté une preuve importante pour la redater aux environs de la dernière partie du premier siècle, peut-être même avant le règne de l'Empereur Domitien, c'est-à-dire avant 81 de notre ère.
Si c'est exact, la preuve qu'il avance placerait, au moins, la collection de papyrus à quelques décennies de l'époque des écrits originaux de Paul.

spinoza

Avatar du membre

Messages : 30
Enregistré le : 27 juil. 2007 03:23

Ecrit le 30 juil. 2007 15:03

Message par spinoza

L'argument de la Société Watch Tower est que les écrits apostoliques originaux ont contenu le Tétragramme, des centaines de fois et que c'est seulement dans les siècles ultérieurs "que des apostats Chrétiens" l'ont enlevé de ces écrits.
Si c'est le cas et si ces écrits originaux ont contenu de nombreuses utilisations du Tétragramme, est-ce qu'il n'est pas raisonnable que pendant le siècle suivant immédiatement la rédaction des Écritures chrétiennes il devrait y avoir eu au moins une trace du Tétragramme dans les copies réalisées ? Si le Tétragramme apparaissait à l'origine dans les lettres de Paul, certaines d'entre elles furent écrite au plus tard vers 60/61 de notre ère, il semble difficile de croire qu'on l'aurait rapidement éliminé dans les copies ultérieures.
L'organisation de la Watch Tower accepte l'avis soutenu par beaucoup que l'apôtre jean a vécut jusqu'à la fin du premier siècle. Si l'utilisation du Tétragramme a été d'une importance majeure, certainement l'influence de Jean devrait avoir exercé un effet en sa faveur sur les copistes chrétiens des écrits apostoliques (en incluant les lettres de Paul), pas seulement pendant la vie de Jean, mais pendant quelque temps.

Il serait certainement raisonnable que l'on s'attende à trouver au moins quelques apparitions du Tétragramme dans les lettres trouvées dans l'ancienne collection de papyrus décrite plus haut.
Qu'est ce qu'il en est réellement?

spinoza

Avatar du membre

Messages : 30
Enregistré le : 27 juil. 2007 03:23

Ecrit le 30 juil. 2007 15:04

Message par spinoza

La réalité est que dans ces neuf lettres apostoliques trouvées dans ce manuscrit chrétien plus ancien, il n'y a pas une seule utilisation du Tétragramme sous aucune forme.
Dans ces neuf lettres le rédacteur apostolique fait de nombreuses citations des Écritures hébraïques, selon les termes de la traductionde la Septante, mais pas une seule fois ses citations contiennent le Tétragramme.
Ses citations suivent la coutume consistant à remplacer le Tétragramme par kyrios en grec (Seigneur) ou theos (Dieu). La Société Watch Tower soutient que l'apparition du Tétragramme dans certaines des copies plus anciennes (des copies réellement fragmentaires)de la Version de Septante est la preuve qu'il s'y trouvait à l'origine. Si ce principe s'applique, alors le même principe devrait à juste titre s'appliquer ici, à savoir, que l'absence du Tétragramme dans cette copie la plus ancienne de neuf des lettres de Paul est la preuve que celui-ci était aussi absent dans les écrits originaux de l'apôtre.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité