[le nom de Dieu] Jéhovah et sa signification

Les croyances des Témoins de Jéhovah.
Répondre
Exode

Avatar du membre

Messages : 2415
Enregistré le : 05 janv. 2008 09:54

Ecrit le 06 mai 2008 11:40

Message par Exode

medico a écrit : le sujet n'est pas sur les qualitées de DIEU mais sur la signification de son nom !
et si JEHOVAH est un nom érroné que dire du nom l' ETERNEL ?

Et le nom divin n'est pas lui-même un nom théophore, puisque il sert de base aux noms théophores :wink:

J'ai trouvé ça sur le net.

héb. : הוהי, YHWH), le nom personnel de Dieu, se rencontre pour la première fois en Gn 2:4. Le nom divin est un verbe : c’est le verbe hébreu הוה (hawah, “ devenir ”) à l’imparfait de la forme causative. Le nom divin signifie donc “ Il fait devenir ”.

Dans le codex de Leningrad , qui se trouve en Russie et qui a été pris comme base pour la Biblia Hebraica Stuttgartensia (BHS), le Tétragramme est vocalisé en Yehwah, Yehwih, Yèhwih et un certain nombre de fois en Yehowah, par exemple en Gn 3:14. Dans l’édition du texte hébreu de C. Ginsburg (Gins.), YHWH est vocalisé en Yehowah. Alors que de nombreux traducteurs préfèrent la prononciation “ Yahweh ”, la Traduction du monde nouveau maintient la forme “ Jéhovah ”, qui est la forme usuelle depuis des siècles. Cette forme conserve, comme d’autres formes, les quatre lettres du nom divin, YHWH ou JHVH.
Je me présente : Exode, je ne suis pas Témoin de Jéhovah, pour l'instant.
1Pierre 5:6 Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu,...7 tandis que vous rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous. 8 Restez dans votre bon sens, soyez vigilants.

Dziedzom

Avatar du membre

Messages : 162
Enregistré le : 02 mai 2008 09:31

Ecrit le 06 mai 2008 12:03

Message par Dziedzom

medico a écrit : le sujet n'est pas sur les qualitées de DIEU mais sur la signification de son nom !
et si JEHOVAH est un nom érroné que dire du nom l' ETERNEL ?
medico, tu essaies d'esquiver mes arguments de manière honteuse, je trouve. Si ceux-ci ne te conviennent pas de prie abord, tu ferais mieux de chercher une parade sérieuse, histoire de ne pas perdre la face devant les divers participants de ce forum.

Cordilement et au plaisir de lire une contre-argumentation fondée et...fouillée.
exode a écrit :Et le nom divin n'est pas lui-même un nom théophore, puisque il sert de base aux noms théophores

J'ai trouvé ça sur le net.

héb. : הוהי, YHWH), le nom personnel de Dieu, se rencontre pour la première fois en Gn 2:4. Le nom divin est un verbe : c’est le verbe hébreu הוה (hawah, “ devenir ”) à l’imparfait de la forme causative. Le nom divin signifie donc “ Il fait devenir ”.

Dans le codex de Leningrad , qui se trouve en Russie et qui a été pris comme base pour la Biblia Hebraica Stuttgartensia (BHS), le Tétragramme est vocalisé en Yehwah, Yehwih, Yèhwih et un certain nombre de fois en Yehowah, par exemple en Gn 3:14. Dans l’édition du texte hébreu de C. Ginsburg (Gins.), YHWH est vocalisé en Yehowah. Alors que de nombreux traducteurs préfèrent la prononciation “ Yahweh ”, la Traduction du monde nouveau maintient la forme “ Jéhovah ”, qui est la forme usuelle depuis des siècles. Cette forme conserve, comme d’autres formes, les quatre lettres du nom divin, YHWH ou JHVH.
Personne n'a dit que le nom divin était un nom théophore. J'ai simplement écrit que YA ou YE servait de préfixe dans certains prénoms théophores, tel que Yaël par exemple. Tentative d'esquive sans argumentation fondée ni fouillée.

Il aurait été bien que tu donnes ta source provenant d'internet, ela fait partie des règles élémentairs de rigueur scientifique ou, à tout moins, d'honnêteté intellectuelle.

Cela étant dit, la traduction du tétragramme ne rencontre pas de consensus, certains proposant "je serai qui je suis", d'autres "je suis qui je serai". En tout cas, c'est bien la première fois que je prends connaissance d'une traduction à la troisième personne du singulier.

Concernant la présence du verbe "être" dans le tétragramme, cela n'est pas discuté. Nous sommes bien d'accord. Cependant, tu commets une erreur car en hébreu, "être" s'écrit הָיָה, ce qui se prononce [aja] (selon l'alphabet phonétique international) ou /aya/.

Le verbe /ava/ existe bel et bien mais c'est de l'araméen. Et il signifie "être". C'est donc par le truchement de l'araméen que le yod (semi-consonne hébraïque) s'est transformé en vav (semi-consonne hébraïque).

Concernant la fin de ton message, la forme "usuelle" de jéhovah n'est pas plus ancienne que celle de "yahvéh", c'est probablement même le contraire. Je pense qu'il s'agit d'une singularité des témoins de jéhovah de prendre un nom qui a été officiellement considéré comme erroné par les chrétiens.

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17663
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 06 mai 2008 12:15

Message par medico

j'esquise pas du tout c'est toi qui fait divertion qui a parlé du DIEU d'amour si ce n'est toi.
et j'attend toujours une réponse concrête sur le nom de Jehovah qui selon toi est érroné pourquoi est il remplacé par l'ETERNEL ?
qui est encore plus érroné
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 06 mai 2008 12:26

Message par Irmeyah

Je vins avec des arguments philologiques, scientifiques donc et démontrables. Tu ne peux pas honnêtement y opposer une forme de philsophie du style "on ne peut pas découper un nom". Mai si on peut découper un nom ! C'est ce qui fait que les noms théophores sont traduisibles ! Par exemple, "Mikhael" signifie "qui est comme Dieu ?" car il est découpable en "mi" (qui pose une question), en "kha" qui signifie "comme" e en "el" qui est une manièe de nommer Dieu.
Evidemment, ce sont des mots très identifiables en Hébreux, ce qui n'est pas le cas pour YHWH !!
Yah n'est pas un préfixe ni une base (à défaut d'être hébraiste spécialiste je suis linguiste), mais un diminutif synthétique du nom divin, composé de la première consonne "Y"/"I" et de la dernière : "H", avec la voyelle qui la précède.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

Exode

Avatar du membre

Messages : 2415
Enregistré le : 05 janv. 2008 09:54

Ecrit le 06 mai 2008 13:25

Message par Exode

Dziedzom a écrit : Personne n'a dit que le nom divin était un nom théophore. J'ai simplement écrit que YA ou YE servait de préfixe dans certains prénoms théophores, tel que Yaël par exemple. Tentative d'esquive sans argumentation fondée ni fouillée.
C'est vous qui l'avez découpez comme on découpe un nom théophore.
Dziedzom a écrit : Il aurait été bien que tu donnes ta source provenant d'internet, ela fait partie des règles élémentairs de rigueur scientifique ou, à tout moins, d'honnêteté intellectuelle.
yahoo answers :D
Dziedzom a écrit :Cela étant dit, la traduction du tétragramme ne rencontre pas de consensus, certains proposant "je serai qui je suis", d'autres "je suis qui je serai".
c'est une signification parallèle plutôt qu'une traduction, essayez de faire apparaitre le tétragramme à partir de l'hébreux qui y correspond en exode 3:14,15.


Dziedzom a écrit :Concernant la présence du verbe "être" dans le tétragramme, cela n'est pas discuté. Nous sommes bien d'accord. Cependant, tu commets une erreur car en hébreu, "être" s'écrit הָיָה, ce qui se prononce [aja] (selon l'alphabet phonétique international) ou /aya/.

Le verbe /ava/ existe bel et bien mais c'est de l'araméen. Et il signifie "être". C'est donc par le truchement de l'araméen que le yod (semi-consonne hébraïque) s'est transformé en vav (semi-consonne hébraïque).
les deux formes existent apparemment
http://shorashon.free.fr/online/

attendre l'apparition du tableau puis cliquer que le hé


mais on parle d'une forme conjuguée non ?

http://www.hebrewatmilah.org/maskilon1/ ... ble/43.htm

Donc avec la forme qui a été indiqué, on peut trouver semble-t-il le tétragramme. Ce sens "Il fait devenir" ne résume-t-il pas la Toute-Puissance de Dieu et ses qualités à travers sa création ?

http://www.bartleby.com/61/roots/S119.html
ENTRY: hwy.
DEFINITION: Also hyy. To be, become.
I. 1. Yahweh, from Hebrew yahweh, assumed ancient pronunciation of the name of the God of Israel, perhaps meaning “he brings into existence,” causative derived stem of hwâ, hyâ, to be.
http://www.euaggelion2414.com/nomdivinfr.htm

"La prononciation Yahvé, proposée dans des versions récentes repose sur quelques témoignages anciens qui ne sont pas décisifs: on pourrait tout aussi bien reconstituer la prononciation en Yaho ou Yahou, en tenant compte des noms de personnes, dans lesquels le nom divin entre en composition, par exemple le nom hébreu du prophète Elie: Eliyahou."
glossaire de la version Segond révisée (1978, page 9)

"Il est certain que le mot Jéhovah, mot classique en français, consacré par les maîtres de notre langue comme par la littérature chrétienne qui depuis des siècles fait l'édification de l'Église, est un vocable conventionnel."- "Jéhovah"; Édition de 1924, pages 36, 37; Alexandre Westphal, docteur en théologie de langue française
"Dans nos traductions,(...) nous avons employé la forme Jéhovah (...)qui est la forme littéraire et usuelle du français."
Grammaire de l'hébreu biblique (édition de 1923, note au bas de la page 49), professeur Paul Joüon, membre de l'Institut biblique de Rome
Mais je préfère l'emploi de Jéhovah personnellement.
http://www.euaggelion2414.com/jehoNom.htm

"La référence biblique à Dieu comme Ye.ho.va. (Jéhovah), écrite avec les lettres hébraïques Yod, Hé, Vav, Hé, est généralement considérée être le nom 'authentique' de Dieu."
A. J. Kolatch - Le livre juif du pourquoi, préfacé par le Grand rabbin Joseph Sitruk pp. IX, 347; Genève 1990, Éd. MJR
Je me présente : Exode, je ne suis pas Témoin de Jéhovah, pour l'instant.
1Pierre 5:6 Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu,...7 tandis que vous rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous. 8 Restez dans votre bon sens, soyez vigilants.

Dziedzom

Avatar du membre

Messages : 162
Enregistré le : 02 mai 2008 09:31

Ecrit le 06 mai 2008 14:57

Message par Dziedzom

Irmeyah a écrit : Evidemment, ce sont des mots très identifiables en Hébreux, ce qui n'est pas le cas pour YHWH !!
Yah n'est pas un préfixe ni une base (à défaut d'être hébraiste spécialiste je suis linguiste), mais un diminutif synthétique du nom divin, composé de la première consonne "Y"/"I" et de la dernière : "H", avec la voyelle qui la précède.
Selon la vocalisation que tu préconises, rien n'empêche de découper "jéhovah" en deux mots, comme cela se fait pour les autres noms. Or, nous avons comme tu le dis un diminutif du nom de Dieu "YEH" et un nom commun qui est sans rapport avec le Dieu que décrit la Bible, à savoir "OVAH" et qui signifie "catastrophe, ruine".

Comment expliquer que Dieu se serait donné pour nom une expression négative de sa "personnalité" ?

Dziedzom

Avatar du membre

Messages : 162
Enregistré le : 02 mai 2008 09:31

Ecrit le 06 mai 2008 15:22

Message par Dziedzom

Exode a écrit : C'est vous qui l'avez découpez comme on découpe un nom théophore.
Tu voudrais donner une signification à "Jéhovah" (à savoir "Celui qui fait devenir") sans le découper. Bizarre, comme raisonnement...
c'est une signification parallèle plutôt qu'une traduction, essayez de faire apparaitre le tétragramme à partir de l'hébreux qui y correspond en exode 3:14,15.
Une signification parallèle ? Développe s'il-te-plaît.
les deux formes existent apparemment
http://shorashon.free.fr/online/

attendre l'apparition du tableau puis cliquer que le hé


mais on parle d'une forme conjuguée non ?

http://www.hebrewatmilah.org/maskilon1/ ... ble/43.htm

Donc avec la forme qui a été indiqué, on peut trouver semble-t-il le tétragramme. Ce sens "Il fait devenir" ne résume-t-il pas la Toute-Puissance de Dieu et ses qualités à travers sa création ?
"EYEH ACHER EYEH" a peu de chances de signifier "Il fait devenir". D'ailleurs, seuls les témoins de jéhovah préconisent cette traduction. Les traductions, proches, avancées par les autres traducteurs sont "Je suis qui je suis" ou "Je suis qui je serai".
"Il est certain que le mot Jéhovah, mot classique en français, consacré par les maîtres de notre langue comme par la littérature chrétienne qui depuis des siècles fait l'édification de l'Église, est un vocable conventionnel."- "Jéhovah"; Édition de 1924, pages 36, 37; Alexandre Westphal, docteur en théologie de langue française
"Dans nos traductions,(...) nous avons employé la forme Jéhovah (...)qui est la forme littéraire et usuelle du français."
Grammaire de l'hébreu biblique (édition de 1923, note au bas de la page 49), professeur Paul Joüon, membre de l'Institut biblique de Rome
Des références de presque un siècle. Sais-tu comment les choses évoluent à notre époque ? C'est exponentiel...

Je ne renie pas l'utilisation de la vocalisation "jéhovah" par d'autres groupes religieux (catholiques, protestants et orthodoxes) par le passé mais ce n'est plus d'actualité. Aller rechercher des livres de théologiens d'un temps clairement révolu ne sert donc à rien.
Mais je préfère l'emploi de Jéhovah personnellement.
J'aimerais lire les lignes précédant et suivant ce passage...

Irmeyah

Avatar du membre

Messages : 1971
Enregistré le : 10 juil. 2006 06:31

Ecrit le 06 mai 2008 18:09

Message par Irmeyah

Or, nous avons comme tu le dis un diminutif du nom de Dieu "YEH"
Ce diminutif n'est pas usité dans la Bible, ou c'est le synthétique Yah (cf. Alleluyah) qui prédomine largement.
et un nom commun qui est sans rapport avec le Dieu que décrit la Bible, à savoir "OVAH" et qui signifie "catastrophe, ruine".
J'ai déjà dit que le nom de Dieu se vocalisait IeHuWah ou IeHWaH, et non pas "ovah".
Comment expliquer que Dieu se serait donné pour nom une expression négative de sa "personnalité" ?
Les TJ ne relient pas Jéhovah à "hovah", mais au verbe devenir "hawah". C'est mieux au niveau idéologique.
TJ baptisé actif -
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. - Jean Jaurès

Edom

Avatar du membre

Messages : 393
Enregistré le : 01 mars 2008 08:21
Localisation : France

Ecrit le 06 mai 2008 18:13

Message par Edom

Dziedzom a écrit :"EYEH ACHER EYEH" a peu de chances de signifier "Il fait devenir".
Sur quoi se base votre affirmation ? conclut-elle une argumentation étayée ? Si oui, pourriez-vous nous en faire part ?
D'ailleurs, seuls les témoins de jéhovah préconisent cette traduction. Les traductions, proches, avancées par les autres traducteurs sont "Je suis qui je suis" ou "Je suis qui je serai".
Au passage, précisons que le texte d'Exode 3:14, où figure l'expression "EYEH ACHER EYEH", est rendu par la Traduction du monde nouveau comme suit : "Alors Dieu dit à Moïse : “ JE SERAI CE QUE JE SERAI. ”"
Modifié en dernier par Edom le 13 mai 2008 14:32, modifié 1 fois.
TJ baptisé actuellement actif dans la congrégation

Tenez donc ferme, les reins ceints de vérité, revêtus de la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’équipement de la bonne nouvelle de la paix. Surtout, prenez le grand bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les projectiles enflammés du méchant. En outre, acceptez le casque du salut, et l’épée de l’esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu, tandis que par toutes sortes de prières et de supplications vous priez en toutes circonstances, en esprit. Ephésiens 6:14-18

Exode

Avatar du membre

Messages : 2415
Enregistré le : 05 janv. 2008 09:54

Ecrit le 07 mai 2008 10:25

Message par Exode

Dziedzom a écrit : Tu voudrais donner une signification à "Jéhovah" (à savoir "Celui qui fait devenir") sans le découper. Bizarre, comme raisonnement...
"Il fait devenir", et non pas "Celui qui fait devenir", serait dérivé d'une conjugaison, il ne s'agit pas là de découpage, tandis que le découpage ferait apparaitre au sein même du nom divin, le YH qui serait alors traduit par Jéhovah ou Yah.

par exemple dans le nom théophore Jéhoshua (nom supposé de Jésus en hébreux) le découpage donnerait Jéhovah sauve, le YH est traduit par le nom divin.

Ce qui est ainsi bizarre c'est de vouloir traduire le tétragramme par yah-howah, or précédemment vous avez admis que ce n'était pas un nom théophore puisque c'est sur ce nom que sont construits nombres de noms théophore..

Le tétragramme ne désigne pas seulement la personne de Dieu mais il définit, est, cette personne. Il l'identifie profondément.

Comme le tétragramme n'est pas un nom théophore puisque la définition d'un nom théophore est un nom basé sur le nom d'un dieu, aussi votre découpage en yah-howah n'est pas fondé pour Dieu.

Ainsi,Les noms théophores s'appliquent aux anges où le mot EL est employé et aux israélites ou c'est généralement le tétragramme qui leur sert de base, le tétragramme et non yah comme étant le tétragramme à part entière.

Or si un homme devait être appelé du nom divin cela poserait deux problèmes.

Le premier est qu'il lui serait donné le nom du Dieu Tout-Puissant, nom réservé seulement à Celui qui est Tout-Puissant.

Le second est qu'alors on peut appliquer dans ce cas de figure, la découpe des noms théophores, et effectivement vous feriez apparaitre yah-huwah (yeh est calam...) Comme l'homme est pécheur, faire de l'homme Dieu Tout-Puissant est bien une calamité, puisque l'homme domine l'homme à son détriment.

Simplement que Eyer Asher Eyer ne correspond pas au tétragramme en hébreux, ce n'est donc pas une traduction du tétragramme mais une signification qui lui est associée.

Par exemple Josué en hébreux signifierait Il sauve (ou yah sauve ?)on a donc bien une traduction du nom Yoshua.
Vous voyez la différence, c'est pourquoi j'ai parlé de signification parallèle parce que ce n'est pas la traduction même du nom divin.

Mais le fond n'est pas comment traduire le nom divin, mais comment il se vocalise le plus probablement.
Le sens de ce nom ou les qualités, l'action de Dieu sont décrites dans la Bible.

Mais je n'ai jamais dit que Eyer Asher Eyer signifiait "il fait devenir" :D
Et les TJ ne préconisent pas cela puisque eyer asher eyer est traduit par je serai qui je serai, et qu'ils disent que le tétragramme découlerait d'une forme conjuguer du verbe devenir en hébreux.

Des références historiques, elles montrent l'usage très répandu de la vocalisation Jéhovah, durant des périodes.

La loi de Moore ? :D :D
Si les choses évoluent, Dieu lui change-t-il ?
Mais ce n'est pas parce les chefs des ces églises ont un jour décidé de rejeter le nom de Jéhovah qu'il faut imiter leur manière de faire.
Si pour eux ce temps est révolu, cela pose quand au moins une question.

Pourquoi cette guerre sur le nom divin par ces églises contre les TJ qui continuent d'employer ce nom?


Et alors qu'il existe un avertissement sur les nations sur lesquelles le nom de Dieu n'est pas invoqué ?
http://www.cbcg.org/franklin/indefense_Jehovah.pdf
(c'est en anglais) (je n'ai mis ce document non-TJ que pour l'origine de la prononciation de yahweh)

Le livre de Gertroux, un historique du nom divin :wink:
L'usage historique même si vous trouvez que celui-ci serait révolu, mais au nom de quoi précisément ?


Et un document du même auteur en pdf
http://gertoux.online.fr/divinename/get ... %20God.pdf
Pourquoi n'achèteriez-vous pas ce livre alors ?:D
Je me présente : Exode, je ne suis pas Témoin de Jéhovah, pour l'instant.
1Pierre 5:6 Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu,...7 tandis que vous rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous. 8 Restez dans votre bon sens, soyez vigilants.

Dziedzom

Avatar du membre

Messages : 162
Enregistré le : 02 mai 2008 09:31

Ecrit le 08 mai 2008 12:55

Message par Dziedzom

Irmeyah a écrit : Ce diminutif n'est pas usité dans la Bible, ou c'est le synthétique Yah (cf. Alleluyah) qui prédomine largement.
J'ai déjà dit que le nom de Dieu se vocalisait IeHuWah ou IeHWaH, et non pas "ovah".
On ne parle pas de prononciation, ici. Le mot qui apparaît dans le tétragramme vocalise comme "jéhovah" est identique au mot "ovah".
Les TJ ne relient pas Jéhovah à "hovah", mais au verbe devenir "hawah". C'est mieux au niveau idéologique.
Raisonnement invalide car le verbe "être" (awah en hébreu) ne peut pas apparaôitre dans le tétragramme qui est un sigle (celui de la phrase que révéla Dieu à Moïse).

Exode

Avatar du membre

Messages : 2415
Enregistré le : 05 janv. 2008 09:54

Ecrit le 08 mai 2008 13:13

Message par Exode

Dziedzom a écrit :
On ne parle pas de prononciation, ici. Le mot qui apparaît dans le tétragramme vocalise comme "jéhovah" est identique au mot "ovah".
Le sujet c'est la prononciation du tétragramme.

Avant les massorètes il n'y avait pas de point voyelles, et hé-vav-hé apparait tout de même.
Or d'après vous il n'a qu'une seule signification (ce n'est donc plus une question de prononciation mais de lettres hébraïques)...donc pour vous le tétragramme contiendrait par définition le mot hé-vav-hé traduit par injustice, la catastrophe, la ruine;

Votre raisonnement est parfaitement inepte.
Raisonnement invalide car le verbe "être" (awah en hébreu) ne peut pas apparaôitre dans le tétragramme qui est un sigle (celui de la phrase que révéla Dieu à Moïse).
[/quote]

ONU est un sigle Organisation des Nations Unies
USA est un sigle, United States of America
NATO et OTAN sont aussi des sigles.

Eyer Asher Eyer

ça donne les quatres lettres hébreux du tétragramme ?
Je me présente : Exode, je ne suis pas Témoin de Jéhovah, pour l'instant.
1Pierre 5:6 Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu,...7 tandis que vous rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous. 8 Restez dans votre bon sens, soyez vigilants.

Dziedzom

Avatar du membre

Messages : 162
Enregistré le : 02 mai 2008 09:31

Ecrit le 09 mai 2008 12:02

Message par Dziedzom

Il n'y a effectivement qu'une seule signification et la Bible rend cette explicitation par "JE SUIS". On comprend dès lors que rendre le tétragramme par une phrase à la troisième personne du singulier comme tu le fais est parfaitement invalide.

La vocalisation "hovah" des trois dernières lettres du tétragramme rend cette partie du nom par "catastrophe. Que tu le veuilles ou non, c'est inconcevable pour un chrétien. Enfin, un vrai chrétien... Mon Dieu, celui qu'a dépeint Jésus, est tout amour, pas catastrophe.
ONU est un sigle Organisation des Nations Unies
USA est un sigle, United States of America
NATO et OTAN sont aussi des sigles.

Eyer Asher Eyer

ça donne les quatres lettres hébreux du tétragramme ?
Le tétragramme est composé de quatre lettres, d'où le préfixe "tetra" (quatre en grec ancien).

La phrase que la Bible mentionne est אֶהְיֶה אֲשֶׁר אֶהְיֶה

Dans cette phrase, nous constatons que le verbe "être" appararaît deux fois conjugué. Le mot qui apparaît au milieu signifie "qui, que, lequel".

Forcément, nous avons donc "[je] serai qui [je] serai" ou "[je] suis qui [je] suis". Tu comprends mieux pourquoi la traduction que tu proposais ne convient définitivement pas ?

Alors, des lettres qui figurent dans le tétragramme et dans la phrase, nous avons le YOD et les HÉ.

D'où vient le VAV ? Il me semble t'avoir déjà expliqué que le verbe "être" en hébreu à l'infinitif se dit "AWAH" tandis qu'en araméen il se dit "AVAH". Le VAV présent dans le verbe "être" en araméen se retrouve donc dans le tétragramme.

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17663
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Ecrit le 09 mai 2008 12:23

Message par medico

je voudrais bien que me répondre a cette question les tétracteurs du nom de DIEU JEHOVAH.
POURQUOI LE DICTIONNAIRE ENCYCLOPEDIQUE DE LA BIBLE. BIBLIQUE . traduit par les moines du mont CESAR à LOUVAIN dit ceci concernant le nom JEHOVAH?
( JEHOVA , prononçiation inexacte du nom de JHWH , JAHVE née vers 100 aprés JC .) page 918.
JAHVE ( forme . le nom propre de DIEU dans la bible hébraîque est ' JHWH'ou sous forme abrégée, JAHU? JO (jw)ou JAH ' JH'. ..qu'il faille proncer JAHWEH par les texte extra biblique ..) PAGE 891
alors si c'est JAHVE ou JAHWEH la bonne traduction pourquoi on ne le trove jamais sous cette forme dans les bibles catholique ???
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org

Exode

Avatar du membre

Messages : 2415
Enregistré le : 05 janv. 2008 09:54

Ecrit le 09 mai 2008 12:44

Message par Exode

Dziedzom a écrit :Il n'y a effectivement qu'une seule signification et la Bible rend cette explicitation par "JE SUIS". On comprend dès lors que rendre le tétragramme par une phrase à la troisième personne du singulier comme tu le fais est parfaitement invalide.

La vocalisation "hovah" des trois dernières lettres du tétragramme rend cette partie du nom par "catastrophe. Que tu le veuilles ou non, c'est inconcevable pour un chrétien. Enfin, un vrai chrétien... Mon Dieu, celui qu'a dépeint Jésus, est tout amour, pas catastrophe.

Je suis d'accord avec un point, il existe une vocalisation d'un mot hébreux qui est synonyme de ruine composé des trois lettres suivantes hé-vav-hé, mais cela n'a rien à voir avec les trois dernières lettres du tétragramme qui est un mot hébreux de quatre lettres ayant fonction de nom propre de surcroit et non composé par son propre nom.

Tu fais une erreur de raisonnement, à mon sens.
En genèse Dieu apparait à Abraham en disant Je suis yhwh(Jéhovah), en Exode 3 il dit à Moïse que Jéhovah(yhwh) est son nom pour des temps indéfinis, en exode 15 la première mention de Yah comme nom de Dieu.

Toutefois, les autres passages où Yah est mentionné montre que c'est un diminutif de yhwh(Jéhovah) et non la racine du tétragramme.


Le tétragramme apparaissant près de 7000 fois à la différence de Yah qui apparait près de 60 fois seul ? et près d'une cinquantaine dans Alléluia, cel emporte bien l'idée que le tétragramme est le nom usité pour invoqué Dieu, que c'est un nom à part entière non composé.

D'après ce que tu dis, tu t'appuies sur le lu en considérant que le tétragramme vocalisé renferme le Yah auquel serait ajouté un qualifiant pour décrire Dieu d'une manière plus pleine, aussi tu dis que telle vocalisation ne serait pas bonne arce que le sens du son est mauvais.

Mais le tétragramme n'est pas constitué de YH et de WH (par écrit), au plus Gertroux l'expose comme yhw-h.

En partant donc de ton raisonnement on devrait vocalisé en yah,suivi de hovah, ce qui ne peut déjà plus être yeh suivi de hovah puisque la particule yh se vocalise yah uniquement en fin de nom et jamais en yah en début d'un nom.

Mais si tu mets en écrit yah suivi de hovah, tu devrais plutôt l'écrire yh, un espace, suivi de hvh,

Le doublement du hé ne se substitue pas par un seul hé à ma connaissance, alors si c'est faisable de mettre cela sous la forme d'un nom, celui-ci s'écrirait plutôt yhhvh, mais on serait là dans l'application d'un nom théophore que porterait un homme et non Dieu.

Donc yh-hvh n'est pas yhvh (yod-hé-vav-hé).

Il n'y a aucun problème je pense; si tu as deux mots qui se vocalisent de la même manière d'un autre et seul mot, ce n'est pas le même mot donc le même sens; et c'est le contexte qui déterminera le sens.

Pour résumé
:

La prononciation Jahvéh, Jahweh, Yahweh découle de la tradition samaritaine qui adorait un dieu qu'elle ne connaissait pas et non de l'hébreux.

Jehovah n'est pas la traduction en anglais ou français de Jahvéh, Jahweh, Yahweh.

Si tu entends le son yah suivi tout de suite de hova, tu sais linguistiquement que cela ne désigne pas le tétragramme; celui-là sera toujours vocalisé par yeho-vah (place de la césure fictive sur la vocalisation).

Par écrit, cela donnerait le mot yh et plus loin le mot hvh.
Par écrit le tétragramme ne se décompose pas en y-hvh mais éventuellement en yhw-h (le v peut remplacer le w).

Pour finir Jéhovah n'est pas la prononciation hébreux mais sa forme latinisé donc hova ne s'applique même pas à cela; aussi toutes tes positions ont été réduites à rien. :D


Ainsi les vocalisations du tétragramme en Jehovah ou en Yehovah(pour l'hébreux) sont parfaitement valables et n'entrent pas dans le blasphème.



Le tétragramme est composé de quatre lettres, d'où le préfixe "tetra" (quatre en grec ancien).

La phrase que la Bible mentionne est אֶהְיֶה אֲשֶׁר אֶהְיֶה

Dans cette phrase, nous constatons que le verbe "être" appararaît deux fois conjugué. Le mot qui apparaît au milieu signifie "qui, que, lequel".

Forcément, nous avons donc "[je] serai qui [je] serai" ou "[je] suis qui [je] suis". Tu comprends mieux pourquoi la traduction que tu proposais ne convient définitivement pas ?

Alors, des lettres qui figurent dans le tétragramme et dans la phrase, nous avons le YOD et les HÉ.

D'où vient le VAV ? Il me semble t'avoir déjà expliqué que le verbe "être" en hébreu à l'infinitif se dit "AWAH" tandis qu'en araméen il se dit "AVAH". Le VAV présent dans le verbe "être" en araméen se retrouve donc dans le tétragramme.
ça ne me dérange pas, mais la forme mentionnée d'où serait dérivée le tétragramme n'est pas le verbe être/devenir à l'infinitif, c'était spécifié


Mais le tétragramme n'a pas été altéré, le vav est d'origine.

Un sigle suit un ordre(initiales des mots dans leur ordre de lecture), si j'applique le sigle à la phrase citée en hébreux on obtient Aleph Aleph Aleph.

AAA est le tétragramme ?

Par contre si tu simplifie le tracé de l'Aleph tu obtiens un X, il y a trois X sur la myrte du pape, une coïncidence ? :wink:
Modifié en dernier par Exode le 10 mai 2008 10:29, modifié 1 fois.
Je me présente : Exode, je ne suis pas Témoin de Jéhovah, pour l'instant.
1Pierre 5:6 Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu,...7 tandis que vous rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous. 8 Restez dans votre bon sens, soyez vigilants.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité